Passer une nuit dans le Jardin botanique ou participer à des conférences directement chez des citoyens: telles sont quelques-unes des activités hors du commun que vient de lancer Espace pour la vie.

Le complexe muséal a en effet profité de la Journée internationale de la biodiversité pour dévoiler une programmation originale intitulée Rencontres humain-nature dont la porte-parole est Laure Waridel. Objectif: engager les citoyens dans de véritables réflexions et discussions sur la relation que nous entretenons avec la nature, à travers des activités aux formats et sujets originaux qui se tiendront au cours des prochains mois.

Ainsi, le samedi 14 juillet, quarante participants auront un accès exclusif au Jardin botanique dès 4 heures du matin pour une expérience unique autour du silence et du bruit: une promenade à l’aube où chacun pourra prendre conscience de notre environnement sonore, qu’il s’agisse des bruits mécaniques et humains, ou de ceux de la nature qui s’éveille.

Le vendredi 10 août, une conférence en plein-air se tiendra dans le Jardin botanique et donnera la parole à Dominique Rankin et Marie-Josée Tardif, deux aînés de la tradition anicinape (algonquine). Ils échangeront sur ce que représente pour eux une existence au plus proche de la nature, source d’énergie cruciale pour notre santé physique et psychologique. Le concours Nuit au Jardin permettra même à certains des participants de dormir à la belle étoile sur place, au cœur du Jardin botanique, à l’issue de la conférence.

night

L’une des activités au programme: le 10 août, passez une nuit à la belle étoile, au cœur du Jardin botanique.

Le samedi 15 septembre, huit thèmes seront abordés dans autant de conférences-discussions qui se tiendront simultanément… chez huit Montréalais. Dans une formule brunch, les Experts en résidence permettront à huit experts de débattre avec une dizaine de citoyens chacun, sur des sujets tels que la biodiversité en ville, les façons de réduire la pollution lumineuse urbaine, pourquoi la consommation d’insectes suscite tant d’intérêt, comment mieux éduquer nos enfants à la nature, même en ville, etc.

À l’automne, trois grandes discussions se tiendront au Planétarium Rio Tinto Alcan: chaque fois, un duo d’experts aux points de vue variés discuteront de notre façon d’habiter la nature, la planète et l’Univers. Parmi les invités : l’anthropologue et animateur radio Serge Bouchard, le sociologue et homme de radio Jean-Philippe Pleau, la planétologue et plongeuse extrême franco-américaine Nathalie Cabrol, et l’écosociologue Laure Waridel.

«Notre pari est d’aller au-delà de ce à quoi l’on s’attend d’une institution muséale, afin de créer un véritable dialogue autour et avec la nature, indique Charles-Mathieu Brunelle, directeur d’Espace pour la vie. Il est important de reconnecter avec la nature; or, cela se fait à partir de soi, avec les gens que l’on connait, chacun à son rythme. Que ce soit en allant directement chez les citoyens ou en leur proposant de vivre pleinement le Jardin botanique durant une nuit, les activités des Rencontres humain-nature sont là pour toucher notre vulnérabilité, nous aider à prendre soin de ce qui nous entoure. Ce sont des immersions qui nous aideront collectivement à faire parler cette relation, cette sensation qui unit l’humain et la nature.»

Pour consulter la programmation détaillée des Rencontres humain-nature et s’inscrire aux différentes activités, cliquer ici.


La rédaction de cet article a été financée par Espace pour la vie.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis