Le Forum Novae 2019 a scruté les innovations positives et engagées qui révolutionneront les entreprises québécoises dans leur utilisation du plastique.


MERCI À TOUS LES PARTICIPANTS, CONFÉRENCIERS ET PARTENAIRES!

Rendez-vous le 29 octobre 2020 pour la seconde édition du Forum Plastique
(profitez du rabais de 30% jusqu’au 30 novembre)
forum@novae.ca

NovaeForum2019-25167

Voyez les photos de l’événement


Le plastique, pollueur, non renouvelable, omniprésent, est devenu l’ennemi juré. Or, si tout le monde fait face à ce défi, tout le monde peut aussi trouver ou tirer profit d’innovations bénéfiques pour l’économie et la planète. Emballages, matériaux de fabrication, …, quelles sont les solutions en vue pour réinventer nos processus? Quelles sont les solutions technologiques à notre portée? Qui sont les joueurs qui déploient déjà des approches permettant de remplacer – ou mieux utiliser – le plastique?

1pixel


– 8h30 –
Ouverture des portes & réseautage


– 9h00 –

conférence_exp1

Parleyb

Anne-Marie Asselin, Parley for the oceans
L’organisme international, qui a développé des collaborations originales et percutantes avec des grandes entreprises comme Adidas et Corona, s’est récemment implanté au Canada. Sa première initiative d’envergure est le déploiement, durant tout l’été, d’un grand nettoyage des rivages d’un bout à l’autre du pays. Dans chacun de ses projets, Parley for the oceans utilise la créativité et l’innovation pour mobiliser entreprises, organismes, municipalités et citoyens: vous aussi, prenez part à la création de ces nouveaux modèles dans lesquels le plastique est utilisé à bon escient – et ne pollue plus les écosystèmes naturels. [en lire plus]

adidas

1pixel


– 9h30 –

1pixel

emballage_1

Si un grand nombre de produits doivent être protégés tout au long de la chaîne, de l’approvisionnement jusqu’aux mains des utilisateurs, la sur-utilisation des emballages de plastique est aujourd’hui au coeur d’une crise tant environnementale que sociétale.

Comment revoir l’utilisation de vos emballages dans vos stratégies logistiques et de commercialisation? Quelles sont les technologies mais aussi les modèles d’affaires et les stratégies d’approvisionnement qui dessinent aujourd’hui les circuits «zéro emballage» de demain?


Saulnier2

Anne-Marie Saulnier, directrice, Ecpar
L’emballage constitue un élément clé de la chaîne d’approvisionnement: du fournisseur à l’utilisateur, il assure l’intégrité, la fraîcheur, la qualité du produit tout au long de son cheminement. Comment revoir ses pratiques d’approvisionnement en vue de réduire la quantité d’emballage et optimiser leurs composantes ? Quelles collaborations peut-on mettre en place avec ses fournisseurs afin de réduire l’«empreinte emballage» de sa chaîne d’approvisionnement? [en lire plus]


tc_2

Magali Depras, chef de la stratégie, TC Transcontinental
Avec plus de 4000 employés oeuvrant dans ce secteur, TC Transcontinental se positionne comme un chef de file nord-américain en emballage souple. Ses produits tels que sacs, sachets et autres films thermorétractables sont utilisés dans des industries aussi variées que les produits frais en supermarchés, les produits laitiers ou les aliments pour animaux. En mars 2019, TC Transcontinental s’engageait, d’ici à 2025, à ce que 100% de ses emballages plastiques soient réutilisables, recyclables ou compostables. Quelles innovations actuelles ou à venir l’entreprise met-elle en oeuvre pour atteindre ces résultats ? Quelles sont les pratiques exemplaires que l’industrie – fournisseurs et utilisateurs – devront adopter?


metro_a

Marie Horodecki-Aymes, directrice, design et packaging Marques privées, Metro
Avec un portefeuille de plus de 4000 produits alimentaires et non alimentaires se retrouvant dans plus de 1500 marchés d’alimentation et pharmacies à travers le Québec et l’Ontario, Metro innove continuellement afin d’optimiser ses emballages de marques privées et de proposer des solutions adaptées pour ses clients. Depuis avril, ceux-ci peuvent apporter leurs propres contenants pour acheter certains produits « sans emballage » (charcuteries, mets cuisinés, poisson, pâtisseries…). Aujourd’hui, quelles sont les autres actions à poser et les priorités à mettre en place? Quels acteurs impliquer pour optimiser ces nouveaux processus?


 

– 9h30 –
master_classe_eddec

Atelier avec Daniel Normandin, Institut Eddec
et Marie-Anne Champoux-Guimond, Keurig Dr Pepper Canada
normandin-champoux

Alors que les modèles économiques actuels sont linéaires – les ressources naturelles sont extraites, transformées, consommées et jetées en fin de vie -, l’adoption d’une économie circulaire, et donc zéro-déchet, suscite de plus en plus d’intérêts. Pour preuve, la création de la Coalition pour le leadership en matière d’économie circulaire lancée en septembre 2018 en marge de la réunion du G7 à Halifax, et qui vise à mettre en œuvre la transition vers une économie circulaire à l’échelle canadienne.

Comment votre organisation peut-elle adopter rapidement et efficacement cette nouvelle vision d’affaires éco-responsable ? Comment cette approche innovante s’applique-t-elle aux industries du plastique ? Quels sont les exemples probants dont vous pouvez vous inspirer ?


– 10h20 –

SESSION PITCH / Jeune Chambre de commerce de Montréal

Dans le cadre du Forum Plastique, la Jeune Chambre de commerce de Montréal organise un concours de pitch pour des entrepreneurs en démarrage proposant une solution aux enjeux du plastique. Les entrepreneurs sélectionnés auront l’opportunité de présenter leur initiative devant les participants et un panel de jurys. L’entreprise gagnante recevra une bourse de 2000$!


– 10h40 –
Pause réseautage


– 11h00 –

sans_plastique_1Les modèles économiques de demain – incluant produits de consommation courante et procédés industriels – devront repenser radicalement leur utilisation de la matière plastique. Les mots d’ordre seront réduction, recyclage et réutilisation à l’infini.

Quelles sont dès à présent les opportunités technologiques à votre portée ? Quelles sont les démarches à privilégier afin de maximiser le recyclage de votre produit ? Quelles sont les stratégies d’innovation vous permettant d’intégrer l’écoconception et l’économie circulaire à votre démarche R&D ? Dans quelle mesure pourriez-vous même imaginer votre futur modèle d’affaires basé sur la dématérialisation de vos produits?


ETUDE DE CAS


Comment développer des produits – et des filières industrielles – où le plastique est récupéré, revalorisé et réintroduit dans le cycle de vie des produits? C’est avec cette vision commune d’une économie circulaire que le groupe international Keurig Dr Pepper et l’entreprise québécoise Lavergne ont bâti leur collaboration. Découvrez les enjeux et les opportunités d’une telle stratégie d’affaires misant sur la R&D et l’innovation à portée environnementale.

Lavergne

1pixelJean-Luc Lavergne
Président,
Lavergne

Keurig_pres

1pixelStéphane Glorieux
Président,
Keurig Dr Pepper Canada


– 11h20 –
PANEL DE DISCUSSION


Pyrowave

Jocelyn Doucet, président, Pyrowave
L’entreprise québécoise a développé une technologie de recyclage chimique du polystyrène qui permet de revaloriser le fameux plastique numéro 6. Son approche, actuellement testée à Salaberry-de-Valleyfield, pourrait rapidement devenir une solution autant pour les municipalités qui ont à gérer de grandes quantités de plastiques dirigées vers leurs sites d’enfouissement, que pour les entreprises qui cherchent à bâtir des cycles de production en boucle fermée. [en lire plus]


EEQ

Pierre Benabidès, consultant en recyclabilité et développement de marchés, Éco Entreprises Québec
Pierre Benabidès accompagne les recycleurs afin de favoriser l’intégration des matières recyclables issues de la collecte sélective dans de nouveaux écomatériaux, applications industrielles et produits novateurs dans une perspective d’économie circulaire. À cet effet, il réalise le diagnostic des besoins des différents marchés et participe à la recherche de solutions. En outre, il travaille en étroite collaboration avec l’industrie de la fabrication et du recyclage de divers matériaux tels que le verre, le polystyrène, les contenants multicouches et les sacs de plastique.


Rita Manouk, directrice de la planification et des achats, Kamik
Entreprise familiale plus que centenaire, Kamik a depuis longtemps adapté ses pratiques pour réduire son empreinte environnementale. Dans les années 1980, elle troquait le caoutchouc naturel, difficilement recyclable, pour du caoutchouc thermoplastique. Dès lors, l’entreprise adoptait une vision circulaire: dans ses usines nord-américaines tous ses déchets de fabrication sont récupérés, tandis que les doublures pour bottes d’hiver sont fabriqués à partir de bouteilles de plastique recyclées. Quels sont les apprentissages faits par cette entreprise engagée depuis longtemps dans ces démarches d’écoconception? Quel regard porte-t-elle sur les nouveaux défis plastiques de notre époque? [en lire plus]


