Alors que Nova Bus et la STM lançaient la semaine dernière les premiers bus 100% électriques à Montréal, lumière sur le programme Cité Mobilité qui vise à mobiliser acteurs publics et privés autour de l’électrification des transports.

Avec le lancement la semaine dernière des premiers bus 100% électriques, Montréal est devenue la première ville nord-américaine à s’engager dans le projet Cité Mobilité. L’objectif est de faire de la ville la capitale nord-américaine de l’électrification des transports. Cité Mobilité est un programme développé par Volvo, propriétaire depuis 2004 de la québécoise Nova Bus, pour favoriser l’électrification des transports. Ce programme est déjà implanté dans des villes européennes comme Stockholm, Hambourg et Luxembourg.

Lire aussi : La recharge des véhicules électriques gagne les centres commerciaux

Martin Larose_centre_tie_1x1_4623

Martin Larose, vice-président, Nova Bus.

Le programme a débuté en 2015 dans la ville de Göteborg en Suède où se situe le siège social de Volvo. Plusieurs bus hybrides et 100% électriques y ont été mis en circulation ce qui a permis notamment de réduire de 80% les émissions de GES liées au transport en commun, de diminuer sensiblement les dépenses en énergies ainsi que le bruit dans les secteurs concernés. « Cité Mobilité est un programme qui a déjà fait ses preuve ailleurs dans le monde et va permettre d’illustrer tout le savoir-faire québécois déployé au service de la métropole, raconte Martin Larose, vice-président de Nova Bus. Ce projet avec la STM constitue une belle fenêtre pour les villes en Amérique du Nord, elles peuvent ainsi voir que la technologie est viable. »

À Montréal, l’application concrète de ce programme avait débuté par un projet-pilote comprenant la mise en service de trois bus 100% électriques ainsi que l’installation de deux stations de recharge rapide sur la ligne 36 – Monk de la STM. Ces trois véhicules, mis officiellement en service la semaine dernière pour les usagers de la STM, ont été assemblés à St-Eustache dans les locaux de Nova Bus, et utilisent le moteur conçu par TM4. Les stations de recharge rapide se situent près du Square Victoria et au terminus Angrignon.

Lire aussi : Lancement d’un « forfait » de recharge pour voitures électriques

Ces trois nouveaux bus 100% électriques sont en service depuis le 24 mai dernier à Montréal permettront à la Société de transport de Montréal de poser les premiers jalons de l’électrification de son parc de véhicules et aux usagers de constater les bénéfices des déplacements propulsés par l’électricité. « Au cours des dernières années, nous avons déjà effectué plusieurs projets-pilote avec la STM, il s’agit maintenant de l’application réelle. Cette nouvelle étape sur trois ans va permettre d’évaluer la performance des autobus sans interruption, 7 jours sur 7. Cela démontrera aussi que des projets similaires peuvent voir le jour dans d’autres villes canadiennes. »

_novabus2

À Montréal, l’application du programme Cité Mobilité consiste en la mise en service de trois nouveaux bus 100% électriques ainsi que l’installation de deux stations de recharge rapide sur la ligne 36 – Monk de la STM.

Ces véhicules ont été acquis par la STM conformément à un engagement financier de 11,9 millions de dollars du gouvernement du Québec. Cela s’inscrit dans le cadre du Plan d’action en électrification des transports 2015-2020. qui vise l’atteinte de 100 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables immatriculés au Québec et la réduction de 150 000 tonnes d’émissions annuelles de gaz à effet de serre produites par les transports. La STM compte également n’acheter que des bus électriques à partir de 2025. « Dans les prochaines années, nous allons avoir de nouvelles opportunités de développer des projets similaires: plusieurs villes au Québec et au Canada veulent tester ce type d’autobus 100% électrique », conclut Martin Larose.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis