Menu
Suivez-nous
Recherche

Transport collectif: briser l’isolement des ainés

Par La Rédaction | 18 novembre 2021 | À la une | Entreprise

Dans les communautés éloignées, l’implantation de services de transports collectifs peut faire toute une différence sociale.

Alors que l’isolement, exacerbé par la pandémie, est un risque qui pèse sur bien des ainés, la capacité de ces derniers à pouvoir se déplacer pour leurs soins médicaux ou simplement leurs activités sociales est souvent un enjeu. C’était particulièrement le cas de Uashat mak Mani-Utenam, sur la Côte-Nord, où la plupart des déplacements nécessitaient jusqu’à récemment un véhicule.

C’est pour changer cette situation que l’organisation Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam, qui représente la Première Nation Innue, a mis en place un premier service de transport en commun sur le territoire grâce à l’acquisition d’un minibus pour le transport régulier ou adapté. L’initiative vient d’ailleurs de remporter les honneurs aux Prix Guy-Chartrand dans la catégorie Développement et amélioration des services de transport collectif.

Inauguré en octobre 2020, le service, disponible du lundi au vendredi, est utilisé en moyenne par une centaine d’usagers par mois – majoritairement des ainés. Et il est financièrement très accessible: il suffit de se procurer une carte de membre au coût de 15$ annuellement pour avoir accès au transport en commun. Pour les moins de 14 ans, le service est entièrement gratuit.

«Félicitations à l’organisation Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam qui, grâce à cette initiative, fait preuve d’une vision et d’une capacité d’innovation inspirante. Elle démontre que la mobilité durable n’est pas une exclusivité des grandes villes, mais aussi une opportunité pour les plus petites communautés d’améliorer l’accessibilité pour tous», dit Marco Viviani, vice-président de Communauto.

Rappelons que les Prix Guy-Chartrand, organisés par Trajectoire Québec, sont remis à des personnes et des organisations qui contribuent à l’amélioration de la mobilité durable au Québec. La 17e édition du gala se tenait le 11 novembre dernier. Lors de l’événement, un prix dans la catégorie Citoyen mobile de l’année a également été décerné à Richard Chrétien, retraité de la STM et aujourd’hui responsable du comité Transport au sein de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées. Ses efforts ont contribué à l’installation d’un panneau électronique affichant les horaires des bus au stationnement d’Exo de L’Assomption, de même qu’un déploiement plus intensif de bus à plancher bas, particulièrement utile pour les ainés.

La rédaction de cet article a été financée par Communauto.


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

07
Déc.
Voir tous les événements