Menu
Suivez-nous
Recherche

Suivez les tendances en environnement à l’Université de Sherbrooke

Par La Rédaction | 26 mai 2020 | Formations

L’acceptabilité sociale des projets est l’une des formations que propose l’Université de Sherbrooke aux professionnels et professionnelles en environnement.

Que ce soit pour l’agrandissement d’un site d’enfouissement, la construction d’une centrale électrique, d’un oléoduc ou le déplacement du quai principal d’un village côtier, les promoteurs et gestionnaires de projets privés et publics doivent aujourd’hui accorder une place grandissante à la communication et à la participation des publics. C’est ce dialogue avec les parties prenantes engagées qui assurera le succès du projet.

En ce sens, la formation Comment favoriser l’acceptabilité sociale d’un projet, que le Centre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE) propose entièrement à distance, aborde autant les défis de communication et participation publique que les facteurs influençant l’acceptabilité sociale. Les participants seront appelés, notamment, à identifier les principales parties prenantes concernées par un projet et évaluer leurs préoccupations, intérêts, attentes et pouvoirs d’influence.

La médiation environnementale

C’est aussi pour aider les gestionnaires à faire face aux enjeux de plus en plus complexes quand il s’agit de lier développements et environnement, que le CUFE et la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke ont lancé un microprogramme de 2e cycle en médiation environnementale.

Ce programme s’adresse à tout professionnel confronté à des conflits environnementaux associés à des projets de développement, d’aménagement d’un territoire ou d’usages. Il a été conçu de façon à développer une vision interdisciplinaire des conflits environnementaux et une compréhension poussée des parties prenantes impliquées. La médiation constitue un mode de résolution des différends adapté aux conflits environnementaux qui se caractérisent par une multitude d’enjeux présents, le nombre important de parties prenantes et l’interprétation, parfois divergente, des données environnementales. Pour soutenir les apprentissages, le programme intègre des études de cas ainsi que les interventions de différents conférenciers. Cette formation est d’une durée d’un peu plus d’un an, à temps partiel.

Le conseil stratégique

De plus, le CUFE lançait l’an dernier un microprogramme de 3e cycle en conseil stratégique en environnement. Il s’adresse aux professionnels en environnement, en développement durable ou en responsabilité sociale d’entreprise ayant un minimum de 5 années d’expérience. L’objectif est d’approfondir les compétences associées au rôle-conseil stratégique, tout en mettant en lumière les recherches récentes en environnement et les avancées technologiques. Les participants y sont encouragés à travailler sur des cas vécus, ou actuels, provenant de leur milieu de travail.

En savoir plus sur la formation continue en environnement.

La rédaction de cet article a été financée par l’Université de Sherbrooke.


Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.

Publicité

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

26
Oct.

Forum Novae – Plastique

Du 26 au 29 octobre : adoptez les nouvelles solutions plastiques.

Voir tous les événements