Menu
Suivez-nous
Recherche

Éco2fest : Retour sur le premier festival de la conception collaborative

Par Marie Allimann | 23 août 2016 | Entrevue

Alors que vient de se terminer l’Éco2fest, retour sur ce premier festival montréalais de la conception collaborative au cours duquel cinq innovations ont été incubées.

Rappelons que du 9 au 14 août, en marge du Forum social mondial et de la Foire Ecosphère, s’est tenu au parc Jarry ce premier festival de la conception collaborative. Objectif: permettre à cinq équipes de peaufiner et prototyper un projet ayant un impact positif sur leur communauté ou l’environnement. Rencontre avec Martin Werlen, un des membres de Oui Share au Québec, organisateur de cet événement.

Quel bilan faites-vous de cette première édition de l’Éco2fest ?

Nous en tirons un bilan extrêmement positif, c’était notre plus gros événement au Québec à ce jour. Ce camp d’innovation a réuni à la fois des entrepreneurs, des experts de la fabrication collaborative et des citoyens. Pendant cinq jours, cinq projets à impacts positifs sur l’environnement et sous licence libre ont été accélérés grâce aux conseils d’experts et à l’aide des citoyens. Des imprimantes 3D et du matériel de prototypage rapide ont permis aux entrepreneurs de prototyper leur invention en direct et de l’améliorer jour après jour! Tous les porteurs de projets ont aussi été accompagnés sur le volet économique (modèle d’affaires, communication et marketing) permettant ainsi d’assurer leur viabilité sur le long terme.
Puis pendant la fin de semaine des 13 et 14 août, les prototypes ont été exposés à des centaines de citoyens venus rencontrer les entrepreneurs. En les sensibilisant aux enjeux du développement durable, de l’innovation ouverte et de la fabrication collaborative, nous avons encouragé les citoyens à devenir acteurs et producteurs plutôt que consommateurs. Au total ce sont près de 3000 personnes qui se sont déplacés au Parc Jarry. Nous avons réussi à sortir de cette écologie punitive en mettant en lumière des projets positifs tout en démocratisant davantage l’open-source.

Lire aussi : Éco2fest, le festival de la culture « fablab »

 

eco2fest2

L’équipe du Vélo Cargo Bambou en plein montage. Un projet qui propose la conception et la création du prototype d’un vélo cargo adapté aux rues de Montréal, fabriqué avec des matériaux écologiques


 

Quelle suite sera donnée aux cinq projets qui ont été développés et présentés à l’Éco2fest ?

Tous les projets ont réussi à créer des opportunités d’affaires pendant ou à la suite de l’Éco2fest. Je pense notamment à Matrioshka, un mobilier urbain à panneaux photovoltaïques autonome en énergie permettant de recharger des appareils électroniques nomades, qui semble être le projet le plus apte à être commercialisé rapidement puisque des visiteurs voulaient acheter leur prototype. C’est également le cas du Vélo Cargo Bambou, qui a finalisé son produit tout en prouvant que l’usage de matériaux écologiques fonctionne pour construire un vélo. Les Jeux Wasa, qui invitent à collaborer pour bâtir son quartier écologique idéal, ont suscité également un grand engouement, notamment auprès des familles. BWAT, qui propose du mobilier urbain collectif permettant de partager des objets ou des services entre voisins, a quant à lui pu vraiment bonifié son modèle alors que les inventeurs du Can’Heat, un kit pour fabriquer un système de chauffe-eau solaire à bas coûts grâce à la réutilisation de canettes en aluminium, ont pu refaire un prototype qui correspondait davantage à leurs attentes. Nous arrivons à des résultats très prometteurs si on compare l’Éco2fest à sa grande sœur la Poc 21, un camp de co-création de 5 semaines organisé par OuiShare France en marge de la Conférence de Paris sur les changements climatiques en décembre dernier.

Nous allons en outre suivre tous les projets et surtout les documenter pour les aider à créer les documentations «open-source» qui permettront à n’importe quel citoyen de reproduire l’objet en question. Le Vélo Cargo Bambou a déjà commencé à mettre certains de ses plans sur WikiFab alors que Matrioshka a déjà l’habitude de travailler en open-source, ce qui devrait leur assurer un gain de temps non négligeable. L’ensemble des plans de ces cinq innovations sera en libre accès d’ici les prochaines semaines.

 

Lire aussi : Les visages de l’économie collaborative au Québec

 

eco2fest3

Des enfant qui testent les Jeux Wasa, qui invitent à collaborer pour bâtir son quartier écologique idéal


 

Quels sont les prochains projets de OuiShare au Québec ?

Nous travaillons actuellement avec les arrondissements montréalais pour les aider à développer des territoires collaboratifs dans le but de créer des terrains propices à l’implantation de projets collaboratifs. La prochaine grande échéance pour nous est notre projet de OuiShare Fest: un festival dédié à l’économie collaborative, à la fois destiné au grand public et aux entreprises. Composé notamment de conférences et d’ateliers, l’événement visera à sensibiliser davantage la population québécoise à l’économie collaborative en leur proposant de découvrir un large panel d’initiatives qui ne se limitent pas aux gros joueurs que sont Uber et Airbnb.


Martin Werlen sera conférencier lors de Momentum le 6 octobre prochain.


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Emplois

Trouvez l'emploi idéal.

Chef (fe) développement durable

Boucherville

18 janvier 2022

Analyste – Investissement responsable

Montréal ou Lévis, selon la préférence du candidat retenu

14 janvier 2022
Voir tous les emplois

Événements

Nos prochaines activités.

25
Fév.

Prix Novae 2022

Date limite des mises en candidatures.

Voir tous les événements