Menu
Suivez-nous
Recherche

Forum Alimentaire

Édition 2020

Événement

Semaine Novae des nouveaux écosystèmes alimentaires

(Forum Novae – Alimentation)

Date

Du lundi 14 septembre au jeudi 17 septembre 2020,
à 10h00 et 14h00

Lieu

Sessions virtuelles

Contact

forumalimentation@novae.ca

Billet Régulier

149$

Billet petite organisation (-15 employés)

99$

Participer à l’événement

Avec la participation de
Partenaire événement

Forum Novae – Alimentation

Rassembler les innovations positives et engagées qui aideront les entreprises québécoises à relever les grands enjeux alimentaires de notre époque.

Afin de respecter les consignes de distanciation, le Forum Novae – Alimentation devient la Semaine Novae des nouveaux écosystèmes alimentaires.

Malgré la reprise graduelle des activités, la tenue d’événements publics avec plusieurs centaines de personnes demeure à l’heure actuelle toujours incertaine, même pour cet automne. C’est pourquoi nous continuons de «virtualiser» nos prochains rendez-vous. Avec toujours cette même envie d’aider, d’outiller, d’informer, de mobiliser notre communauté autour d’enjeux d’autant plus cruciaux que la relance économique devra être repensée à travers les défis sociaux et environnementaux de notre époque.

Chaque jour, du lundi 14 au jeudi 17 septembre, à 10h00 et à 14h00, des experts de la nouvelle alimentation à impact vous présenteront en visioconférence leur vision et leurs conseils. Ces sessions exclusives, en formule masterclasse, seront bâties pour vous aider, vous et votre organisation, à intégrer ces pratiques d’affaires liant alimentation et impact sociétal.

 

Les Forums Novae : rassembler, inspirer, collaborer

Quelles innovations déployer afin de lutter à la fois contre le gaspillage et l’insécurité alimentaire ? Comment stimuler les économies régionales en collaborant avec les producteurs locaux? Toute entreprise peut-elle prendre part à l’engouement pour les potagers sur toits? Comment prendre part à l’agriculture urbaine? Quels développements pour les insectes et autres «fausses viandes»?

Si l’alimentation est au cœur de nos vies, ses nombreuses filières sont aujourd’hui en plein bouleversement. Pensons aux impacts environnementaux liés à la production ou à l’emballage, ou aux défis sociaux que représentent l’insécurité alimentaire ou le sur-poids. Pensons aux écosystèmes, à la perte de biodiversité ou encore à la fragilité socio-économique des petits producteurs.

De nombreux mouvements émergent à travers le Québec afin de réinventer ces filières et les façons de travailler dans ces industries. Mais aussi la place de l’alimentation dans notre société – et le rôle que peuvent jouer les différentes parties prenantes que sont les entreprises, les municipalités ou les organismes communautaires.

Tout le monde ayant besoin de se nourrir, toutes les organisations sont, de près ou de loin, concernées par l’état de nos systèmes alimentaires et la façon dont chacun de nous – employés, citoyens – accède à des aliments de qualité.

Agriculture urbaine, aliments à «conscience environnementale», solutions anti-gaspillage, approvisionnements en circuits courts, productions alternatives… le Forum Novae – Alimentation explorera toutes ces formes d’innovations qui permettront de stimuler vos propres démarches d’affaires et leurs bénéfices sociétaux.

Chaque jour, du lundi 14 au jeudi 17 septembre, à 10h00 et à 14h00,
vous avez rendez-vous avec un expert de l’alimentation à impact.

Nos premiers invités

Lundi 14 septembre, de 10h00 à 11h30
GASPILLAGE ALIMENTAIRE ET ÉCONOMIE CIRCULAIRE

DAVID CÔTÉ, Loop Mission

Près de 60% de la nourriture produite chaque année au Canada est gaspillée. Les pertes financières et l’empreinte environnementale (et sociale) de ce gaspillage sont énormes. Avec Loop Mission, David Côté et son équipe font aujourd’hui figures de défricheurs à succès d’un tout nouveau mode de production alimentaire bâti sur la collaboration, l’économie circulaire et une réduction drastique de tout ce gaspillage. Après les premiers jus à base d’invendus du grossiste en fruits et légumes Courchesne Larose, Loop Mission a lancé des marques de bières, de gin, et même de savons ! Leur point commun : une même approche circulaire revalorisant les déchets d’industriels de l’agro-alimentaire. Comment pouvez-vous adopter une telle approche circulaire afin de réduire vos gaspillages et ceux de vos partenaires sectoriels? Quels sont les réflexes que vous devez développer pour réussir de telles collaborations gagnantes et efficaces? Quels enseignements tirer de l’incroyable parcours de Loop? 

Mardi 15 septembre, de 10h00 à 11h30
L’ALIMENTATION, LEVIER DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL

JEAN-FRANÇOIS ARCHAMBAULT, La Tablée des chefs

Ce printemps, la force et la pertinence de la Tablée des chefs ont été particulièrement éloquentes. Alors que la pandémie frappait le Québec, l’organisme mobilisait de grands noms de la restauration – de Ricardo Larrivée à Caroline McCann – ainsi que de grandes entreprises – La Cage, le Centre Bell… – pour préparer et livrer des centaines de milliers de repas aux Banques alimentaires du Québec. Cette approche bâtie sur la collaboration et l’entraide permet à toute une industrie – restaurants, hôtels, grandes épiceries… – de jouer un rôle crucial dans ses communautés.

