Bombardier Aéronautique 
Approche d’écoconception

Alors que 80% de l’incidence environnementale d’un produit peut être déterminée à l’étape de sa conception, Bombardier a entrepris d’intégrer les principes d’écoconception à tous ces nouveaux projets. Pour cela, une équipe dédiée exclusivement à l’écoconception réalise des ACV sur les nouveaux produits, ainsi que des ACV ciblées sur des produits existants. En outre, Bombardier est la première entreprise aéronautique à avoir appliqué l’approche d’ACV à un avion entier, soit le CSeries. Le vol inaugural de ce nouvel appareil a eu lieu le 16 septembre 2013 et a démontré les caractéristiques avantageuses résultant de l’écoconception: une réduction de 20% les émissions de CO2, de 50% de NOx par rapport aux exigences réglementaires, une empreinte sonore au décollage jusqu’à 4 fois plus petite, un avantage de 15% des coûts d’exploitation, et avantage de plus de 20% sur la consommation de carburant. Bombardier a obtenu des commandes et engagements pour 447 avions CSeries, ce qui prouve le succès commercial du programme. Afin d’émettre une Déclaration environnementale de produit (EDP), Bombardier a réalisé un processus de validation externe auquel les membres de l’industrie aéronautique participent. L’entreprise estime ainsi que, lors de l’entrée en service du CSeries, l’émission du EDP instaurera un nouveau standard pour l’industrie aéronautique.


Trudeau
Fuel – solution lunch
Fuel est une collection de produits pour le lunch, comprenant des sacs, bouteilles et contenants de toutes sortes, développée selon 3 axes stratégiques: écologique, santé et économique. Ce nouveau segment de produits Trudeau permet notamment de répondre à des problématiques de malbouffe et de déchets alimentaires générés dans les écoles et les milieux de travail. L’approche d’écoconception a débuté par une phase d’éducation à l’interne menée par le designer principal. L’Institut de développement de produits a ensuite aidé l’entreprise à mettre en place un processus basé sur les principes d’Analyse de cycle de vie, puis un outil d’analyse en huit critères pondérés en fonction des résultats de l’ACV: fonction, durée de vie, utilisation d’énergie, communication, matériaux, emballages, recyclabilité, fabrication et transport. Le projet a conduit plusieurs employés à se questionner sur l’impact environnemental des produits et a ouvert la porte à d’autres initiatives du même genre. Chaque nouveau produit fait maintenant l’objet d’une évaluation environnementale et les principes d’écoconception guident les choix de design: tant au niveau des matériaux, des procédés que de l’assemblage.


Ecolopharm
Eco-Pill
Afin de faciliter la prise de médicaments, les piluliers hebdomadaires sont de plus en plus utilisés par les pharmaciens. Ces piluliers sont fabriqués en PVC et ne sont pas recyclabes ; on estime qu’il se produit 14 millions d’unités par an au Québec, ce qui génère plus de 280 tonnes de déchets. L’entreprise a ainsi consulté des pharmaciens, des techniciens, des infirmières et des patients afin d’établir les lacunes des produits existants : non recyclables, difficultés de manipulation, risques de blessure, etc. L’Éco-Pill est aujourd’hui le premier pilulier 100% recyclable sur le marché. L’entreprise a par exemple totalement éliminé le PVC, qu’elle a remplacé par du Polypropylène qui, lui, est 100% recyclable. Le procédé de fabrication a également été revu, passant du thermoformage à l’injection plastique, réduisant ainsi les matières résiduelles. Lancé en juin 2013 auprès des pharmacies Jean Coutu, l’Éco-Pill sera disponible au cours des prochains mois un peu partout au Québec, et dans le reste du Canada.