L’université lance une stratégie énergique et un programme de compensation de ses GES dans l’optique d’atteindre la carboneutralité et de transformer le campus en vitrine technologique et sociale.

Nommée Horizon 2020, cette nouvelle stratégie s’appuie sur le bilan de l’établissement en matière de réduction des émissions absolues de gaz à effet de serre (GES) et de maîtrise de l’énergie. En effet, depuis 1990, les émissions de GES de l’Université de Sherbrooke (UdeS) ont été réduites de 30% et l’efficacité énergétique a été améliorée de 34 %. Cette performance a été réalisée alors que l’Université a connu un développement majeur en enseignement et en recherche, avec une augmentation de son effectif étudiant de plus de 50% et de la superficie des bâtiments de ses trois campus de plus de 115%. « Entre 1990 et 2015, des gains considérables ont été réalisés dans le domaine énergétique et nous en sommes ravis puisque nous avons pu élargir nos infrastructures et notre communauté sans pour autant faire une croix sur nos valeurs socio-environnementales », explique le vice-recteur au développement durable, le professeur Alain Webster.

graph

Lire aussi : L’Université de Sherbrooke veut devenir carboneutre

Ainsi, avec ce nouveau plan d’action, l’UdeS a pour objectif de réduire ses émissions de GES de 50% d’ici à 2020-2021 par rapport au niveau de 1990 et d’atteindre la neutralité carbone en 2030-2031. « Nous souhaitons que l’UdeS devienne une plaque tournante de l’innovation en matière d’énergie et de lutte aux changements climatiques tout en répondant parfaitement aux besoins énergétiques associés aux activités universitaires et développer un créneau de recherche porteur. » Pour atteindre ses objectifs de réduction de GES, l’Université poursuivra la transition vers l’hydro-électricité, mettra fin à l’utilisation du pétrole pour ses bâtiments, développera de nouvelles sources de production d’énergie renouvelable, dont l’énergie solaire, et accentuera ses mesures d’économie d’énergie.

__Hiver_UdeS_2017

L’Université de Sherbrooke a pour objectif de réduire ses émissions de GES de 50 % d’ici 2020-2021 et d’atteindre la neutralité carbone en 2030-2031

Horizon 2020 permettra aussi d’accroître le développement de la recherche universitaire en favorisant notamment le déploiement de vitrines technologique et sociale dans le domaine de l’efficacité énergétique, de la réduction des émissions de GES et du stockage d’énergie tout en favorisant le déploiement d’activités d’enseignement en lien avec ces thématiques. Elle favorisera également la participation de l’ensemble de la communauté universitaire aux enjeux de la maîtrise de l’énergie et de la lutte aux changements climatiques.

Lire aussi : La première université carboneutre au Québec

D’ailleurs, dans cette perspective l’UdeS lance également un programme de compensation volontaire des émissions de GES en partenariat avec Ecotierra, entreprise sherbrookoise spécialisée dans le développement de projets forestiers et agroforestiers durables à impacts socio-économiques et environnementaux. On peut ainsi, à partir du site web de l’Université, rejoindre la boutique en ligne d’Ecotierra et procéder à l’achat d’une unité de compensation. Celle-ci permet de financer la réduction d’une tonne de CO2 par un crédit de carbone certifié VCS (Verified Carbon Standard). Le programme permet également de multiplier cette réduction des GES par la plantation d’un arbre effectuée sur le campus pour chaque crédit carbone vendu. Ajouté à cela, 20% des revenus liés à la vente de ces crédits compensatoires iront dans le financement du déploiement de l’énergie solaire sur les campus et 10% permettront de financer des stages et des bourses pour les étudiants dont les recherches traitent des changements climatiques. « Notre partenariat avec Ecotierra n’est pas hasard. Nous travaillons ensemble depuis un moment et nous souhaitons développer davantage les collaborations avec cette entreprise voisine qui met en lumière la capacité d’innovation de l’Estrie dans le domaine des changements climatiques », conclut Alain Webster.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis