Menu
Suivez-nous
Recherche

La Tablée des Chefs s’installe à Vancouver

Par Brian Pott | 28 septembre 2016 | ONG

Après l’Ontario et l’Alberta, l’organisme montréalais s’installe en Colombie-Britannique afin d’y lutter contre les problèmes de carences alimentaires.

Rappelons que La Tablée des Chefs, organisme créé par Jean-François Archambault en 2002, vient en aide aux personnes dans le besoin avec une approche en deux volets. Le premier est un service de récupération des surplus alimentaires auprès des hôtels et restaurants afin de les redistribuer dans les banques alimentaires. Le second est un programme d’ateliers culinaires, nommé Les Brigades Culinaires, offert aux adolescents dans les écoles secondaires. La mission de La Tablée des Chefs est donc double : nourrir les personnes dans le besoin et développer l’éducation culinaire des jeunes.

Dans les prochaines semaines, un programme pilote sera implanté dans deux hôtels de Vancouver afin d’y tester le service de récupération alimentaire, tandis que les ateliers culinaires seront développés dans deux écoles secondaires francophones de Vancouver.  « Nous avons choisi des écoles francophones parce que c’est la première fois que Les Brigades Culinaires s’exportent hors du Québec, cela nous permet de garder la même formule et de la tester sur un autre territoire », explique Jean-François Archambault.

latablee

Comme à Montréal, où le chef Normand Laprise (du restaurant Le Toqué) représente l’institution, Vancouver aura aussi son propre ambassadeur: le chef David Hawksworth. Il aidera à créer un réseau de chefs et cuisiniers impliqués afin de contribuer à la croissance des deux programmes.
« Nous avons développé nos activités à l’extérieur du Québec, soit Calgary, Toronto et Ottawa, mais cette fois-ci nous aurons une équipe sur place et cela fera une grosse différence, mentionne Jean-François Archambault. Ma première visite à Vancouver, il y a 3 ans, a été assez troublante, le centre-ville est très touché par la pauvreté. Le choix de Vancouver s’est fait naturellement puisque c’était la ville où nous sentions que nous pouvions avoir le plus d’impact social ». Selon un rapport de l’Université de Toronto et B.C.’s Provincial Health Services Authority, il y a annuellement 500 000 personnes qui souffrent de la faim en Colombie-Britannique.

L’organisme québécois redistribue annuellement plus de 500 000 repas aux personnes dans le besoin et donne des ateliers culinaires dans plus de 80 écoles secondaires, offrant au total plus 50 000 heures de formation aux adolescents.


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

26
Oct.

Forum Novae – Plastique

Du 26 au 29 octobre : adoptez les nouvelles solutions plastiques.

14
Jan.

Programme de certification en Impact social

Positionner l’impact sociétal au cœur de sa stratégie d’affaires

Voir tous les événements