– 11h20 –

master_classe_recyc

Atelier avec Jérôme Cliche, RECYC-QUÉBEC

RecycRéduire son empreinte environnementale doit passer par la réduction à la source. De nombreux acteurs, dont des cafétérias, restaurants et événements, ont récemment fait les manchettes avec l’utilisation abondante de gobelets, pailles et ustensiles à usage unique. Or, de nombreuses alternatives sont aujourd’hui proposées pour effectuer un virage vers la réduction à la source, qu’il s’agisse de vaisselle en céramique, de tasses réutilisables, et même de systèmes de contenants consignés.
Comment s’y retrouver face à ces multiples options ? Comment faire un choix éclairé et stratégique en fonction de votre contexte ? Comment mettre en oeuvre efficacement une politique anti-jetable ? Cette session propose un portrait d’ensemble et des exemples concrets qui vous aideront à implanter une stratégie gagnante au sein de votre organisation.


– 12h10 –
Pause repas & réseautage
(buffet offert sur place)


– 13h30 –

crise_1

Industries et entreprises n’ont jamais été autant mises sous pression par la société civile: organisations militantes mais aussi citoyens se mobilisent et exigent des actions majeures pour renverser les problématiques environnementales, et notamment mettre fin à la pollution par le plastique.

Crise de confiance, mauvaise presse, boycottage… les risques pour votre organisation sont réels. Comment prendre la pleine mesure de ces mouvements – et des impacts potentiels pour votre organisation? Comment prendre en compte leurs attentes? Comment dialoguer – voire collaborer – avec ces différents mouvements et vous positionner comme un vrai partenaire de changement?


plasticAttackbc

Eva Franc, cofondatrice, Plastic Attack Montréal
Les premières opérations québécoises de «désemballages» ont été organisées au printemps 2018. Depuis, la version québécoise de ce mouvement international s’inscrit ouvertement dans une volonté de dialogue et de collaboration: l’objectif est avant tout de sensibiliser les consommateurs et d’aider les détaillants à développer de nouveaux réflexes «sans plastique». Aujourd’hui, de Montréal à Drummondville, en passant par Sutton et Val-David, le mouvement mobilise gérants d’épiceries et consommateurs autour de ces questions. [en lire plus]


Greepeaceb

Agnès Le Rouzic, chargée de campagne, Océans et plastique, Greenpeace Canada
Greenpeace Canada publiait l’automne dernier le «palmarès» des marques dont on retrouve le plus de contenants en plastique sur les rivages canadiens. Au travers ses pétitions et autres campagnes de sensibilisation, l’ONG vise à ce que gouvernements et entreprises (manufacturiers et détaillants) déploient de nouvelles visions où le plastique est moins – mieux – utilisé.


– 14h00 –
SESSION PITCH / Jeune Chambre de commerce de Montréal

1pixel


– 14h20 –

transition_1

Dans la mouvance du mouvement zéro déchet, qui interpelle de plus en plus les citoyens / consommateurs, comment votre organisation peut-elle, elle aussi, réduire – voire supprimer – l’utilisation des bouteilles, pailles et autres verres jetables, tout en assurant la qualité et l’efficacité des services?

Sensibilisation, information et mobilisation sont indispensables pour développer les nouvelles habitudes qu’impliquent ces initiatives. Alors comment assurer le succès de ces démarches? Quels peuvent être vos ambassadeurs, influenceurs-clés et nouveaux fournisseurs? Comment mobiliser vos clients ou employés afin de mener une transition réussie, innovante et gagnante pour tous ?


Ulaval

Stéphanie Vézina, coordonnatrice d’opérations en alimentation responsable, Université Laval
Depuis le 1er septembre 2019, il est impossible d’acheter une bouteille d’eau en plastique sur le campus, y compris dans les machines distributrices. Comment l’institution a-t-elle déployé cette initiative? Comment sont gérées les relations avec les étudiants, employés et fournisseurs afin d’assurer cette transition? [en lire plus]


Recyc

Jérôme Cliche, agent de développement industriel, RECYC-QUÉBEC
Jérôme Cliche œuvre dans le domaine de la prévention et de la saine gestion des matières résiduelles depuis plus d’une quinzaine d’années. Il a entre autres pris part au déploiement de différents programmes dont Ici on recycle+. Il est en outre le répondant expert du secteur de la mise en valeur des textiles résiduels et il prend actuellement part à la mise en œuvre du plan d’action sur la réduction à la source.


