Menu
Suivez-nous
Recherche

Delphine Acoca, Spécialiste en développement durable, relations avec les communautés, Keurig Canada

Par André-Anne Cadieux | 19 mai 2015 | Métiers

Expliquez-nous en quoi consiste votre rôle. Je suis responsable, pour le Canada, de l’élaboration et de la gestion d’un éventail de programmes de relations avec la communauté et d’engagement des employés. L’objectif de ces programmes consiste à avoir un impact positif sur certains enjeux sociaux et environnementaux, tels que les réseaux alimentaires durables et la protection et la restauration de l’eau, tout en encourageant nos employés à s’impliquer au sein de leur collectivité. Parmi ces programmes, on retrouve les dons de produits, les stratégies d’investissement dans la communauté, le bénévolat des employés, les campagnes de financement à l’interne et les voyages en pays d’origine.

Présentez-nous une réalisation dont vous êtes fière.
J’ai récemment mis en place un réseau de 25 ambassadeurs au sein de notre entreprise, dont le rôle est d’encourager les membres de leurs équipes respectives à participer aux différents programmes visant à favoriser leur engagement dans leurs communautés. Étant donné que mon bureau est à Montréal, mais que l’ensemble des programmes que je gère s’adresse à nos quelque 1 600 employés répartis à travers le Canada, il était essentiel d’établir des points de liaison pour mettre les programmes en œuvre et les adapter aux contextes particuliers des régions. Ainsi, avec le soutien de Bénévoles Canada, j’ai formé chacun des ambassadeurs, d’une part sur les différents programmes de notre entreprise, dont le programme CAFE (Communauté, Action, Flexibilité, Engagement), qui permet à chaque employé de consacrer jusqu’à de 52 heures de travail par année à des actions bénévoles de leur choix. D’autre part, je les ai informés des principaux éléments du contexte et des tendances du secteur communautaire canadien.
Finalement, je leur ai transmis les outils nécessaires à l’organisation d’une activité bénévole réussie et nous les avons mis en contact avec les différents centres d’action bénévole de leurs villes. Depuis le lancement de cette initiative en décembre 2014, j’organise des rencontres mensuelles avec ce groupe d’ambassadeurs dans une perspective d’amélioration continue et de partage de bons coups.

Quel fût votre parcours académique et professionnel pour en arriver ici ?
J’ai obtenu mon baccalauréat de l’UQAM en Gestion du tourisme et de l’hôtellerie, puis une maîtrise en Gestion du développement durable de l’Université de technologie Curtin à Perth, en Australie. Préalablement à mon entrée en fonction chez Keurig Canada, j’ai travaillé au conseil municipal de South Perth (Australie) à titre d’agente en développement durable. Puis, de retour à Montréal, j’ai collaboré au développement des affaires et à la stratégie de développement durable d’une petite entreprise québécoise d’écotourisme.

Quel a été le “déclencheur” qui vous a incité à aller dans le domaine du développement durable?
J’ai toujours su intuitivement que ma vision d’une saine gestion ne coïncidait pas avec le modèle traditionnel de maximisation des profits à court terme au moyen d’une exploitation excessive des ressources naturelles, sans tenir compte des retombées environnementales, sociales et économiques qui en découlent. La personne qui m’a permis de préciser mon intuition et de lui donner plus de consistance est ma professeure d’aménagement du territoire, qui m’a introduite aux concepts du développement durable. Comme elle avait fait ses études supérieures en développement durable en Australie, car c’était l’un des pays les plus avancés dans le domaine à ce moment-là, elle m’a encouragée à en faire autant. C’est ainsi que j’ai décidé de suivre son exemple.

Quelle est la qualité qui vous est le plus utile dans votre métier et pourquoi?
Outre ma capacité analytique et de persuasion, je sais qu’afin qu’un projet obtienne l’approbation de la haute direction, il doit refléter les valeurs de notre entreprise et s’inscrire dans la mission et les objectifs stratégiques qu’elle poursuit.

Votre message à la relève ?
Le développement durable doit faire partie intégrante de chaque décision d’affaires et ne devrait pas être considéré comme un enjeu marginal au sein d’une organisation. Dès lors, il incombe aux spécialistes en développement durable de démontrer, à l’aide d’impacts mesurables, la pertinence d’intégrer des principes de DD dans chacune des fonctions d’entreprise.

Parlons de vos collègues! Si vous avez des collègues de la relève en développement durable, environnement, responsabilité sociale… et que vous aimeriez les faire connaître, écrivez-nous à redaction@novae.ca en nous indiquant leurs noms/prénoms, le poste occupé et le nom de l’employeur. Peut-être pourraient-ils figurer dans cette rubrique !


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

14
Jan.

Programme de certification en Impact social

Positionner l’impact sociétal au cœur de sa stratégie d’affaires

26
Jan.
16
Fév.

Entrepreneuriat à impact

Stimuler le mouvement de l’innovation sociale

Voir tous les événements