séparateur_test_4
Coopérative funéraire des Deux Rives
Politique de compensation des émissions de GES

Après avoir adopté en 2010 sa politique de développement durable, la Coop s’est doté en 2015 d’une Politique de compensation des émissions de gaz à effet de serre (GES). La Coopérative s’était préalablement associée à la Fédération des coopératives funéraires du Québec pour développer un tableau expliquant le cycle de vie des différents services funéraires. Par sa nouvelle politique, elle s’engage à compenser, pour chaque service funéraire, les GES émis lors de la disposition du corps et des services associés, mais aussi les déplacements des membres liés au fonctionnement de la vie démocratique (assemblées générales, réunions du conseil d’administration et rencontres des comités). En 2015, la Coop a planté près de 7000 arbres, en plus de l’achat de Crédits carbone éducatifs via la Forêt d’Arden (investissement de 25 000 $). En 2016, ce sera un total de plus de 8000 arbres plantés ! Cette démarche constitue un engagement unique en Amérique du Nord.

 

séparateur_finaliste
Cascades
Parc solaire Alain-Lemaire

cascades

Depuis deux ans, Cascades menait des discussions avec la jeune entreprise sherbrookoise Rackam pour la réalisation d’une centrale solaire, dont l’énergie serait destinée au complexe industriel de Kingsey Falls. Le but de l’initiative : réduire la consommation de gaz naturel pour la production de vapeur dans ses usines. Après plusieurs mois de travail et de préparation sur le terrain, le parc solaire Alain-Lemaire a été inauguré. L’installation – une première mondiale dans l’industrie des pâtes et papiers – permet de produire plus de 4 440 gigajoules par an, qui servent à élever la température de 87 500 m3 d’eau et permettent donc une économie de 139 700 m3 de gaz naturel. Cette diminution de la consommation de gaz naturel permet aussi à Cascades de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de plus de 265 tonnes équivalentes de CO2 par année, soit 5 300 tonnes de CO2 sur 20 ans. Les retombées du projet sont considérables, non seulement sur le plan environnemental, mais aussi sur celui de la promotion du génie québécois en matière de technologies vertes.

séparateur_finaliste
Université Laval
Gestion carboresponsable du campus

Ulaval_carbone

L’Université voulait se constituer en modèle innovateur et responsable en devenant le premier campus universitaire carboneutre au Québec. Dans ce but, elle s’est efforcée de mesurer, réduire et compenser ses émissions de GES. Dès 2006, l’institution a implanté un programme d’efficacité énergétique sur le campus suivi, en 2009, de la réalisation d’un premier bilan annuel d’émissions de GES.
Ont suivi l’agrandissement en 2014 de la forêt d’enseignement/recherche dont l’aménagement durable en fait un puits de carbone, et l’acquisition de crédits carbone auprès de plusieurs partenaires (Séminaire de Québec, Écotierra, National Ecocredit et Bourses Scol’ERE). En novembre 2015, l’Université annonçait sa carboneutralité, validée par le cabinet Raymond Chabot Grant Thornton. Avec aujourd’hui un bilan net zéro, l’Université compte poursuivre ses efforts de réduction des émissions afin de restreindre l’achat de crédits et maintenir sa carboneutralité.

séparateur_test