Menu
Suivez-nous
Recherche

Électronique "verte": HP devance Dell, Apple et BlackBerry

Par André-Anne Cadieux | 10 novembre 2011 | Organisme

Dans son plus récent classement de l’électronique "verte", Greenpeace salue les progrès réalisés par HP en ce qui concerne notamment ses émissions de GES ; et pointe du doigt le piètre résultat du fabricant du BlackBerry.

Depuis 2006, Greenpeace suit les pratiques "vertes" des grandes marques électroniques, scrutant plus particulièrement trois éléments: leur politique de réduction de GES, leur offre de produits plus respectueux de l’environnement et le changement de leurs opérations vers des pratiques plus durables. De nouveaux critères d’évaluation ont été ajoutés au fil des classements ; cette année, on a ainsi tenu compte des efforts pour réduire les émissions de GES tout au long de leur chaîne d’approvisionnement et de production, de l’intégration des énergies renouvelables dans la production, de la mise en place de programmes de reprise d’appareils obsolètes, et de l’utilisation de papiers recyclés ou certifiés FSC. À l’inverse, les entreprises qui utilisent du minerai issu de zones de conflits, des substances chimiques et qui fournissent des arguments mensongers ont été pénalisées.

Avec une note de 5,9 sur 10, HP domine le classement, devant Dell (5,1), Nokia (4,9) et Apple (4,6). "HP obtient la première place du classement cette année en raison de son engagement à mesurer et à réduire les émissions de GES issues de sa chaîne d’approvisionnement, à réduire ses propres émissions de GES et parce qu’elle appuie l’idée d’une forte législation permettant de lutter contre les changements climatiques, dit Catherine Vézina, responsable des communications chez Greenpeace. Malgré tout, chacune des compagnies qui figurent au classement a l’opportunité de montrer plus de leadership pour diminuer son impact sur le climat."

En queue de peloton: Research in Motion (RIM), le fabricant du BlackBerry. "RIM obtient le bonnet d’âne principalement en raison de son manque de transparence sur ses performances environnementales. Cependant, RIM obtient de bons résultats vis-à-vis de ses politiques d’approvisionnement durable en matière de minerais et de papier", indique Greenpeace.

A travers ce classement, Greenpeace adresse principalement quatre demandes aux géants de l’électronique:

  • Mettre en oeuvre un plan d’électricité propre pour réduire leur empreinte carbone.
  • Éliminer les substances dangereuses dans la fabrication de leurs produits.
  • Reprendre et recycler leurs produits de manière responsable une fois qu’ils deviennent obsolètes.
  • Arrêtez l’utilisation de matériaux non durables.

Pour consulter le plus récent classement, cliquer ici.


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Emplois

Trouvez l'emploi idéal.

Événements

Nos prochaines activités.

Voir tous les événements