Menu
Suivez-nous
Recherche

Écouter et accompagner les entrepreneurs sociaux

Par Marie Allimann | 21 mai 2020 | Ça va bien aller

Comme la plupart des entreprises, les organisations à vocation sociale doivent faire face à la crise… et s’adapter.

Comment soutenir les organisations à vocation sociale dans le contexte de la crise du Covid-19 ? Cette réflexion menée au sein de l’équipe de l’Esplanade, un catalyseur d’innovations sociales, s’est d’emblée orientée sur les besoins de ces entrepreneurs. De questionnaires en entrevues, les données et commentaires recueillis auprès des organisations sondées ont permis à l’Esplanade de proposer dès avril une nouvelle offre : Reconnecte.

Articulé en 3 axes, Reconnecte propose d’abord aux entrepreneurs partageant des problématiques similaires un programme de coaching de groupe en vue de les aider à traverser la crise et à préparer la relance. Des séries de webinaires visent aussi à les outiller pour gérer leur santé mentale et transformer cette crise en opportunité. Enfin, l’axe Re-connexion propose une ligne d’urgence et une boite à outils pour aider les entrepreneurs à comprendre les mesures gouvernementales mises en place dans le contexte actuel, et pour les orienter vers des ressources et des experts issus de l’écosystème de l’impact social.

«Cette ligne nous a permis de constater que la santé mentale est un enjeu pour ces entrepreneurs, tout comme l’isolement», relève Pascal Grenier, cofondateur de l’Esplanade. La conciliation travail-famille est particulièrement éprouvante pour les «parents-preneurs» – les entrepreneurs parents d’enfants de moins de 13 ans – qui jonglent avec la crainte de devoir gérer cet équilibre pendant plusieurs mois. «On constate aussi que les entrepreneurs à vocation sociale se questionnent sur leur capacité et qu’ils sont confrontés pour la première fois à des décisions difficiles, au fait par exemple de devoir licencier, même temporairement.» Les demandes relatives aux programmes gouvernementaux sont d’ailleurs nombreuses, notamment pour des questions d’employabilité et de frais fixes comme les loyers. L’expertise est en ce sens particulièrement sollicitée pour la gestion de personnel dans le contexte de la crise, mais aussi pour des questions relatives à la numérisation ou des plans de relance.

«Le milieu est fragilisé de façon importante : un [récent] sondage montre qu’au Québec un tiers des 660 organismes à but non lucratif contactés considèrent que leur organisation est très à risque et qu’elles pourraient ne pas survivre à la crise. C’est gigantesque! L’accompagnement de l’Esplanade n’aura jamais été aussi pertinente et nécessaire que maintenant.»

Le bouleversement actuel impose en effet aux organisations d’être réactives face la crise, et donc de s’adapter, ne serait-ce que pour respecter la distanciation sociale pour une durée de plusieurs mois. «Elles devront aussi se questionner de façon très prospective sur la situation de ‘normalité’ à venir.» C’est d’ailleurs une réflexion que mène l’équipe de l’Esplanade à l’heure où la crise actuelle met plus que jamais en exergue l’importance de l’agriculture et la consommation locales. «Je pense que pour contribuer à la relance des organisations, l’Esplanade devra accompagner les organisations qui auront la volonté et la capacité d’entrevoir leur action d’une nouvelle façon, de manière à s’inscrire dans la transition et dans le développement de nouveaux modèles économiques. Ça devient maintenant évident, le statuquo n’est pas possible.»


Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

26
Oct.

Forum Novae – Plastique

Du 26 au 29 octobre : adoptez les nouvelles solutions plastiques.

Voir tous les événements