Alors que, au-delà du contexte extrême lié au Covid-19, le Québec doit relever plusieurs défis liés à l’insécurité alimentaire, La Tablée des chefs a développé une compréhension fine de la façon dont entreprises, fondations et organismes communautaires peuvent collaborer en ce sens. Comment votre organisation peut-elle jouer un rôle actif dans ces projets alimentaires à impact social? Comment lier innovation et implication communautaire? Entre opportunité et impact réel sur le terrain, quels sont les pièges à éviter? En plus des retombées locales, peut-on viser d’autres impacts positifs, pour l’entreprise et ses employés notamment? Découvrez tout le potentiel sociétal de votre filière alimentaire!

Mercredi 16 septembre, de 10h00 à 11h30
AGRICULTURE URBAINE : POUR DES VILLES ET ENTREPRISES NOURRICIÈRES

JEAN-PHILIPPE VERMETTE, La Centrale agricole

Alors que plus de la moitié de la population mondiale vit dorénavant en ville, l’agriculture urbaine constitue une forme incontournable de production alimentaire. Qu’il s’agisse de simples saillies sur les trottoirs ou de vastes serres sur toits industriels, en passant par des potagers sur les terrasses des entreprises, toute organisation a le potentiel de devenir un producteur de fruits et légumes. C’est exactement ce sur quoi travaille la Centrale agricole, regroupement de producteurs agricoles urbains et d’acteurs du secteur agroalimentaire québécois. Lieu d’incubation et d’innovation, la Centrale agricole joue un rôle croissant dans la compréhension de ces nouvelles formes de production hyper-locales.

Comment les instances municipales doivent-elles aborder ces nouveaux développements? Quelles en sont les retombées locales, sur les plans environnemental, social et économique? Côté entreprises, comment peuvent-elles intégrer une forme d’agriculture à leurs activités? Comment en tirer des avantages, notamment liés à la mobilisation des équipes ou à la réduction des îlots de chaleur? Comment votre entreprise peut-elle s’y prendre pour adopter elle aussi ce genre de pratiques? 

Parmi les sujets
qui seront abordés

Quand entreprises (et employés) adoptent la production hyper-locale

Que ce soit sur leur toit ou aux abords de leur stationnement, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à intégrer une forme d’agriculture à leurs activités. Elles y trouvent des bénéfices liés à la mobilisation des équipes, à la santé et à la saine alimentation des employés, à la réduction des îlots de chaleur, à la régénération de la biodiversité autour de leurs installations… Comment votre entreprise peut-elle s’y prendre pour adopter elle aussi ce genre de pratiques? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? Comment en évaluer les retombées ? Quels sont les prochains développements de cette tendance ?

Gaspillage alimentaire : Ces solutions qui font leur place

Près de 60% de la nourriture produite chaque année au Canada est gaspillée. Les pertes financières et l’empreinte environnementale (et sociale) de ce gaspillage sont énormes. Des innovations voient le jour afin de revoir les circuits de distribution et boucler la boucle avec, à la clé, de nouvelles sources de revenus et des bénéfices sociétaux tangibles. Quelles sont ces solutions et comment peuvent-elles répondre à vos enjeux? Quels sont les développements à suivre en la matière?

Alimentation : Ingrédient de développement social

Face aux déserts alimentaires et autres enjeux qui touchent les populations les plus fragiles, comment les innovations du secteur de l’alimentation peuvent constituer de véritables réponses sociétales? Quelles collaborations originales peut-on développer pour inventer ces solutions ? À travers ces approches, quels impacts positifs pouvez-vous générer, pour votre organisation et la communauté ?

Livraison et take-out : Réinventer ces modèles

Se nourrir «rapidement», «efficacement» et au moment de son choix : ces nouveaux modes de consommation ont conduit restaurants, cafés – et consommateurs – à adopter massivement la livraison et le «pour emporter», occasionnant de grandes quantités d’emballages et autres ustensiles jetables. Comment réinventer ces pratiques? Comment adopter des stratégies innovantes et efficaces? Quelles seront les nouvelles habitudes de consommation?

Ces nouveaux aliments qui séduisent les consommateurs… et la planète

Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à adopter de nouvelles pratiques alimentaires qui allient goût, plaisir… et conscience environnementale. Quels signaux nous envoie l’engouement pour les barres à base de grillons, les burgers à la «fausse viande» et autres produits alternatifs ? Qui seront les acteurs-clés de ces productions nouveau genre ? Quels seront les prochains aliments «écoresponsables» à adopter?

Agriculture urbaine : Inventer des quartiers nourriciers

Alors que plus de la moitié de la population mondiale vit dorénavant en ville, quelle place doit prendre l’agriculture urbaine? Ces projets permettent de rapprocher la campagne des milieux urbains, de reconnecter chaque citoyen avec la nature, les aliments et la biodiversité. Comment les instances municipales doivent-elles aborder ces nouveaux développements? Quelles en sont les retombées locales, sur les plans environnemental, social et économique? Quel rôle les entreprises et organismes locaux doivent-ils jouer dans l’émergence de ces nouveaux types d’urbanisme nourricier?