Menu
Suivez-nous
Recherche

Gregory Lynch, apiculteur urbain

Par Marie Allimann | 2 juin 2020 | Métiers

Que ce soit auprès des particuliers ou des organisations, l’attrait pour l’apiculture urbaine suscite de nouvelles carrières.

Initié dès son adolescence à l’apiculture, Gregory Lynch consacre dorénavant une partie de sa vie professionnelle à cette activité. Gregory Lynch est apiculteur urbain et formateur auprès de Miel Montréal, une coopérative visant à éduquer les particuliers, institutions scolaires et autres organisations sur l’importance des pollinisateurs en ville. 

Gregory dispense deux formations en apiculture destinées principalement aux particuliers.  «La première est un cours théorique de base qui aborde par exemple la biologie de l’abeille, le contexte urbain, la planification de l’apiculture, etc.  La deuxième est un cours pratique qui permet aux participants d’assurer toutes les manipulations de A à Z pour prendre soin d’un rucher pendant toute la saison, c’est à dire de mai à octobre », précise-t-il. L’éducation passe également par l’accompagnement sur le terrain des organisations dans leur projet d’apiculture, que ce soit pour gérer entièrement un rucher ou initier des organisations à l’apiculture jusqu’à leur autonomie complète dans la prise en charge de leurs ruches. 

« Mes activités varient selon la saison. En cette période de l’année, une semaine débute par une réunion d’équipe pour définir des taches de la semaine. Celles-ci dépendent fortement de la météo puisqu’on ne peut pas travailler avec les abeilles s’il fait froid par exemple. » Et concrètement, au-delà des formations, Gregory Lynch effectue chaque semaine ses visites d’accompagnement auprès du Campus MIL et du Jardin Botanique. 

Gregory s’est initié à l’apiculture grâce à des parents amateurs d’apiculture. « J’ai plus tard vécu au Nouveau-Brunswick où j’avais mes propres ruches et j’organisais des formations en apiculture. Quand je suis arrivé à Montréal, je me suis rapidement impliqué en tant que bénévole auprès de Miel Montréal qui correspondait à mes valeurs et mes intérêts ; c’était aussi une manière de m’intégrer dans la communauté.» Diplômé d’un baccalauréat en Lettres puis d’une maitrise en Énergie et en environnement, Gregory investit l’autre partie de son temps professionnel à sa propre entreprise dédiée aux formations pratiques sur les énergies renouvelables ou l’agriculture durable. 

Après cinq ans d’activité auprès de Miel Montréal, Gregory est particulièrement satisfait de l’amélioration des pratiques apicoles au sein de l’équipe en vue d’obtenir de meilleurs résultats pour la santé des abeilles.  « C’est le cas par exemple de nos pratiques d’hivernage pour protéger les abeilles, ou du traitement des varroas – acariens parasites – présents dans quasiment toutes les ruches du monde. » 

Adaptabilité et patience sont d’ailleurs des forces essentielles dans le métier d’apiculteur. « On travaille avec des êtres vivants et en fonction de la météo, il faut donc savoir s’adapter aux changements rapides. » Et pour tous ceux qui désirent se lancer dans ce métier, Gregory Lynch conseille de s’ouvrir à la communauté des apiculteurs montréalais et d’apprendre de leur expérience. « Il y a beaucoup de connaissance dans notre région et c’est toujours plus intéressant d’échanger avec les autres plutôt que de travailler seul.»


Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.

Événements

Nos prochaines activités.

14
Sep.

Forum Novae – Alimentation

Du 14 au 17 septembre : relevez les grands enjeux alimentaires de notre époque.

Voir tous les événements