séparateur_test_4Centre Bell
Stratégie de gestion des matières résiduelles

Résultat d’une gestion exemplaire de ses matières résiduelles, le Centre Bell détient et maintient chaque année l’attestation Ici on recycle décernée par Recyc-Québec. Il affiche en effet un taux de recyclage/valorisation de plus de 80% (quand ce taux se situait autour de 25% en 2007). Pour atteindre ce résultat, un radical virage, appelé « Vert le but », a été entrepris. Cela inclut notamment un partenariat avec deux banques alimentaires locales pour la distribution des restes de nourriture, l’installation de 945 bacs à recyclage à deux ou trois compartiments dans tous les halls et bureaux, l’embauche d’une équipe de trieurs qui, à la fin de chaque événement, vérifie et trie au besoin le contenu de chaque sac de poubelle pour maximiser le recyclage et le compostage, etc. Depuis 2008, le taux de compostage est passé de 0% à 26% des déchets, tandis que la quantité de déchets enfouis a chuté de 75 à 19%.
L’impact de ces initiatives se mesure également sur le plan socio-économique puisque, grâce à des collaborations avec la Maison du Père et la Tablée des chefs, ces deux organismes ont reçu et distribué près de 32 tonnes de nourriture en 2015.

séparateur_finalisteMetro
ICI, nos matières organiques sont récupérées

En 2010, Metro prenait l’engagement de réduire de 25% la quantité de matières résiduelles destinées à l’élimination d’ici à 2016. En 2012, l’entreprise développait un programme de récupération des matières organiques qui visait l’ensemble de ses magasins franchisés et corporatifs du Québec et de l’Ontario. Au Québec seulement, ce programme desservait environ 180 magasins. Au début de 2015, 93% de ses magasins (soit 168 magasins) participaient à ce programme ce qui a permis de récupérer plus de 6624 tonnes de matières organiques. Et à la fin de l’année, l’entreprise atteignait – et même dépassait – son objectif avec un résultat final de diversion de 25,25% de ses déchets.
Cet objectif de détournement des déchets a impliqué la formation et la sensibilisation de plus de 1500 employés sur ce programme et le développement d’une véritable expertise avec Sanimax, partenaire pour la collecte des matières organiques. Metro s’est d’ailleurs déjà fixé de nouveaux objectifs puisque, d’ici à 2020, l’entreprise vise un taux de diversion des déchets de 90%.

 

séparateur_test