Le site Maferme.ca, qui sera lancé officiellement dans quelques jours, vise à mettre directement en contact les agriculteurs avec les consommateurs.

Conçu pour limiter les intermédiaires et mettre les agriculteurs en contact direct avec les consommateurs, Maferme.ca a aussi pour objectif de limiter les coûts de distribution. On cherche ici à aider les agriculteurs à gagner en flexibilité et en indépendance en demeurant en contrôle des prix et livraisons tout en entretenant une relation de proximité avec leur clientèle.

Côté utilisateur, la plateforme le géolocalise et l’informe instantanément des producteurs qui offrent des points de livraisons à proximité, tout en lui présentant le catalogue des produits offerts. Pour les agriculteurs indépendants, la plateforme leur sert de vitrine et leur permet de mettre leurs offres de l’avant et de gérer les commandes. « Nous souhaitons également que les agriculteurs et les consommateurs puissent créer des liens sociaux en dehors des liens commerciaux« , explique Frédéric Carmel-Biron, vice-président ventes et marketing.

 

maferme appli

 

Le modèle d’affaires de Maferme.ca se base sur une commission de 2% prélevée sur les ventes réalisées par les agriculteurs. Des frais de 3% sont chargés aux consommateurs par le système transactionnel partenaire de Maferme.ca pour chaque paiement fait par carte de crédit. Plus de 3000 internautes québécois ont déjà manifesté leur intérêt pour la plateforme fondée par Pierre-Luc Carmel-Biron. « Nous croyons aux bienfaits et aux avantages d’une agriculture de proximité, biologique, à échelle humaine et respectueuse des animaux, des producteurs et des consommateurs », affirme Pierre-Luc Carmel-Biron sur le site de Maferme.ca.

 

_fruitslégumes

 

Lancée sous la forme d’un projet-pilote au printemps 2015 au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Maferme.ca avait alors fidélisé plus de 200 abonnés avec un seul point de livraison chez Les Jardins de Saint-Félicien. Le projet a reçu la Bourse d’entrepreneuriat André Waechter d’un montant de 10 000$, délivrée par la Fondation HEC Montréal, conduisant au lancement du site à l’échelle provinciale. Une expansion dans le reste du Canada et aux Etats-Unis est envisagée dès 2017.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis