séparateur_test_4

Société de transport de Montréal
Mise en valeur des voitures MR-63

Avec l’arrivée des nouvelles voitures Azur, la STM et ses partenaires ont voulu maximiser le réemploi et le recyclage des anciens wagons MR-63, soit 333 voitures de métro graduellement retirées du réseau, ce qui représente 8 200 tonnes de matière. La STM a entrepris une démarche en vue de maximiser les bénéfices environnementaux, sociaux et économiques de leur disposition. Afin de définir les meilleures options de mise en valeur, la STM a procédé à des consultations et appels d’intérêt des parties prenantes internes et externes ainsi qu’à un balisage international sur les meilleures pratiques. Plusieurs avenues ont été explorées telles que la vente des voitures à d’autres sociétés de transport, un appel de projets pour les réutiliser, le réemploi des pièces et leur exposition dans un musée, etc. L’exploration des ces différentes avenues a permis à la STM de recevoir 30 propositions de projets visant à donner une seconde vie aux MR-63 et de déterminer plus de 50 types de pièces qui peuvent être réutilisées sur d’autres équipements roulants de la STM, permettant d’importantes économies.

Au total, ce sont ainsi plus de 7100 des 8200 tonnes de matériaux qui seront réutilisées ou recyclées, tandis que la revente des matériaux génère des revenus. De plus, la réutilisation prochaine des wagons dans le cadre de projets spéciaux issus de la communauté montréalaise contribuera au dynamisme local et à la mise en valeur de ce patrimoine.

séparateur_finaliste

Ville de Beaconsfield
Collecte intelligente des déchets

beaconsfield

Après un projet-pilote visant à optimiser sa gestion des matières résiduelles (GMR), la Ville de Beaconsfield a implanté en 2016 la collecte intelligente. Celle-ci repose sur le principe d’utilisateur-payeur et l’utilisation d’outils technologiques pour inciter les citoyens à mettre leur bac à la rue moins souvent. La stratégie consiste à tarifer les services de GMR en fonction de la taille du bac d’ordures et de la fréquence à laquelle il est vidé. Pour ce faire, des bacs intelligents dotés de transpondeurs ont été fournis à chaque ménage.

La collecte intelligente a permis notamment de réduire de moitié les ordures, tandis que les matières organiques sont aujourd’hui récupérées à hauteur de presque 70%. Cela a aussi permis à la Ville de réduire le nombre de véhicules dédiés à la collecte, passé désormais à 4 camions au lieu de 8, ce qui réduit les coûts, les déplacements au site d’enfouissement ainsi que les émissions de GES. D’ailleurs, l’implantation de la collecte intelligente a permis de réduire de 42% les coûts de collecte des ordures. Et désormais, plus de 78% des citoyens de Beaconsfield paient moins cher la taxe GMR en 2016 qu’en 2015.

Ce système permet ainsi aux citoyens qui adoptent de bonnes pratiques de gestion de leurs déchets de réduire leur facture, d’être récompensés pour leurs efforts et de développer un sentiment de fierté.

séparateur_finaliste

 

MRC des Pays-d’en-Haut

Les Pays-d’en-Haut recyclent!

paysdenhaut

L’implantation de la collecte des matières organiques (MO) dans 6 municipalités de la MRC a nécessité d’informer la population sur les enjeux et les modifications occasionnées. L’objectif principal: réduire l’enfouissement des matières avec une participation active et efficace des citoyens pour le compost. De multiples moyens et canaux de communication ont été utilisés : nouvelle identité visuelle, création d’un site internet, ligne infocollecte, application mobile… Le site web centralise l’information sur la gestion des matières résiduelles des dix municipalités, avec notamment une carte interactive pour se départir adéquatement des matières. Des panneaux ont été installés à l’entrée des villes et une ‘patrouille verte’ composée de 4 agents en environnement a été engagée pour réaliser du porte-à-porte: en l’absence du citoyen, un accroche-porte était laissé, récapitulant les changements et des moyens mis à leur disposition pour répondre à leurs questionnements. Lors de la distribution des bacs, les citoyens ont reçu un calendrier de collecte, un dépliant sur les MO et les dates des séances d’information publiques.

Depuis l’arrivée des bacs bruns, la MRC a constaté une réduction moyenne de 30% des matières à l’enfouissement pour les mois de septembre à décembre 2016 dans les 6 municipalités ayant implanté la collecte. À l’été 2017, des patrouilles vertes seront engagées pour valider le contenu des bacs bruns et poursuivre l’information et la sensibilisation auprès des citoyens et des commerces. En 2018, trois autres municipalités implanteront le bac brun et minimalement les mêmes moyens seront utilisés.

Mention Startup à suivre

We-Grabe-it

Grabeville

wegrabe

Cette plateforme connecte les administrations municipales, les citoyens et les collecteurs autorisés. Objectif: développer des écosystèmes d’économie circulaire dans lesquels il est possible de vendre, acheter, donner ou se débarrasser de n’importent quels objets ou matériaux encombrant de manière responsable – et ainsi optimiser leur réutilisation ou leur recyclage. Grabville, actuellement utilisé par 25 000 personnes dans le cadre de projets-pilotes menés à La Prairie, Brossard et Saint-Constant, cherche ainsi à répondre à un besoin que beaucoup de citoyens ont : se débarrasser aisément d’un objet désuet ou encombrant. Grabville leur offre une carte interactive par laquelle ils peuvent trouver l’ensemble des acteurs de l’économie circulaire dans leur secteur. Ainsi, un citoyen qui souhaite se débarrasser d’un appareil électroménager qui ne fonctionne plus dispose ici de deux moyens pour demander une collecte : par message texte ou par Facebook Messenger. Il lui suffit d’envoyer une photo de l’objet en question et de compléter quelques informations telles que son adresse, incluant le code postal et l’étage où se trouve l’objet, le type de matière, etc. A partir de là, Grabville s’occupe de transférer à l’ensemble des «collecteurs» de la région (tels que des organismes municipaux, mais également des particuliers) qui doivent alors faire la meilleure offre pour obtenir l’objet. Si leur offre n’est pas la meilleure, ils reçoivent un message afin de leur donner une seconde chance. Après 30 minutes, Grabville transmet la meilleure offre au citoyen qui a alors le choix de l’accepter ou de la refuser. S’il l’accepte, la mise en contact est effectuée et la transaction enclenchée.

séparateur_test