L’entreprise de Sherbrooke, spécialisée dans l’agroforesterie durable, vient de lever un financement provenant notamment d’Anges Québec.

Fondée à Sherbrooke en 2011, Ecotierra développe des projets forestiers ou agricoles générant des crédits de carbone et se spécialise dans les projets ayant des impacts socio-économiques majeurs pour les populations locales en plus des impacts environnementaux positifs intrinsèques. L’objectif de l’entreprise est de créer des partenariats durables avec les communautés locales et les partenaires et clients qui s’associent à ses projets de compensation de carbone. L’entreprise oeuvre ainsi au Pérou, en Colombie et en Côte d’Ivoire.

L’entreprise a annoncé il y a quelques jours avoir obtenu un financement de plus de 700000 dollars dans le cadre d’une ronde à laquelle ont participé Anges Québec, Fonds FilAction et Desjardins Capital de risque. « La participation des acteurs financiers et particulièrement de ceux d’Anges Québec, démontre que l’investissement d’impact prend une place de plus en plus importante dans le secteur du capital de risque. Cette tendance permet de répondre aux besoins de financement essentiels à notre croissance et d’offrir les retombées anticipées à nos partenaires », souligne Etienne Desmarais, président et chef de la direction d’Ecotierra. Pour rappel, le Global Impact Investing Network (GIIN) et la Fondation Rockefeller décrivent l’investissement d’impact comme « des investissements visant à créer un impact positif au-delà des rendements financiers ».

 

Lire aussi : Valoriser les forêts québécoises pour la lutte aux changements climatiques

 

Ecotierra, certifiée B Corp depuis 2015, se spécialise dans le travail avec les petits producteurs afin de lutter contre les changements climatiques et améliorer les conditions de vie d’une communauté sur un territoire donné. L’entreprise assure la transition vers des systèmes de production agricole durables permettant aux petits producteurs de convertir leurs parcelles déboisées et à faible rendement en parcelles certifiées biologiques et équitables. De l’accompagnement et de la formation leur sont offerts afin d’assurer le succès de cette transition et l’augmentation de la quantité et de la qualité de leur production afin de conduire  à une hausse des revenus et une réduction de la déforestation.

ecotierra

Par exemple, un programmes comme le Greener Green Coffee, au Pérou, a été conçu pour aider les producteurs de café et cacao à se différencier sur les marchés et mettre en évidence leurs efforts de protection de l’environnement. Ce type de projets génère également des crédits de carbone, échangeables sur les marchés volontaires, et qui constituent des sources de revenus supplémentaires, mais aussi des indicateurs de performance pour les investisseurs et un outil de traçabilité pour les acheteurs.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis