Menu
Suivez-nous
Recherche

Une éponge qui nettoie les océans

Par Brian Pott | 21 mars 2017 | International

Des chercheurs américains ont développé une «éponge» pouvant absorber le pétrole qui souille les océans en vue, ensuite, de le recycler.

Cette «éponge» d’un nouveau genre, nommée Oleo Sponge, a été créée conjointement par le Laboratoire national d’Argonne, en Illinois, et le Bureau des sciences du ministère de l’Énergie des États-Unis. Elle est capable d’absorber 90 fois son poids en pétrole, tant à la surface qu’en eaux profondes. Une fois la matière récupérée, il suffit d’essorer l’éponge – qui pourra être réutilisée – et ainsi recycler le pétrole.

L’idée de cette invention a émergé en avril 2010 après la catastrophe de Deepwater Horizon, la plateforme pétrolière située dans le golfe du Mexique qui a explosé et qui a déversé plus de 500 millions de litres de pétrole dans l’océan Atlantique. Il avait fallu 87 jours pour arrêter la fuite du puit de pétrole situé à 1500 mètres de profondeur. La marée noire s’était répandue sur une superficie équivalent à la taille de la Virginie, souillant des plages dans cinq États américains.

Lire aussi : Des australiens inventent un « aspirateur » pour les océans

 

Ainsi, ces scientifiques se sont penchés sur la façon de nettoyer complètement le pétrole présent dans les océans, que ce soit en surface, mais aussi en profondeur. En effet, les seuls moyens existants pour nettoyer l’eau, comme la combustion, l’écrémage et la dispersion, ne sont pas applicables aux fonds marins. Ces techniques, coûteuses et lentes, ne sont pas efficaces à 100 % et sont souvent à usage unique, sans toujours permettre la réutilisation du pétrole.

_oleosponge__

L’Oleo Sponge a été testée à Ohmsett, un grand réservoir d’eau de mer, dans le New Jersey. À chaque fois, Oleo Sponge a récupéré la totalité du pétrole et du diesel déversés dans le bassin.

Après plusieurs années de recherches, les scientifiques sont parvenus à créer un bloc de mousse capable d’absorber facilement le pétrole, à la surface de l’eau comme en dessous, et pouvant être essoré puis réutilisé. Le Laboratoire national d’Argonne disposait déjà d’une bibliothèque de molécules permettant de capturer du pétrole. Le problème était de trouver une structure physique pour contenir cette molécule.  Après plusieurs essais, c’est finalement la mousse de polyuréthane (que l’on retrouve dans les coussins ou l’isolation des maisons) qui s’avère être la plus adaptée. Cette matière, comparée à un muffin anglais par les scientifiques, fournit une surface suffisante pour saisir l’huile permettant d’injecter des atomes d’oxyde métallique à l’intérieur des nanostructures de l’éponge, afin de créer une fine couche qui agit comme une colle-aimant, attirant et retenant le pétrole.

Lire aussi : Un voilier géant pour nettoyer les océans

L’éponge a été testée à Ohmsett, un immense réservoir d’eau de mer, dans le New Jersey. À chaque fois, Oleo Sponge a récupéré la totalité du pétrole et du diesel déversés dans le bassin. En outre, le matériau est extrêmement robuste: après des centaines de tests, et en l’essorant à chaque fois, l’éponge n’est pas détériorée. En plus d’être utilisée lors de marées noires, l’Oleo Sponge pourrait être employée pour nettoyer les ports où les huiles polluantes s’accumulent. De plus, en modifiant le type de molécule injectée dans l’éponge, ses inventeurs estiment qu’ils pourraient même lui permettre d’aspirer d’autres substances, conférant à cette technique une grande flexibilité en fonction d’autres types de nettoyages marins.


Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Événements

Nos prochaines activités.

14
Sep.

Forum Novae – Alimentation

Du 14 au 17 septembre : relevez les grands enjeux alimentaires de notre époque.

26
Oct.

Forum Novae – Plastique

Du 26 au 29 octobre : adoptez les nouvelles solutions plastiques.

Voir tous les événements