TriCycle est une ferme d’insectes qui donne aux aliments non pas une deuxième, mais une troisième vie.

Entrevue avec Alexis Fortin, directeur des technologies et des opérations au sein de cette startup récemment sélectionnée au concours Mouvement 2020.

Vous vous attaquez au problème du gaspillage alimentaire, qu’est-ce qui vous a conduit à vouloir agir sur ce problème?
Le gaspillage alimentaire est un gros problème ici et ailleurs dans le monde: près de 60 % de la nourriture produite au Canada est gaspillée. Une partie des pertes alimentaires est attribuable au modèle de distribution actuel basé sur une chaîne d’approvisionnement des aliments en circuit long. Ayant tous dans notre équipe une expertise en matières résiduelles organiques, l’idée est donc de privilégier un approvisionnement en circuit court qui nous permette par ailleurs de produire nous-mêmes de la nourriture en ville.

Et concrètement, quelle est votre solution ?
TriCycle existe depuis janvier 2019 et valorise en économie circulaire et en circuit court les résidus issus de la transformation alimentaire. Comment? Par l’élevage d’insectes comestibles. Notre objectif est de donner une troisième vie aux aliments en utilisant les insectes comme outil de valorisation des résidus alimentaires. Nous avons opté pour l’élevage de ténébrions, un insecte qui se prête bien à l’élevage en milieu urbain: il est facile à élever en bac dans un espace vertical, et il assure une bonne valorisation des résidus alimentaires puisqu’il mange beaucoup comparé au grillon.
Les résidus que nous utilisons ne sont plus comestibles pour les humains et proviennent de transformateurs alimentaires à proximité de notre ferme. La particularité de la plupart de ces transformateurs est qu’ils ont eux-même déjà donné une seconde vie aux aliments : on trouve parmi eux les jus Loop ou la champignonnière Blanc de gris qui récupèrent réciproquement des fruits et légumes invendus pour faire des jus, et des drêches de microbrasseries pour le substrat des champignons. Tricycle permet de donner une troisième vie aux aliments en intégrant les résidus de ces entreprises, soit la pulpe de jus et le mycélium de champignon, dans les diètes que nous concevons pour les ténébrions.

tricycle

Qui sont vos clients?
Nos produits finis sont destinés à la consommation humaine et animale, et comprennent des larves fraîches ou séchées, entières ou en poudre. Nous destinons ces produits aussi bien aux consommateurs de la région montréalaise qu’aux transformateurs locaux et même, à terme, aux éleveurs de volailles par exemple. Enfin le frass, le fumier de larve récupéré une fois les larves récoltées, sera lui aussi utilisé en circuit court dans l’agriculture urbaine, par exemple dans le quartier Chabanel de Montréal, au sein même de la Centrale agricole, une coopérative montréalaise en agriculture urbaine, où nous sommes situés.

Aujourd’hui, quel est votre principal défi d’affaires ?
Nous sommes dans une nouvelle filière : cela nécessite de faire beaucoup de démarchages pour vendre la consommation d’insectes sur le marché, et cela même pour obtenir une assurance pour notre entreprise!
Notre modèle d’impact vise également à sensibiliser le public à la consommation d’insectes. Nous participons aussi en collaboration avec d’autres fermes, des générateurs de résidus alimentaires et des transformateurs, au développement de la filière de l’entomologie au Québec. Nous travaillons notamment sur l’automatisation pour augmenter la production et réduire les coûts. Nous voulons aussi que notre concept de ferme soit reproductible au Québec et ailleurs, y compris dans les communautés isolées. Une fois notre modèle lancé, notre objectif est d’ailleurs d’accompagner ceux qui veulent développer une ferme en circuit court. Pour le moment, nous continuons à mener nos recherches sur les diètes optimales destinées aux ténébrions et nous travaillons sur la commercialisation prochaine de nos produits.


Tricycle fait partie des 10 entreprises sélectionnées dans le cadre du concours Mouvement afin d’accélérer leur développement d’affaires à impact. Initié par Novae et Loto-Québec, Mouvement 2020 est mené en collaboration avec Cascades et Keurig Dr Pepper Canada.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis