Menu
Suivez-nous
Recherche

Fermes Lufa : cinq ans d'agriculture urbaine

Par Mickaël Carlier | 2 mars 2016 | Entrevue

Alors que Les Fermes Lufa fêtent leur cinquième anniversaire, entrevue avec la co-fondatrice Lauren Rathmell sur leur parcours et l’expansion de l’agriculture urbaine au Québec.

 
Quel bilan dressez-vous de ces cinq années d’activités?
Nous avons parcouru un long chemin depuis notre lancement. Nous avons semé nos premières graines sur notre premier site le 1er mars 2011. Depuis, nous avons ouvert une seconde serre, établi des partenariats avec une centaine de fermes locales, producteurs et petites entreprises alimentaires pour créer un marché de fermiers en ligne avec les produits les plus frais et les plus durables possibles. Le premier été, nous avons livré seulement une centaine de paniers par semaine : aujourd’hui nous nourrissons plus de 6000 familles chaque semaine, ce qui représente 2% de la population montréalaise! Cela a été une énorme charge de travail mais le résultat est si gratifiant.
 
Quel regard portez-vous sur le marché actuel de l’agriculture urbaine?
L’offre et la demande ont beaucoup évolué en cinq ans. Nous avons construit la première serre commerciale sur un toit au monde avec un marché unique en ligne de la ferme à la table des agriculteurs. Depuis il y a eu plusieurs autres développements à travers le monde, allant des grandes exploitations sur des toits à New York, comme le Brooklyn Grange Farm, aux fermes verticales dans de vieux entrepôts où la nourriture est produite de manière locale et durable.
 
Quels sont vos prochains projets de développement ?
Nous sommes en train de construire un troisième site à Montréal, avec un toit encore plus grand pour continuer notre expansion. Nous espérons aussi poursuivre notre développement prochainement dans d’autres villes en Amérique du Nord comme Boston, Toronto et Chicago qui ont un profil idéal pour l’agriculture urbaine et la capacité de devenir un moteur pour la nourriture locale.
 
__greenhouse-outside-3 (2)
 
Le Québec est souvent considéré comme un laboratoire de l’agriculture. Comment se démarquer aujourd’hui si un entrepreneur veut se lancer dans l’agriculture urbaine?
Je pense que commencer à travailler pour un projet existant ou pour une ferme locale est un bon début. Le premier pas est d’apprendre tout ce que vous pouvez sur les ressources locales et vous faire une première expérience en tant que fermier.
 
Quelles sont les prochaines tendances en termes d’alimentation?
Les consommateurs prioriseront de plus en plus l’aspect biologique, la durabilité et la provenance des aliments qu’ils voudront manger. L’aspect local va devenir de plus en plus présent, que ce soit pour les détaillants ou les restaurants qui commencent à être de plus en plus influencés par cette tendance. L’agriculture urbaine va davantage se développer étant donné que de plus en plus de personnes vivent en ville : les fermes urbaines vont donc constituer un élément clé dans cette nouvelle réalité.
 
 
greenhouse-14 (3)


Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Emplois

Trouvez l'emploi idéal.

Événements

Nos prochaines activités.

16
Mar.

Tourisme et territoires

Réinventer l’appropriation de nos territoires

13
Avr.

Ville et urbanisme

Comment relancer nos milieux de vie

21
Avr.

Prix Novae 2021

Annonce des résultats

Voir tous les événements