Menu
Suivez-nous
Recherche

Lydia Paradis Bolduc, Chargée de projet, Écohabitation

Par André-Anne Cadieux | 13 mai 2015 | Métiers

Expliquez-nous en quoi consiste votre rôle. Comme chargée de projet, mes tâches sont nombreuses et variées. Je suis notamment en charge du service d’accompagnement Municipalités Écohabitation, un service pour inciter à l’habitation écologique sur son territoire. Nous offrons aux élus, décideurs et officiers municipaux des trousses de référence, de la formation, des conférences pour les élus et du coaching personnalisé. Nous avons plusieurs clients, tels que Terrebonne, Victoriaville, Gatineau, la MRC d’Argenteuil, Dixville et Nicolet.
Sur une base hebdomadaire, je suis également amenée à faire de la recherche, de la rédaction et des mises en ligne d’actualités, de reportages et de dossiers de presse sur la construction et la rénovation en habitation écologique et sur des domaines connexes (transports et agriculture urbaine, urbanisme, immobilier, aides financières…). J’aide aussi à l’organisation de nos colloques, salons et évènements et suis régulièrement amenée à faire du graphisme et de la création visuelle.

Présentez-nous une réalisation dont vous êtes fière.
En 2011, j’ai créé une toute nouvelle certification en habitation, la certification Rénovation Écohabitation. Ce programme a été mis en place afin de répondre aux besoins criants des particuliers et professionnels en termes de rénovation écologique et durable. Cinq projets déterminants pour la rénovation écologique de la maison sont regroupés dans une section qui guide l’internaute pas à pas, et permet même une certification facultative: cuisine, salle de bain, sous-sol, chambres et séjour, puis revêtement extérieur. Pour mettre en place le programme, j’ai pu toucher à la recherche, la rédaction, la coordination et la mise en ligne, en plus de faire de nombreux calculs de gaz à effet de serre et d’impacts sur l’environnement. Une année fort motivante!

Quel fût votre parcours académique et professionnel pour en arriver ici ?
J’ai fait une année en architecture, puis un baccalauréat en psychologie. Après avoir travaillé quelques temps avec les enfants, je suis retournée sur les bancs d’école pour faire un certificat en énergies renouvelables, puis une maîtrise en environnement. Je voulais apporter quelque chose de positif pour notre environnement.

Quel a été le “déclencheur” qui vous a incité à aller dans le domaine du développement durable?
J’ai toujours été très sensible au sujet. Je crois que le film d’Al Gore a été l’élément déclencheur pour entrer réellement en action. 

Quelle est la qualité qui vous est le plus utile dans votre métier et pourquoi?
La débrouillardise. Comme chargée de projet, de nombreuses décisions nous reviennent et souvent, il faut acquérir des compétences en avançant. Il est essentiel de pouvoir pratiquement tout faire, ou du moins, être apte à s’outiller soi-même au besoin.

Votre message à la relève ?
Merci de prendre la voie du développement durable. Grâce à vous, nous mettons plus de chance de notre côté afin de faire de demain un monde plus sain.

Parlons de vos collègues! Si vous avez des collègues de la relève en développement durable, environnement, responsabilité sociale… et que vous aimeriez les faire connaître, écrivez-nous à redaction@novae.ca en nous indiquant leurs noms/prénoms, le poste occupé et le nom de l’employeur. Peut-être pourraient-ils figurer dans cette rubrique !


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

14
Jan.

Programme de certification en Impact social

Positionner l’impact sociétal au cœur de sa stratégie d’affaires

26
Jan.
16
Fév.

Entrepreneuriat à impact

Stimuler le mouvement de l’innovation sociale

Voir tous les événements