Menu
Suivez-nous
Recherche

Adam Spence: «L’innovation sociale n’a jamais été aussi forte au Canada»

Par Mickaël Carlier | 13 septembre 2016 | Entrevue

Le MaRS Centre for Impact Investing, de Toronto, est aujourd’hui un puissant «hub» à la croisée de l’entrepreneuriat et de la finance.

A la fois lieu de recherche, incubateur et accélérateur de startup à impacts, le MaRS stimule l’émergence d’une nouvelle culture d’affaires qui sait conjuguer rentabilité et bénéfices sociétaux. A quelques jours de sa venue à Montréal, rencontre avec Adam Spence, directeur associé.

Expliquez-nous en quoi consistent les activités de MaRS?

Notre mission est de réduire l’écart entre les besoins des citoyens et ce que leur offrent les différents paliers de gouvernement. Nous travaillons avec un vaste réseau de partenaires afin d’aider les entrepreneurs à lancer et développer leurs initiatives en innovation sociale, qu’elles soient sous formes d’entreprises privées ou d’OBNL. Nous fournissons aux entrepreneurs ce qu’ils ont le plus besoin, à savoir un accès à des locaux, à un réseau étendu ainsi qu’à de fortes sources de financement. Nous permettons à ces organisations d’obtenir des séances de mentorat avec des entrepreneurs à succès qui leur permettent de développer une intelligence de marché mais aussi de trouver le financement nécessaire au développement de leurs structures. Au final, notre objectif est de les aider à avoir un impact social optimal.

 

mediacentre-mars-building1

À Toronto, le MaRS Centre for Impact Investing est devenu un puissant «hub» à la croisée de l’entrepreneuriat et de la finance.


 

Quels sont les grands accomplissements que MaRS a réalisé depuis sa création ?

Depuis notre fondation en 2000, nous avons réussi à injecter plus d’un milliard de dollars pour financer des entreprises d’innovation sociale, notamment grâce au soutien de partenaires tels que Cisco, la CIBC et le gouvernement ontarien. Il s’agit d’une belle réussite mais aussi d’une preuve que l’innovation sociale n’est pas une simple mode mais une réelle alternative pour le futur.

Nous avons également fait évoluer la position du gouvernement fédéral concernant l’innovation sociale en lui faisant réaliser qu’il s’agissait d’un domaine d’investissement rempli d’avenir. Soutenir ce type d’économie est d’ailleurs devenu une des priorités du gouvernement fédéral actuel. Bien sûr, nous sommes également très fiers du succès des organisations qui sont passées par nos programmes de financement. Je pense par exemple à Morgan Solar, qui est devenu un leader sur le marché des technologies solaires, ou encore à Lucky Iron Fish qui s’attaque aux problèmes de carence en fer, un enjeu auquel plus de 20% de la population mondiale est confrontée.

Nous sommes également fiers de notre récente implantation au Québec, notamment avec Impact8, un programme d’accompagnement et d’accélération réalisé en partenariat avec l’Esplanade, afin d’aider les entreprises sociales à fort potentiel à mobiliser du financement et ainsi augmenter leur impact.

 

MaRS1

Depuis sa fondation en 2000, MaRS a injecté plus d’un milliard de dollars de financement pour les organisations qu’elle soutient.


 

En quoi ce que vous faites est pertinent pour les entreprises «traditionnelles» ?

Nous avons toujours voulu créer des liens entre les grandes entreprises, les PME, les startups et les OBNL. Pour les entreprises «traditionnelles», réaliser un partenariat avec nous et, de façon générale, se rapprocher du monde de l’innovation sociale est une opportunité de transformer leur culture organisationnelle et leurs valeurs. Elles peuvent ainsi transformer leur philosophie d’affaires et la rapprocher de celle que peut avoir une entreprise certifiée B Corp. C’est également l’occasion de s’adapter à la demande des consommateurs qui souhaitent de plus en plus être en relation avec des entreprises responsables ayant un impact positif sur leur environnement.

 

Lire aussi : Lancement de la Maison de l’innovation sociale à Montréal

 

MarS2

Créer un lien entre les grandes entreprises, les PME, les startups et les OBNL est l’une des missions que s’est donnée MaRS


 

Quel regard posez-vous sur le paysage de l’innovation sociale au Canada aujourd’hui ?

L’innovation sociale n’a jamais été aussi forte au Canada! Aujourd’hui, l’Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique sont des provinces qui font un travail fantastique pour développer cette nouvelle vision dans le paysage canadien. De plus en plus d’importants investisseurs s’engagent à financer des entreprises d’innovation sociale – et pas seulement dans les grandes villes. En outre, le nouveau gouvernement fédéral abonde également dans ce sens puisqu’il s’est engagé à faire avancer l’agenda de l’innovation sociale au Canada et à en faire l’une des priorités de sa politique économique. La récente annonce, lors du Forum mondial en économie sociale, de la création d’une Maison de l’innovation sociale à Montréal, comme il en existe déjà ailleurs au Canada, est une autre excellente nouvelle.

 

Adam Spence sera conférencier dans le cadre de la cinquième édition de Momemtum le 6 octobre.


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

07
Déc.
Voir tous les événements