Les Prix Novae récompensent les meilleures pratiques de développement durable et de responsabilité sociale au Québec. La remise des prix 2018 a eu lieu le 5 juin (voyez les photos). C’est l’arrondissement Montréal-Nord (Ville de Montréal) qui a reçu le prestigieux Grand Prix 2018 pur son initiative Corridor vert des 5 écoles.

Grand Prix Novae 2018
Arrondissement Montréal-Nord

Le Corridor vert des 5 écoles est un portefeuille de projets collectifs qui se déploient sur une période d’au moins 5 ans. Concentré sur un demi-km2, le Corridor vert compte 5 écoles, 2 parcs, 1 aréna, 1 bibliothèque et 1 salle de spectacle. Près de 6 000 usagers y transitent chaque jour.
Alors que ce secteur connaît plusieurs problématiques (sécurité, manque de végétation, précarité socioéconomique, cloisonnement des espaces et manque d’animation), il était nécessaire de mettre sur pied un projet intégré et de mobiliser l’ensemble des acteurs de la communauté. Le projet, qui rassemble plus de 25 partenaires provenant des milieux institutionnel, public, communautaire et privé, consiste à effectuer des interventions sur l’espace urbain, dans le but d’améliorer la qualité de vie des résidents et des usagers. Au nombre des interventions : plantation de végétaux, création d’espaces publics ludiques (rue piétonne, joujouthèque extérieure…), implantation d’un marché public, sensibilisation à l’art public (ateliers de médiation culturelle dans les cinq écoles, murales extérieures), élimination de clôtures et limitation de la circulation automobile, plantation de plus 1500 végétaux rendant l’environnement plus sain et frais, etc.
Le projet est original de par son caractère socialement innovant; de multiples acteurs y travaillant de concert. Ce projet innove également au plan financier, en mettant en commun les investissements des milieux institutionnel, public et privé.

Voyez les résultats de chacune des catégories :

– CATÉGORIE FINANCE –

séparateur_test_4

LTS MarineCENTRE D’EXCELLENCE EN EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE – Financer pour redonner aux suivants
Le C3E est un organisme dédié à l’avancement de l’efficacité énergétique dans les transports. Le C3E aide les entreprises à franchir les premières étapes cruciales de la commercialisation afin qu’elles deviennent des entreprises qui contribuent à la création de valeur économique et environnementale.
En 2017, le C3E a finalisé une ronde d’investissement de 4M$ dans l’efficacité énergétique des transports. Dix entreprises québécoises (comme LTS Marine, ci-dessus) ont bénéficié de ces investissements pour commercialiser leurs innovations qui ont toutes un impact direct sur la réduction de GES. Le C3E poursuit son accompagnement jusqu’à ce que ces innovations soient profitables et peut ainsi compter sur un rendement qui sera utilisé par d’autres entreprises désireuses de  contribuer à l’amélioration du portrait global de la province.


Finalistes

solutionswill

leResponsable

Les solutions Will – Communauté durable
Caisse d’économie solidaire Desjardins – Le Responsable

– CATÉGORIE ALIMENTATION –

séparateur_test_4

Societe ecocitoyenneCOLLECTIF D’ORGANISMES COMMUNAUTAIRES DU CENTRE-SUD – Quartier nourricier 
Développé en collaboration avec le Carrefour alimentaire Centre-Sud, la Corporation de développement communautaire du Centre-Sud, Sentier Urbain et la Société Écocitoyenne de Montréal, le projet Quartier nourricier répond au défi de la sécurité alimentaire de la population du quartier en le dotant d’infrastructures permettant une offre alimentaire saine et l’acquisition de compétences horticoles et alimentaires.
Le Quartier nourricier se décline en quatre volets : production potagère dans une serre aménagée dans un parc; transformation, mise en marché et distribution d’aliments frais, locaux et sains via un marché public et la banque alimentaire du quartier ; Mobilisation de jeunes adultes itinérants ou à risque d’itinérance par la mise en place d’un plateau de travail en horticulture et agriculture urbaine ; et mobilisation citoyenne par la mise sur pied de comités citoyens et l’organisation d’activités éducatives et sociales.
En 2017, les résultats comprennent notamment 7000 plants potagers produits, donnés ou vendus à prix modique, 200 arbustes et plantes vivaces produits à la pépinière, distribués gratuitement, 16 jeunes apprentis horticulteurs, 30 ateliers sur l’agriculture et l’alimentation.


