Moisson Montréal
Programme de récupération dans les supermarchés


Moisson Montréal est la première banque alimentaire en Amérique du Nord à récupérer la viande dans les supermarchés. Le projet vise à récupérer auprès de 30 épiceries et supermarchés des chaînes Loblaw, Metro et Sobeys, les aliments invendus et proches de la date de péremption afin d’en faire profiter les organismes en sécurité alimentaire et d’éviter le gaspillage. La viande étant l’un des aliments les plus coûteux à se procurer pour ces organismes, le programme de récupération de Moisson Montréal a permis en 2014 des économies de plus de 1,6 million $, pour 110 tonnes de viande. Ce sont 46 organismes qui bénéficient du programme et qui peuvent ainsi cuisiner des repas plus variés et protéinés.


Ville de Longueuil
Plan de mise en oeuvre de l’approvisionnement responsable
Ce Plan de mise en oeuvre s’inscrit dans la continuité de la Politique d’approvisionnement responsable adoptée en 2013 par la Ville de Longueuil. Après une analyse des dépenses de la ville et l’identification des priorités, un groupe de travail multidisciplinaire a été mis en place pour déterminer les critères de développement durable à considérer dans les achats. Quatre autres comités de travail ont été créés depuis, pour une mobilisation totale de 30 personnes concernées par les achats de la Ville. Une quinzaine d’employés municipaux responsables des achats et des acquisitions ont également bénéficié de formations données dans le cadre de l’Espace québécois de concertation sur les pratiques d’approvisionnement responsable (ECPAR). En 2014, les critères de développement durable ont été utilisés dans une dizaine de processus d’acquisition.


Société de transport de Montréal
Démarche d’approvisionnement responsable
En 2014, après plusieurs années de travail, la STM a officialisé sa démarche d’approvisionnement responsable. Celle-ci est issue d’un travail concerté entre les équipes de développement durable et de l’approvisionnement de la STM, ainsi que de la formation d’un comité consultatif. Concrètement, 60% des contrats octroyés dans l’année par la STM ont intégré des critères de développement durable. Notons parmi ceux-ci les voitures de métro Azur soumises à des exigences d’écoconception ISO 14001 et ISO 14025 et le contrat de biodiesel qui exige un produit à base de gras animal et huiles usées (GAHU) qui présente une meilleure performance environnementale. Un programme de sensibilisation, de formation et de communication sur l’approvisionnement responsable, ainsi que deux guides à l’intention des organisations et des fournisseurs, ont également été réalisés.