Menu
Suivez-nous
Recherche

Quand les hôtels montréalais aident les sans-abris

Par Marie Allimann | 22 février 2017 | Entreprise

Des hôtels et gestionnaires d’immeubles du centre-ville de Montréal ont uni leurs forces afin d’apporter aide et soutien social aux personnes en situation d’itinérance.

Depuis janvier 2016, dans le cadre du programme Action Médiation qu’ont conçu l’Association des hôtels du Grand Montréal (AHGM) et la Société de développement social (SDS), une équipe de 4 intervenants psychosociaux, encadrée par une coordonnatrice, est sur le terrain 5 jours sur 7. Son mandat : venir en aide à des personnes en situation d’itinérance ou de grande précarité aux abords des hôtels et des immeubles du centre-ville de Montréal. En un an, l’équipe est intervenue à 1500 reprises dans 28 hôtels et immeubles participants, parmi lesquels figurent le W, le Marriott, l’Hôtel 10, le Complexe Desjardins, le Palais des Congrès ou encore des bâtiments appartenant à Ivanhoé Cambridge. D’une simple conversation à un accompagnement personnalisé, les intervenants ont pu ainsi aider plusieurs centaines de personnes aux prises avec des problématiques de santé mentale ou physique, de toxicomanie, de logement ou de désorganisation.

Lire aussi : Destination Emploi, la première agence d’emploi en ligne pour les sans-abri

En plus des services offerts durant la journée par cette équipe d’intervention, une navette a été spécialement réservée, les nuits durant la période hivernale, pour permettre au personnel des hôtels et des immeubles de faire accompagner les personnes rencontrées vers des refuges disponibles. Action Médiation a permis également d’offrir une formation de base aux agents de sécurité d’hôtels et immeubles sur les bonnes pratiques à adopter pour intervenir auprès d’une personne en situation d’itinérance. Près de 90 agents de sécurité ont ainsi pu suivre cette formation et acquérir de nouvelles connaissances sur la problématique de l’itinérance.


 

« Nos intervenants sont là pour briser le cercle de la solitude dans lequel toutes ces personnes se retrouvent, explique Émile Roux, directeur général de la SDS. Certain(e)s fréquentent ces immeubles depuis des années, sans déranger personne, mais sans non plus recevoir aucune aide extérieure. Nous sommes là pour trouver ensemble des pistes de solutions, nous servons d’interface entre la personne et le milieu hospitalier ou communautaire. La réaffiliation est la première étape vers la réinsertion sociale. »

Lire aussi : La STM veut redonner du travail aux sans-abri

Le programme Action Médiation est entièrement financé par les hôteliers, Tourisme Montréal, le Palais des congrès et les gestionnaires de certains immeubles du centre-ville. « En cette année de 375ème anniversaire de la ville, les hôteliers et les autres partenaires du programme souhaitent plus que jamais assurer une cohabitation harmonieuse de la population itinérante avec la clientèle touristique et d’affaire au centre-ville de Montréal. Avec le programme Action Médiation, ils ont l’occasion de faire une différence et d’aider des personnes en situation de grande précarité qui fréquentent le centre-ville de Montréal », indique Eve Paré, présidente de l’Association des hôtels du Grand Montréal.


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

07
Déc.
Voir tous les événements