Finalistes

cultiver-lespoir

iga-ligne-verte

Regroupement Partage – Cultiver l’espoir
La Ligne verte Maraîcher – Toit vert maraîcher sur le IGA Extra Famille Duchemin

 

– CATÉGORIE ARCHITECTURE & URBANISME –

séparateur_test_4

VILLE DE MONTRÉAL – ARRONDISSEMENT MONTÉAL-NORD – Corridor vert des 5 écoles 
Le Corridor vert des 5 écoles est un portefeuille de projets collectifs qui se déploient sur une période d’au moins 5 ans. Concentré sur un demi-km2, le Corridor vert contient 5 écoles, 2 parcs, 1 aréna, 1 bibliothèque et 1 salle de spectacle. Près de 6 000 usagers y transitent chaque jour.
Alors que ce secteur connaît plusieurs problématiques (sécurité, manque de végétation, précarité socioéconomique, cloisonnement des espaces et manque d’animation), il était nécessaire de mettre sur pied un projet intégré et de mobiliser l’ensemble des acteurs de la communauté. Le projet, qui rassemble plus de 25 partenaires provenant des milieux institutionnel, public, communautaire et privé, consiste à effectuer des interventions sur l’espace urbain, dans le but d’améliorer la qualité de vie des résidents et des usagers. Au nombre des interventions : plantation de végétaux, création d’espaces publics ludiques (rue piétonne, joujouthèque extérieure…), implantation d’un marché public, sensibilisation à l’art public (ateliers de médiation culturelle dans les cinq écoles, murales extérieures), élimination de clôtures et limitation de la circulation automobile, plantation de plus 1500 végétaux rendant l’environnement plus sain et frais, etc.
Le projet est original de par son caractère socialement innovant; de multiples acteurs y travaillant de concert. Grâce aux ateliers collaboratifs d’idéation et aux consultations publiques, le projet sensibilise la population à l’importance de l’espace public, valorise l’implication citoyenne et favorise le développement de compétences chez les participants et les organismes du milieu. Ce projet innove également au plan financier, en mettant en commun les investissements des milieux institutionnel, public et privé.


Finalistes

Copie de sentier digue aérien

Copie de maison-culture02

Technoparc Montréal – Aménagement du marais
et marécage de l’Éco-campus Hubert-Reeves
Solidarité Mercier-Est – Places publiques du pôle culturel de Mercier-Est

 

– CATÉGORIE ÉNERGIE-

séparateur_test_4

cisssCISSS DE LA MONTÉRÉGIE-OUEST – Hôpital Anna-Laberge, bâtiment performant et durable
Le CISSS de la Montérégie-Ouest a réalisé un vaste projet d’efficacité énergétique en collaboration avec l’entreprise Énergère. Ce projet à portée très étendue a permis de procéder au remplacement des chaudières à vapeur vétustes, de moderniser les chaudières à eau chaude, d’introduire des solutions de thermopompage sophistiquées et d’installer 30 panneaux solaires thermiques. Le projet a également permis d’optimiser tous les systèmes d’automatisation et de moderniser l’éclairage intérieur.
Côté résultats, on a notamment atteint une réduction de la facture énergétique de 20% et une réduction des GES de 57%. En outre, le CISSS a choisi d’en faire un projet autofinancé sur 7,75 années, incluant des garanties de performance, soit une période sufisamment longue pour permettre la mise en place de solutions structurantes et assurer une solide pérennité des mesures implantées. À terme, les économies récurrentes consolidées avec l’ensemble du budget de fonctionnement de l’établissement permettent de rediriger les sommes économisées vers les missions de soins et de services à la communauté. D’ailleurs, devant les résultats positifs du projet, le CISSS compte réaliser d’autres projets semblables dans d’autres installations de son réseau.


Finalistes

accueil

Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville + BBBL Architectes – Pavillon d’accueil du Parcours Goin
Eolectric – Centrale de cogénération Biomont

– CATÉGORIE TRANSPORT –

séparateur_test_4

ccmmCHAMBRE DE COMMERCE DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN – Les employeurs s’activent pour la mobilité
Afin de diminuer la pression routière dans la grande région de Montréal, la Chambre de commerce du Montréal a lancé en 2017 le projet pilote « Les employeurs s’activent pour la mobilité ». Cette initiative, menée avec le soutien de Mobilité Montréal, du FAQDD et la collaboration des Centres de gestion de déplacement (CGDs) Voyagez Futé et MOBA, vise à aider à des organisations montréalaises à diminuer le nombre de déplacements en voiture solo de leurs employés par la mise en place d’un plan de gestion de déplacements et de mesures concrètes de mobilité durable.
On a ainsi recruté une dizaine d’entreprises prêtes à s’investir dans une démarche complète de mobilité durable (diagnostic, plan d’action et implantation de mesures concrètes), ainsi que sept autres entreprises qui ont joué le rôle de mentors en partageant leur expérience.
En parallèle, une campagne de sensibilisation ciblant les entreprises montréalaises a été réalisée pour valoriser les bonnes pratiques existantes, mieux faire connaitre l’expertise des Centres de gestion de déplacement, démontrer le rôle que les entreprises peuvent jouer dans la diminution de la congestion, ainsi que les bénéfices qu’elles peuvent tirer d’une démarche vers la mobilité durable.


