Menu
Suivez-nous
Recherche

Cultiver en intérieur, n’importe où et toute l’année

Par Marie Allimann | 13 mai 2020 | Entreprise

Produire des fruits et légumes localement en milieu fermé et sans lumière, c’est le concept d’agriculture intelligente que propose l’entreprise québécoise Inno-3B.

La solution se présente sous forme d’une tour verticale dans laquelle s’empilent des modules de production où poussent laitues, micropousses et autres légumes à feuillage vert, voire petits fruits et même certains poivrons. Ce système de plateaux modulaires permet d’adapter la taille d’une ferme aux besoins des producteurs, et si les plateaux sont prévus pour un seul type de culture, il est possible d’adapter leur conception soit pour la culture hydroponique, soit pour la culture sur substrat. «Dans ce dernier cas, on peut utiliser des substrats inertes comme de la laine de roche, ou du terreau et des fertilisants biologiques pour faire de la culture biologique», précise Martin Brault, co-fondateur d’Inno-3B.

Cette technologie permet d’optimiser l’espace dans un local et de contrôler efficacement l’environnement des cultures grâce à l’automatisation et la numérisation. «On arrive notamment à rendre le processus de photosynthèse plus efficace pour assurer une meilleure croissance des plantes et donc un rendement annuel plus élevé.» Les recherches d’amélioration se poursuivent d’ailleurs en continu. «Par exemple sur les longueurs d’ondes: elles ont un impact sur le développement morphologique des plantes, ce qui permet de changer leur goût, leur couleur, leur taille, leur épaisseur, etc. Plus on avance, plus on trouve, c’est ça la beauté de travailler avec le vivant.»

La chaîne de supermarché Avril est l’un des premiers utilisateurs de cette technologie qu’elle a installée dans son magasin de Laval en 2018 (photo de une). «Nous avons construit deux tours de production de 20 pieds de haut qui permettent de produire des micropousses biologiques distribuées dans les huit autres magasins et deux bistrots de la chaîne. Avril connait un succès certain auprès de ses clients et les ventes ont largement dépassé les projections initiales. Il faut dire que les coûts de production sont considérablement réduits, ce qui permet de réduire de près de moitié le prix/kg en 2-3 ans.»

L’approche d’Inno-3B suscite aussi de l’intérêt à l’international, notamment des pays du Moyen-Orient désireux d’assurer leur autonomie alimentaire. L’entreprise a d’ailleurs signé cette année une entente pour la construction d’une tour de production automatisée aux Émirats arabes unis. «Les pays de cette région sont très enthousiastes pour la culture en milieu fermé, et on peut le comprendre puisque près de 95 % de leur nourriture est importée, relève Martin Brault. Mais notre concept attire aussi les pays européens, et nous annoncerons des projets de grande envergure dans les prochains mois.»

Conçue pour l’agriculture agro-alimentaire, cette technologie convient également à l’agriculture moléculaire développée dans l’industrie pharmaceutique. Misant sur la capacité de sa technologie à accélérer le processus de production des plantes, Inno-3B vient de s’associer dans le contexte de la crise du Covid-19 à deux compagnies pharmaceutiques et un centre de transfert technologique. L’objectif est d’exploiter dès cet été une ferme pilote moléculaire dont la production pourrait servir au développement d’un traitement contre le Covid-19.


Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Événements

Nos prochaines activités.

14
Sep.

Forum Novae – Alimentation

Du 14 au 17 septembre : relevez les grands enjeux alimentaires de notre époque.

26
Oct.

Forum Novae – Plastique

Du 26 au 29 octobre : adoptez les nouvelles solutions plastiques.

Voir tous les événements