Menu
Suivez-nous
Recherche

Ciele: structurer le développement durable

Par La Rédaction | 2 février 2022 | Entreprise

De l’écoconception à l’engagement dans la communauté, la marque québécoise de casquettes et chandails a récemment structuré ses démarches pour maximiser son impact positif.

«Les notions de développement durable font partie des valeurs de l’entreprise depuis sa création, que ce soit dans la conception des produits, leur fabrication jusque leur livraison. Mais nous avons voulu structurer et mieux organiser tout ce que nous faisions en nous dotant de procédés et politiques internes afin de faire perdurer nos efforts et ne pas risquer de perdre cette vision au fur et à mesure que l’entreprise grandit», explique Sarah Mains, responsable, Relations clientèle chez Ciele Athletics.

C’est ce qui a mené la marque québécoise fondée en 2015 et qui compte aujourd’hui une quinzaine d’employés à se tourner vers le Fonds Ecoleader afin d’obtenir le financement qui allait lui permettre de recruter des consultants – ici, l’entreprise Boite Pac – à même de les outiller dans cette phase. «Nous avions essayé par le passé de structurer nous-mêmes ces démarches, mais les urgences du quotidien nous rattrapaient tout le temps! Nous parvenions difficilement à y accorder le temps nécessaire ou à respecter des échéanciers que nous nous donnions.»

Des ateliers et formations ont tout d’abord permis à l’équipe de Ciele d’identifier ses forces et faiblesses en matière de développement durable. Du côté des forces, l’entreprise s’avère très avancée en ce qui concerne ses produits, notamment par l’usage de matériaux recyclés et l’obtention de plusieurs certifications. Parmi les éléments à améliorer: se doter de politiques internes afin de mieux guider les processus d’embauche et d’intégration des nouveaux employés, ou encore pour évaluer la performance de ses fournisseurs. «Nous avons ainsi mis en place un système où l’on documente les qualités environnementales et sociales de nos fournisseurs, ce qui nous permet de ne pas nous contenter d’une première évaluation mais bien de suivre leurs pratiques d’année en année.»

À l’instar de cette casquette, d’ici à la fin de 2022, la totalité des produits Ciele seront faits de fibres 100% recyclées.

Le fait de structurer ses démarches a permis à Ciele d’accélérer certaines innovations, notamment du côté de ses produits. Ainsi, après avoir lancé en 2020 sa toute première collection de casquettes en fibres de polyester 100% recyclé fournies par la marque Repreve, l’entreprise a étendu cette pratique à ses autres produits : en 2021, les matériaux recyclés concernaient plus de 80% de toute sa production, et d’ici à la fin de 2022 ce sont toutes ses collections, tant de casquettes que de chandails, qui devraient être faits de cette façon.

L’entreprise se penche également sur la fin de vie utile de ses produits. Si ses casquettes sont déjà toutes garanties à vie, l’an dernier, elle a envoyé une centaine de produits défectueux ou retournés par des clients à l’École cantonale d’art de Lausanne (ÉCAL), en Suisse: des étudiants en design ont travaillé sur ces casquettes pour en inventer des nouveaux usages. «Cette initiative s’est faite à petite échelle, comparativement au nombre de casquettes usagées que nous pourrions avoir à revaloriser au cours des prochaines années, mais cela permet d’explorer les possibilités.»

Travail de déconstruction des casquettes avec les étudiants de l’ÉCAL, en Suisse.

Toutes ces démarches s’inscrivent aussi dans le cadre d’un vaste processus visant l’obtention de la certification B Corp, qui viendra ainsi encadrer l’ensemble des activités de Ciele, tant sur les plans économiques, sociaux qu’environnementaux. «Dès la fondation de l’entreprise, l’envie de se diriger vers B Corp était présente. Le fait de structurer toutes nos initiatives nous a aidé à préparer notre dossier, qui est actuellement à l’étape d’évaluation auprès du B Lab.»

«Le Fonds Ecoleader nous a permis d’avoir accès à des expertises grâce auxquelles nous avons pu structurer et faire grandir tout ce que nous avions déjà entrepris en matière de développement durable. Et tout le monde y gagne : nous comme entreprise, nos partenaires communautaires et, au final, toute la société.»

La rédaction de cet article a été financée par le Fonds d’action québécois pour le développement durable, coordonateur du Fonds Écoleader


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Événements

Nos prochaines activités.

04
Mai.

Remise des Prix Novae 2022

Voyez les photos de l’événement

Voir tous les événements