Finalistes

TL-8084_Ligne360_47x68.indd

velorution

Société de transport de Laval – Navette
gratuite 360
Cyclo Nord-Sud – Vélorution Saint-Michel

– CATÉGORIE MATIÈRES RÉSIDUELLES –

séparateur_test_4

ecopapECO DE LA POINTE-AUX-PRAIRIES – Subvention pour l’achat de produits hygiéniques durables
En moyenne, une femme utilisera 15 000 tampons ou serviettes hygiénique au cours de sa vie. À l’échelle mondiale, cela représente une consommation de 45 millions de serviettes hygiéniques au cours d’une seule année. En plus de représenter un risque pour la santé, ces protections jetables constituent un danger pour l’environnement : alors que ces produits sont utilisés quelques heures, ils peuvent mettre jusqu’à 500 ans pour disparaître.
L’Éco de la Pointe-aux-Prairies a lancé en 2017 à l’intention des citoyen(ne)s de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies−Pointe-aux-Trembles un programme de financement renouvelé de couches lavables qui inclut désormais les produits d’hygiène féminine durables. Ainsi, l’achat de coupes menstruelles ou de protections lavables est remboursé à 50%.  Ce programme est rendu possible grâce à une aide financière de l’Arrondissement Rivière-des-Prairies−Pointe-aux-Trembles pour encourager les citoyen(ne)s de l’arrondissement à faire des choix écoresponsables et à réduire leurs déchets.
De plus, afin de faciliter l’adoption des produits d’hygiène féminine durables, l’Éco de la Pointe-aux-Prairies a organisé la formation Un cycle menstruel zéro déchet. Au final, on s’attend à ce qu’une cinquantaine de familles ou de femmes bénéficient de ce programme, qui pourrait aisément être repris par d’autres municipalités au Québec.


Finalistes

gypse

ethik

Groupe immobilier Desjardins – Recyclage
du gypse
Ethik Eco-Design Hub – Projet PME Mode & économie circulaire

– CATÉGORIE ECODESIGN –

séparateur_test_4

stopglissioTECHNOLOGIES EMC3 – Stopglissbio, les copeaux de bois antidérapants
Alors qu’au Québec en 2017, environ 176 000 tonnes de copeaux de bois produits par l’industrie du sciage demeuraient non utilisées, Technologies EMC3 valorise cette matière pour en faire un antidérapant : les copeaux sont imprégnés de saumure de magnésium (avec Ph neutre) afin d’assurer l’adhérence à la neige et à la glace.
Inspiré d’un concept suisse, le Stopglissbio permet donc à la fois de transformer les résidus des industries de sciage et de réduire l’utilisation de sel de routes, de sables et de graviers sur les trottoirs, les chemins et piste cyclables, ainsi qu’autour des cours d’eau. N’obstruant pas les égouts comme le sable et le gravier, ce produit n’affecte pas non plus la nappe phréatique et les cours d’eau comme le sel et les autres produits généralement utilisés. Il est également sans impact pour le béton et l’acier.
Léger, le copeau reste en surface lorsque la glace fond lors d’une période de redoux ; puis, lorsque l’eau gèle à nouveau, les copeaux restes encore actifs durant 5 à 6 jours.  Au printemps, le résidu du produit, compostable, peut servir de paillis.


