Menu
Suivez-nous
Recherche

Philip Bénard : « Électrobac est aujourd'hui la firme qui recycle le plus de cellulaires au Québec »

Par Mickaël Carlier | 18 mai 2016 | Entrevue

Philip Bénard a fondé il y a cinq ans Électrobac, une firme qui facilite la récupération du matériel électronique désuet. A l’occasion de la sixième Rencontre Novae qui se tiendra le mois prochain dans ses locaux de l’avenue Casgrain, entrevue avec cet entrepreneur pour qui les valeurs sociétales font partie intégrante du modèle d’affaires.
 
Vous avez créé Électrobac afin de répondre au manque de solutions pratiques permettant la récupération de déchets électroniques. En quoi consistent les activités de votre entreprise ?
L’idée est d’encourager la récupération du matériel électronique désuet auprès des particuliers. Lorsque j’ai commencé ma réflexion autour de ce que deviendrait Électrobac, j’ai remarqué que les façons de recycler les appareils électroniques n’étaient pas assez invitantes: les gens ne veulent pas se déplacer à un endroit spécifique pour aller recycler leurs appareils. De plus, les cellulaires deviennent si petits qu’il peut être de plus en plus tentant pour certaines personnes de les jeter à la poubelle.
Mon idée était donc de permettre aux gens de les recycler dans des lieux qu’ils fréquentent quotidiennement, que cela soit dans leur entreprise, à l’université ou dans les centres d’achats. Je voulais amener le point de recyclage au consommateur et non l’inverse. Une fois les bacs installés, nous faisons des campagnes de sensibilisation sur place pour inciter le plus grand nombre de personnes à les utiliser. Nous ne demandons rien à l’organisation qui accueille le bac, Électrobac s’occupe de tout : de l’installation du bac de recyclage, à sa gestion, tout en passant par la collecte une fois qu’il est rempli.
 

Un des 230 bacs qu'Électrobac installé au Québec.

Un des 230 bacs Électrobac installés à travers le Québec.


 
 
Votre entreprise est en pleine croissance ; expliquez-nous quelles en sont les prochaines étapes ?
J’ai fondé Électrobac en 2011 lorsque j’étais encore à HEC mais je suis réellement entré en activité fin 2012. Aujourd’hui nous gérons 230 bacs à travers le Québec, en collaboration avec des entreprises telles que Metro, IGA, Air Canada, Bell, Loto-Québec. Nous avons même installé quelques bacs à Ottawa. Nous sommes la firme qui recycle le plus de cellulaires au Québec.
Nous avons également un programme de rachat de matériel auprès des grandes entreprises qui changent très régulièrement les cellulaires de leurs équipes. Nous les réparons, effaçons les données puis nous les revendons à d’autres entreprises ou à des particuliers qui n’ont pas les moyens d’acheter un téléphone neuf. Ce marché « secondaire » suscite de plus en plus d’engouement des consommateurs. Nous proposons également aux associations à but non lucratif de se financer grâce à l’argent récolté par des entreprises lors de la revente de leurs anciens appareils électroniques.
 
Au cours de vos études à HEC, vous étiez destiné à une carrière dans la finance. Qu’est ce qui vous a fait changer de parcours ?
Il est vrai que j’étais promis à une carrière assez classique en actuariat, je devais même faire un stage dans un cabinet prestigieux mais j’ai toujours senti que j’avais la fibre entrepreneuriale. À l’époque, mon choix pouvait paraître risqué mais une fois que j’ai constaté l’engouement autour de mon projet-pilote, je ne voulais plus retourner en arrière! D’un point de vue éthique, j’avais besoin de poser un geste pour la planète en créant une entreprise aux valeurs socio-environnementales fortes et durables.
 
Vous accueillerez le 10 juin la prochaine Rencontre Novae : que découvriront les participants à cette occasion ?
Nous allons débuter cette rencontre par une visite de nos locaux : de nos bureaux à l’entrepôt où les tris sont effectués, en passant par nos ateliers de réemploi où les appareils électroniques sont analysés et réparés. Je présenterai également notre modèle d’affaires, ainsi que nos engagements sociaux-environnementaux qui font partie des valeurs fondatrices de l’entreprise. Les participants pourront s’imprégner de l’activité d’une startup en pleine croissance: c’est cet esprit dynamique que je veux leur montrer!
La Rencontre Novae / Électrobac se tiendra le vendredi 10 juin de 9h00 à 11h30. Pour s’inscrire, cliquer ici.
Electrobac

Électrobac s’inscrit dans l’ère décontractée des start-ups.


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Événements

Nos prochaines activités.

04
Mai.

Remise des Prix Novae 2022

Voyez les photos de l’événement

Voir tous les événements