Menu
Suivez-nous
Recherche

Marie-Pier Lussier, conseillère en économie circulaire

Par Marie Allimann | 17 août 2020 | Métiers

Aider les entreprises de sa région à réinventer l’utilisation de leurs matières premières.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », une maxime qu’a fait sienne Marie-Pier Lussier, conseillère en économie circulaire auprès du CLD et de la MRC Brome-Missisquoi. « Mon rôle est essentiellement d’animer la symbiose industrielle et donc de favoriser la synergie des matières et des connaissances entre organisations de la région », précise-t-elle. À ce titre, Marie-Pier Lussier sensibilise les entreprises sur le concept de circularité de matières notamment à travers des formations. Elle aide surtout les entreprises à trouver des débouchés pour leur matières résiduelles auprès d’autres d’entreprises locales susceptibles de les utiliser comme matières premières secondaires. « L’impact visé est de réduire les GES et de détourner les matières résiduelles de l’enfouissement en allongeant leur cycle de vie, tout en favorisant l’approvisionnement au sein du territoire de la MRC ». 

Créé il y a quelques mois seulement, ce poste répond à l’engouement des entreprises de la région pour la symbiose industrielle. « Dans mon quotidien, je réponds essentiellement aux demandes des entreprises qui nous contactent pour qu’on les aide à trouver des solutions, dans leur approvisionnement par exemple. » À l’image de synergies développées depuis le début de la crise du Covid-19. « Des distilleries et des brasseries se sont réinventées en utilisant les matières fermentables des agriculteurs et usines de transformation alimentaire pour produire de l’alcool utile à la production de gels désinfectants. C’est une belle démonstration de toute la résilience que crée ce réseau d’entreprises. »

Bachelière en biologie, Marie-Pier Lussier s’est spécialisée dans la gestion des matières résiduelles dans le cadre d’une maitrise en gestion de l’environnement où elle a eu l’opportunité d’aborder le concept de l’économie circulaire. « J’ai trouvé fascinant de voir toutes ces possibilités d’utilisation des ressources à travers des débouchés insoupçonnés, et cela tout en respectant notre planète. » Titulaire d’une bourse en écologie industrielle et en économie circulaire du Centre de transfert technologie en écologie industrielle (CTTEI), Marie-Pier Lussier a dans ce cadre travaillé auprès du CLD de Brome-Missisquoi pour rédiger un essai sur la symbiose industrielle. « J’y suis restée par la suite pour réaliser divers projets en développement durable, avant de me voir offrir ce poste. »

Et dans ce métier, réussir à convaincre des entrepreneurs des bienfaits de l’économie circulaire sur leur activité est particulier gratifiant pour Marie-Pier Lussier. « J’aime voir la satisfaction dans leurs yeux une fois que nous les avons aidés à intégrer des pratiques peu dispendieuses qui sont favorables pour la préservation de l’environnement. »

Pour y parvenir, deux qualités sont essentielles: curiosité et créativité. « Il ne faut pas hésiter à penser en dehors de la boite pour chercher les meilleures solutions de débouchés.  Il faut donc aimer les recherches, mais aussi avoir de l’entregent, aimer collaborer avec les gens et avoir la volonté de les aider ».


Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.

Publicité

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

26
Oct.

Forum Novae – Plastique

Du 26 au 29 octobre : adoptez les nouvelles solutions plastiques.

Voir tous les événements