Finalistes

boitemaraichere

eureka

La Boîte maraîchère – La Boîte maraîchère
Euréka Lighting – Matrix

– CATÉGORIE SENSIBILISATION & MOBILISATION –

séparateur_test_4

sdsSOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL – La consigne, j’accroche
Chaque année au Québec, plus de 400 millions de contenants consignés sont jetés aux poubelles et donc non recyclés. Cela représente 28M$ par an.
Les valoristes sont des personnes en situation de grande précarité, souvent aux prises avec des problèmes de santé, pour qui la collecte des consignes aide à payer les dépenses de base, permet de rester actif et brise l’isolement. Plus de la moitié des contenants consignés ramassés par les valoristes proviennent des bacs de recyclage résidentiels. Mais pour ce faire, ils doivent se pencher pour fouiller dans les bacs de recyclage voire parfois dans les poubelles.
Le principe de La Consigne, j’accroche est simple: encourager les citoyens à suspendre à l’aide d’un crochet leurs contenants consignés afin que ces derniers soient récupérés plus facilement par les valoristes. Ce faisant, le citoyen aide les valoristes, il leur permet d’en collecter plus et de manière hygiénique et rapide.
La Coopérative Les Valoristes, le Regroupement des éco-quartiers et la Société de Développement Social ont uni leurs expertises respectives pour déployer cette initiative inspirée de Binner’s Project, à Vancouver. En 2017 près de 300 crochets ont été distribués à des citoyens montréalais (chiffres qui devrait avoir atteint 800 d’ici à la fin de 2018). Avec 800 000 contenants récupérés en 2017, ce sont 2000 Valoristes qui améliorent leur condition de vie grâce à la collecte de consignes à Montréal.


Finalistes

chngr

hec

CHNGR – Programme CHNGR
HEC Montréal – Programme de parrainage d’écoles en Initiation à la permaculture

– CATÉGORIE STRATÉGIE D’AFFAIRES –

séparateur_test_4

locoEPICERIE LOCO – Changer le monde, un panier d’épicerie à la fois!
Loco a été la première épicerie au Québec à clairement se positionner pour l’adoption à grande échelle d’un mode de vie zéro déchet et à promouvoir des critères socio-éco-responsables dans le choix de ses produits. Après sa première boutique, ouverte en 2016, Loco ouvrait sa seconde épicerie écologique zéro déchet en septembre 2017, dans l’arrondissement Verdun, à Montréal. La jeune entreprise franchissait une nouvelle étape importante dans l’établissement d’une première chaîne d’épiceries zéro déchet.
Les objectifs de l’entreprise sont d’offrir un panier d’épicerie au moindre impact environnemental, démocratiser l’adoption d’un mode de vie zéro déchet, encourager une économie locale et à échelle humaine et réduire le gaspillage alimentaire.
Alors que ses boutiques fournissent une gamme complète de produits alimentaires et d’usage courant, sains, écologiques et sans emballage, Loco estime qu’en 2017, ce sont 56 000 contenants qui ont été évités par ses 2500 clients. Le développement de Loco a en outre permis de créer 20 emplois locaux et de supporter plus de 60 petits producteurs responsables, innovants et locaux.
Le lancement de Loco a même influencé l’industrie : après que le magazine Protégez-vous ait sélectionné l’ouverture de Loco comme événement le plus marquant du commerce au détail au Québec en 2016 (au même titre que Facebook en 2004, AirBnB en 2008 et IKEA en 2012!), le guide alimentaire du MAPAQ introduisait récemment une toute nouvelle catégorie pour les “Épicerie écologique zéro déchet”.


Finalistes

pinel

nemaska

Institut Pinel de Montréal – Démarche de santé environnementale
Nemaska Lithium – Phase de démonstration

– CATÉGORIE RELATIONS COMMUNAUTAIRES & MILIEUX DE VIE –

séparateur_test_4

harmoniePROJET HARMONIE – Vert l’harmonie
Vert l’harmonie est un projet environnemental et social novateur construit autour d’une serre trois saisons, première du genre en milieu HLM au Canada. Ce projet de mobilisation citoyenne, démarré en 2013, sert à la fois de lieu voué à la sensibilisation environnementale via les activités autour de la serre (agriculture urbaine, écoresponsabilité, 3 R-V), d’espace de socialisation et de culture maraichère visant à diminuer l’insécurité alimentaire.
En 2017, le projet a franchi plusieurs étapes majeures. Entre autres, une vingtaine de cuisines collectives ont été initiées par des membres du comité jardin à partir des récoltes du jardin, deux ateliers éducatifs sur les aménagements comestibles ont été offerts aux partenaires du quartier (école primaire et camp de jour), et plusieurs murs et clôtures au sein du HLM La Pépinière ont été végétalisés contribuant à la qualité de vie de ses habitants. En tout, ce sont 46 activités de sensibilisation environnementale qui ont été déployées au cours de l’année pour un total de 690 fréquentations aux activités du projet Vert l’Harmonie. Aujourd’hui, le projet affiche plus de 8000 pieds carrés aménagés, dont près de 3200 pieds carrés récoltables.


Finalistes

bonneau

mentana

Accueil Bonneau – Le miel de Bonneau
Office municipal d’habitation de Montréal – Les habitations De Mentana prennent le virage vert

 

Les Prix Novae 2018 sont organisés en collaboration avec Keurig Canada, avec le soutien de Norton Rose Fulbright, de la Ville de Montréal et du RNCREQ.