Menu
Suivez-nous
Recherche

Riviera veut récupérer et réutiliser ses pots de yogourt

Par Marie Allimann | 11 février 2020 | Entreprise

À l’heure où la consigne suscite un regain d’intérêt, Maison Riviera teste un système de récupération de ses pots en verre.

Reconnaissables dans le rayon des produits laitiers, les petits pots de verre des yogourts Maison Riviera font dorénavant l’objet d’un programme de reprise afin de les réutiliser. Lancée il y a quelques jours par la Maison Riviera, cette initiative consiste en un projet-pilote mené dans six épiceries TAU de la région montréalaise. Le fonctionnement est simple: chaque magasin est équipé d’une station de dépôt dans laquelle les consommateurs sont invités à déposer leurs pots lavés. Une fois transportés à l’usine, les contenants sont nettoyés et stérilisés avant de retrouver leur fonction d’emballage.

«L’idée est d’offrir à nos consommateurs une option supplémentaire de réutilisation», indique Marie-Philippe Raymond, chef de marque à la Maison Riviera. Depuis la mise en marché en 2015 de ces yogourts conditionnés en pots de verre, la compagnie encourage en effet les consommateurs à réutiliser ces contenants sous diverses formes: pots à épices, bougeoirs, etc. L’entreprise propose même des couvercles pour en améliorer la fonctionnalité. Et pour cause: l’empreinte environnementale d’un pot est considérablement réduite si l’usager le réutilise de façon «permanente».

Station dans les magasins Tau 1

La réutilisation par les consommateurs a pourtant ses limites. «À un moment donné, les gens ont accumulé trop de pots et ne savent plus quoi en faire. Mais on constate aussi que beaucoup de consommateurs ne veulent pas les mettre dans le bac de recyclage, et certains peuvent être réticents à en acheter des nouveaux pour cette raison. Il fallait donc trouver une solution qui puisse les satisfaire.»

Riviera_StationDepot_Top - copie

Ce projet-pilote sera l’occasion d’analyser la bonne faisabilité d’un tel système de récupération des pots, avant d’élaborer un modèle transposable sur l’ensemble du réseau de distributeurs de la compagnie. Il permettra en particulier de mettre en place une logistique adéquate, de mesurer la quantité des pots retournés et la réceptivité des consommateurs à cette nouvelle proposition. L’objectif est également de vérifier la résistance du verre et l’efficacité de la stérilisation pour assurer le respect des normes en matière d’hygiène, de santé et de sécurité. Enfin, plus globalement, l’expérience permettra d’évaluer les coûts associés à l’ensemble du processus, de la récupération du verre à sa réutilisation.

yogourt

C’est en 2015 que Maison Riviera a introduit sur le marché ses petits pots de verre.

«Nous en sommes aux premiers balbutiements du projet: nous avons beaucoup de choses à tester avant de savoir si le projet sera concluant et si nous pourrons le déployer à grande échelle.» D’ores et déjà bien accueilli par les consommateurs, ce projet s’inscrit dans un contexte où la réutilisation du verre demeure plus que jamais d’actualité avec la récente annonce du gouvernement du Québec d’élargir le système de consigne à toutes les bouteilles et canettes au Québec. Une décision positive selon Marie-Philippe Raymond. «Mais en tant que petit joueur, nous ne sommes pas forcément considérés dans ce grand projet de société; c’est pour cela que nous avons voulu lancer notre propre initiative.»


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

14
Jan.

Programme de certification en Impact social

Positionner l’impact sociétal au cœur de sa stratégie d’affaires

26
Jan.
16
Fév.

Entrepreneuriat à impact

Stimuler le mouvement de l’innovation sociale

Voir tous les événements