Menu
Suivez-nous
Recherche

De Villeray à Sept-Iles, La Tasse séduit tout le Québec

Par Marie Allimann | 9 mars 2020 | Entreprise

Avec un réseau comptant aujourd’hui plus de 350 établissements, La Tasse est devenue une icône du zéro-déchet québécois.

Avec son bleu caractéristique, La Tasse s’est au fil des mois imposée dans le paysage des cafés québécois. Rappelons que ce gobelet réutilisable et consigné est mis à disposition des consommateurs sur l’ensemble d’un réseau de commerçants québécois. Son objectif: remplacer les gobelets jetables pour amorcer une transition vers le zéro déchet. En pratique, il suffit à l’utilisateur de remettre La Tasse utilisée chez n’importe quel commerçant du réseau pour récupérer son dépôt de consigne de 5$. Initié en 2018 par une poignée de propriétaires de cafés dans le quartier Villeray à Montréal, ce projet était récompensé par un Prix Novae en 2019. «C’est un prix qui représente pour nous une reconnaissance importante de notre démarche par le milieu environnemental», confie Aurore Courtieux-Boinot, co-fondatrice du projet.

Depuis, La Tasse a poursuivi son développement: près de 35000 tasses sont désormais en circulation sur l’ensemble du réseau qui compte aujourd’hui 350 établissements à travers le Québec, de Sept-Îles à Lac-Mégantic en passant par Québec, les Îles-de-la-Madeleine, Rouyn-Noranda ou Alma. On la trouve principalement dans les cafés indépendants, mais aussi dans d’autres organisations comme les cégeps, les universités, les cinémas, les cafétérias d’entreprise ou les hôpitaux.  Fabriquées initialement en Chine, les tasses seront bientôt produites au Québec, ce qui offrira l’opportunité d’améliorer leur solidité.

L’équipe du projet La Tasse au printemps dernier lors de la remise des Prix Novae 2019.

«L’engouement pour cette tasse n’a pas cessé d’augmenter et les utilisateurs sont très coopératifs; d’ailleurs les propriétaires d’établissements intègrent le réseau souvent à la demande de leur clientèle.» Des disparités apparaissent néanmoins d’un endroit à un autre: si certains employés la proposent d’emblée aux clients, d’autres ne l’offrent qu’à la demande. «Ce qui fait la différence, c’est l’engagement profond du gérant ou du propriétaire d’établissement envers notre mission.» Cet engagement implique notamment une formation continue des employés, particulièrement en cas de roulement important du personnel, une condition essentielle pour permettre aux employés d’encourager la clientèle à choisir l’option du contenant réutilisable.

À travers La Tasse, l’objectif est aussi de former une communauté qui permette aux participants d’échanger entre eux sur les pratiques écoresponsables de l’industrie des cafés et de la restauration. D’ailleurs, d’autres projets de contenants réutilisables, une boite à lunch, un sac à pain et une boite à café réutilisables par exemple, sont à l’étude sous l’égide de La Vague, l’organisme créé l’an dernier pour chapeauter l’ensemble des initiatives du réseau. Celui-ci accompagne notamment ses membres grâce au financement recueilli par le Projet 0,25$, à travers lequel les commerçants sensibilisent leurs clients sur l’enjeu des contenants à usage unique en facturant 25 sous à ceux qui préfèrent le gobelet jetable.

En outre, les annonces des pouvoirs publics pour réduire la production des déchets, tant en élargissant le système de consigne à l’échelle québécoise qu’en développant un tri à la source dans le cadre du nouveau plan de gestion des matières résiduelles à Montréal, sont autant de points positifs pour l’avenir selon Aurore Courtieux-Boinot. «Il faut cependant sortir de l’idéologie du ‘meilleur’ déchet: un déchet consignable ou compostable reste un déchet. Idéalement, une vraie transition vers le zéro-déchet implique qu’on sorte de la culture du jetable et ça passe par une nouvelle façon de s’approvisionner et de consommer.»


Vous aussi, faites rayonner vos meilleures réalisations en les soumettant aux Prix Novae 2020, d’ici au 15 avril. 



Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

14
Jan.

Programme de certification en Impact social

Positionner l’impact sociétal au cœur de sa stratégie d’affaires

26
Jan.
16
Fév.

Entrepreneuriat à impact

Stimuler le mouvement de l’innovation sociale

Voir tous les événements