L’entreprise québécoise AddÉnergie souhaite proposer aux consommateurs un service de location de recharge sous forme d’abonnement mensuel, leur évitant de devoir être propriétaires de leur installation.

L’entreprise de Shawinigan, qui développe des bornes de recharge intelligentes adaptées aux marchés résidentiel, commercial et public, souhaite développer la prochaine génération de bornes de recharge rapides pour véhicules électriques. La PME a annoncé aujourd’hui un projet de 16,9 millions $, auquel contribuent Ressources naturelles Canada (6,7 millions $) et le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec (748 000$ ), aux côtés de l’investissement de 7,3 millions $ d’AddÉnergie  et d’un montant de 1,9 million $ provenant de différents partenaires privés.

Ce projet permettra notamment à AddÉnergie de poursuivre le développement d’un nouveau modèle d’affaires qui permettra aux citoyens et aux entreprises d’accéder à des services de recharge sous forme d’abonnement mensuel, à la manière d’un service de câblodistribution. Pour l’entreprise, cette formule permet de surmonter l’obstacle que représentent les coûts d’acquisition et d’implantation de l’infrastructure de recharge, tant sur le marché résidentiel que sur celui du commercial.

Lire aussi : FLO, le nouveau réseau pour recharger son véhicule électrique depuis sa maison

« Notre objectif est de proposer aux condominiums et aux entreprises une offre semblable à celles des Bell et autres Vidéotron dans le domaine de la téléphonie. Nous enlevons les barrières à l’entrée en prenant en charge l’ensemble de l’installation des infrastructures. En contrepartie les clients paient chaque mois un forfait allant de 80 à 120$ selon leur consommation, explique Louis Tremblay, président d’AddÉnergie. Nous avons passé les derniers mois à tester ce type de modèle auprès de certaines entreprises privées et nous sommes arrivés à des résultats très prometteurs. »

__flo__

Louis Tremblay, président d’Addénergie, Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, François-Philippe Champagne, ministre du Commerce international du Canada

Dans le cadre de ce projet, AddÉnergie implantera également de nouvelles bornes de recharge de son réseau FLO  en bordure de rues dans cinq grandes villes canadiennes, dont Toronto, Vancouver et Calgary, en se basant sur l’expertise développée par le déploiement de plusieurs centaines de bornes de recharge à Montréal en partenariat avec Hydro-Québec et la Ville de Montréal. « Cela va consister en un projet-pilote d’une vingtaine de bornes dans chacune de ces villes afin de voir la réponse des citoyens et évaluer la demande selon les régions. Notre ambition est de développer et implanter les technologies qui rechargeront la prochaine génération de véhicules électriques au Canada. »

Lire aussi : Bientôt des camions et autobus québécois 100% électriques

À terme, ces projets permettront la création de 86 emplois permanents sur 5 ans et d’éviter l’émission de plus de 880 000 tonnes de GES. Ils devraient aussi mener à l’installation de plus de 1000 nouvelles bornes de recharge à travers le Canada d’ici 2019.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis