Menu
Suivez-nous
Recherche

Bâtiments: nouveaux usages, nouvelles clientèles

Par La Rédaction | 12 octobre 2022 | International

Face à des populations qui aspirent à travailler et à vivre autrement, municipalités et propriétaires doivent repenser l’usage de leurs bureaux et autres édifices collectifs. Exemples internationaux de lieux qui utilisent la mixité pour insuffler vitalité, sens et mobilisation.

Le monde du travail est en plein bouleversement. Dans l’après-Covid, les travailleurs ne sont pas prêts à revenir au bureau: tout juste deux jours par semaine, selon l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés tel que le rapportait récemment La Presse.

L’entrepreneuriat social ou le fait d’oeuvrer au sein d’une organisation engagée dans la transition écologique permet d’insuffler une bonne dose de sens dans le travail. Mais on peut aussi y ajouter le plaisir – que ce soit par le sport, la nature ou la fête. C’est par exemple cette approche qui a nourri la création de la Maison Glaz (photo de une), un tiers-lieu situé dans le Morbihan, en France.

«Notre aventure est partie de l’envie de réinjecter de la vie sous toutes ses formes sur ce site spectaculaire d’un hectare et demi situé à l’entrée de la Rade de Lorient. Et de mettre ce lieu au service de trois causes : notre territoire, le tourisme durable et l’adaptation au changement climatique… sans être trop loin du spot de surf et de kitesurf!» peut-on lire sur le site de l’organisation.

Ainsi, les utilisateurs de la Maison Glaz peuvent s’y rendre pour «dormir, travailler, faire la fête, explorer ensemble le monde qui vient, se connecter à la nature.»

Après avoir intégré une «garderie qui ne se prend pas au sérieux», la maison de retraite Les Jardins d’Haiti vient d’ouvrir quelques postes pour travailleurs nomades.

En repensant complètement l’usage de ces bâtiments – un ancien centre de vacances – le projet redonne ici vie à un territoire. Mais repenser les usages d’un édifice, c’est aussi créer l’opportunité de faire se côtoyer des populations diversifiées, voire des collègues auxquels on ne s’attend pas. Comme aux Jardins d’Haïti, une maison pour ainés, à Marseille: après avoir ouvert une garderie en ses murs, afin que ainés et tout petits se côtoient, on vient aussi de mettre à disposition quelques postes de travail pour étudiants et travailleurs autonomes.

Cette utilisatrice résumait récemment son expérience sur Linkedin : «Par leur seule présence, [ces travailleurs nomades] aident à ‘dédramatiser’ l’ambiance, en intégrant les personnes âgées à la vie active. Les travailleurs sont aussi source de curiosité et d’éveil. Il n’est pas rare qu’ils expliquent ce que sont des [courriels] ou effectuent une recherche sur Internet pour le compte d’un aîné émerveillé.»

Collaborer autrement, répondre à des réalités sociétales qui autrement nous auraient échappé, mettre notre savoir et nos talents au service de défis communs, c’est cette façon de vivre et de travailler, ensemble et différemment, que permet la mixité d’usages d’un lieu. Et en plus, optimiser l’utilisation effective d’un édifice, c’est aussi en réduire son empreinte environnementale.


Ces nouveaux usages du bâti – bureaux, institutions, édifices à revaloriser… – seront au coeur des thèmes abordés lors de la Conférence Novae – Architecture, le 26 octobre prochain. Information et billetterie.


Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Événements

Nos prochaines activités.

11
Jan.

Prix Novae 2023

Mise en candidatures de la 10e édition !

Voir tous les événements