gestevb

Marie-Claude Dufour, chargée de projets, Gestev
L’événementiel est une industrie qui consomme beaucoup de plastique, en très peu de temps. Par une approche de projets-pilotes, Gestev transforme un à un tous ses événements afin de réduire, voire éliminer, les bouteilles de plastique, sacs jetables et autres affiches de type «coroplast». De la demande de plus en plus pressante des participants, à l’adaptation nécessaire de certains commanditaires, en passant par l’engagement des différentes équipes internes, quels sont les ingrédients pour mener cette transition vers des événements sans plastique? [en lire plus]

eau


– 14h20 –

master_classe_eeq

Atelier avec Geneviève Dionne, EEQ

EeqdionneProtecteur, véhicule d’image de marque, garant de fraîcheur… : l’emballage assure des fonctions clés pour les entreprises. Pourtant, jamais n’a-t-il eu autant mauvaise presse : sur-emballage, gaspillage des ressources, production de déchets… Dans ce contexte, l’écoconception constitue une avenue incontournable pour les entreprises.
Cette session vous guidera à travers les différentes étapes d’un processus d’écoconception d’emballage, plastique ou autre. Par où commencer ? Comment passer à l’action et éviter les fausses bonnes idées ? Quelles sont les approches qui s’offrent à vous, les facteurs-clés du succès et les stratégies à mettre en place ? Le tout sera illustré d’exemples inspirants et d’autres…moins !


– 15h10 –
Pause réseautage


– 15H30 –

innovation_1


PRÉSENTATION


Eeqdionne2

Geneviève Dionne, directrice, écoconception et économie circulaire, EEQ
Modèles d’avenir : l’écoconception pour boucler la boucle
Bannissement des sacs de plastique. Élimination des pailles. Dénonciation du suremballage et des contenants à usage unique de plastique. Crise du recyclage. Apologie du zéro déchet.
Pour demeurer compétitives, les entreprises n’auront pas d’autre choix que revoir en profondeur la conception de leurs produits et emballages afin de minimiser leurs impacts environnementaux. Par où commencer ? Que faut-il prioriser ? Comment éviter les fausses bonnes idées ? Regard sur l’écoconception, un univers beaucoup plus vaste et complexe que vous ne le soupçonnez.


PANEL DE DISCUSSION


Hoola

Jean-Félix Tremblay, cofondateur, Hoola One
D’abord projet étudiant né à l’Université de Sherbrooke, Hoola One est aujourd’hui une startup qui attire l’attention : ses fondateurs ont mis au point un système permettant de récupérer les micro-particules de plastique qui polluent les plages de par le monde. Au cours des derniers mois, la jeune entreprise a d’ailleurs mené un projet-pilote à Hawaï, y  « aspirant » littéralement des kilos de plastique [en lire plus].


norden_2

Mayer Vafi, président, Better Narrative
La jeune entreprise québécoise Better Narrative lancera officiellement cet automne sa marque de manteaux Norden – des manteaux 100% faits de plastique issu de bouteilles récupérées. Alors que l’entreprise vient bousculer l’industrie textile, cherchant aussi à influencer positivement les consommateurs et les fournisseurs, Mayer Vafi partagera sa vision et les éléments-clés de son approche en matière d’approvisionnement, de traçabilité, de certifications, etc. [en lire plus]

norden


– 15h30 –

master_classe_TC

Atelier avec Bruno Ponsard, Institut de technologie des emballages et du génie alimentaire
et Charles David Mathieu-Poulin, TC TranscontinentalTC-itega

Dans le secteur alimentaire, l’emballage joue un rôle essentiel puisqu’il permet notamment de préserver les aliments, de conserver leur fraîcheur et leur valeur nutritionnelle et de prolonger leur durée de vie – il constitue en ce sens un élément-clé pour réduire le gaspillage alimentaire.

Pour autant, face aux enjeux environnementaux de notre époque, quelles sont les innovations et approches les plus porteuses en matière d’emballage alimentaire? Quels sont les matériaux à privilégier? Quelles collaborations sectorielles peut-on déployer pour prendre part à une chaine vertueuse?


– 16h20 –
SESSION PITCH – FINALE / Jeune Chambre de commerce de Montréal


– 17h00 –
FIN DU FORUM NOVAE


À qui s’adresse cet événement :

Le Forum Plastique exposera les défis et présentera les solutions – actuelles et à venir. Il s’adresse à toutes les organisations confrontées à des problématiques liées aux impacts de ce matériaux.

– Industriels, manufacturiers
– Centres de gestion et recyclage des matières, consultants et experts en GMR
– Commerces, restaurants, détaillants
– Municipalités, ministères et institutions publiques
– Centres de recherches, universitaires
– Startups de la nouvelle économie


Forum Novae – Plastique
Jeudi 24 octobre 2019, de 8h30 à 17h00
A la Société des arts technologiques, 1201 boul. St-Laurent, Montréal
Contact : forum@novae.ca