Menu
Suivez-nous
Recherche

Cyclistes Solidaires: «Les gens ont envie de s’impliquer et de répondre à un besoin de société»

Par Marie Allimann | 12 avril 2021 | Organisme

En quelques semaines, des centaines de citoyens se sont mis à enfourcher bénévolement leur vélo pour effectuer des livraisons de denrées alimentaires auprès des populations les plus fragiles. Entrevue avec Mathieu Couture et Pénélope Stuart, des Cyclistes Solidaires, qui interviendront lors de la Conférence Novae – Mobilisation citoyenne, le 11 mai.

Cyclistes Solidaires, c’est le nom évocateur d’un mouvement citoyen initié spontanément à Montréal au début de la pandémie l’an dernier: des cyclistes bénévoles qui se transforment en livreurs de denrées auprès de populations vulnérables, et qui répondent ainsi aux besoins urgents des organismes d’aide alimentaire. Parce que la crise sanitaire n’a fait qu’accentuer la vulnérabilité de ces personnes brusquement confinées, qu’il s’agisse de familles monoparentales, d’ainés, de personnes en faible condition physique ou en quarantaine. 

Tout a commencé dans les arrondissements du Plateau Mont-Royal et de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve où des citoyens ont organisé les premières livraisons à vélo pour répondre aux besoins de Resto Plateau et de la Cuisine Collective Hochelaga-Maisonneuve. Et pour trouver des bénévoles, rien de plus simple que des appels sur les réseaux sociaux ou encore le bouche à oreille. «C’était une période où beaucoup de groupes d’aide se sont créés, c’était donc facile à travers ces groupes de joindre les cyclistes bénévoles», précise Mathieu Couture, co-initiateur de Cyclistes Solidaires. Le résultat a largement dépassé les besoins: plus de 800 cyclistes ont répondu à l’appel. 

Les profils des cyclistes solidaires sont très variés: professionnels, retraités, étudiants…

Pénélope Stuart est l’une de ces bénévoles et agissait dès le mois d’avril 2020 en tant que coordonnatrice de quartier pour mettre en lien les besoins des organismes avec les cyclistes dans l’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. «J’avais un vélo, du temps disponible et cette volonté d’aider. Beaucoup de gens partageaient cette envie de s’impliquer et de répondre collectivement à un besoin de société, et c’est pour ça qu’il y a eu un tel engouement pour ce mouvement», explique-t-elle. Depuis, ce dénominateur commun continue d’ailleurs de rassembler des profils diversifiés: des professionnels qui cherchent à se déconnecter de leurs écrans le temps d’une livraison, des retraités qui souhaitent rester actifs ou même des adolescents désireux de s’occuper entre deux sessions.

«Quand on a commencé, tout le monde voulait nous aider», relève Mathieu Couture. Notamment l’organisme Solon, dont la mission est de soutenir la réalisation de projets citoyens et qui a mis à disposition de Cyclistes Solidaires une flotte de remorques pour vélos. Tout récemment, Cyclistes Solidaires s’est vu octroyer une subvention de 150000 $ pour deux ans par la Ville de Montréal, un budget qui lui permettra notamment de fabriquer ses propres remorques avec l’aide de bénévoles. «L’idée est de nous autonomiser tout en mettant à disposition nos remorques aux citoyens lorsqu’elles ne sont pas utilisées.» 

Près d’un an plus tard, Cyclistes Solidaires continue à attirer les citoyens bénévoles. L’organisation compte notamment une vingtaine de coordonnateurs de quartier qui veillent semaine après semaine au déploiement des livraisons dans cinq arrondissements auprès d’une quinzaine d’organisations en sécurité alimentaire. 

« Cyclistes Solidaires, c’est une utopie qui se réalise, et ça marche! Tout le monde est bienveillant et à l’écoute des autres.»  Pour Mathieu Couture et Pénélope Stuart, ce résultat est avant tout attribuable à une structure horizontale où les décisions sont prises collectivement sans limite de cadre prédéfini. Que ce soit pour relever le défi d’organiser en quelques jours à peine 200 livraisons alimentaires dans plusieurs arrondissements, ou d’étendre la mission à d’autres besoins de livraisons communautaires à l’instar de trousses de bricolage qu’offre la TOHU à titre éducatif et culturel pour les enfants confinés, le modèle sur lequel fonctionne Cyclistes Solidaires ouvre le champ des possibles. 


Mathieu Couture et Pénélope Stuart seront nos invité.es. lors de la conférence Novae – Mobilisation citoyenne qui se tiendra le 11 mai. Informations et inscriptions.

Photos: Cyclistes solidaires


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

19
Oct.
16
Nov.
07
Déc.
Voir tous les événements