Menu
Suivez-nous
Recherche

Beside: Abitibi & co donne une voix à sa communauté

Par Marie Allimann | 19 octobre 2016 | Entreprise

La compagnie de canots et de kayaks s’associe à Atelier 10 pour lancer Beside, un magazine liant plein air, entrepreneuriat et nouveaux mouvements d’écologisme. 

Beside est une publication bi-annuelle de 116 pages, dans laquelle on retrouve essais, récits d’aventures, guides pratiques, portraits, entrevues et photographies. Chaque numéro répond à une question de fond liée au plein air. Pour la première édition, le magazine se demande pourquoi notre lien à la nature est-il aussi essentiel? Que cela soit à travers une entrevue avec le fondateur de Patagonia, Yvon Chouinard, un essai de Nicolas Langelier, le fondateur du magazine Nouveau Projet, ou encore des portraits de startups comme le fabricant d’équipements de plein air Colter Co., chaque contenu apporte un élément de réponse. « Beside ne va pas vous conseiller quelles chaussures de randonnées acheter, c’est un magazine de société qui souhaite réunir une communauté du plein air qui fonctionne habituellement en silo », explique Jean-Daniel Petit, fondateur d’Abitibi & co. et directeur de création de Beside.

Le magazine s’adresse donc aux surfeurs, canoteurs et autres pêcheurs, mais aussi aux écologistes et entrepreneurs animés par la nature, l’aventure et les modes de vie durables. « Toutes ces personnes partagent des valeurs et une philosophie communes. Notre but est aussi d’encourager les gens à faire des activités de plein air: plus nous apprenons à connaître notre environnement, plus nous évitons que sa richesse se perde. » Le magazine sera publié en français et en anglais afin de toucher le maximum de personnes en Amérique du Nord. « On a tendance à penser que les meilleures activités en plein air se font dans l’Ouest, alors qu’au Québec, nous avons des lieux incroyables. »

BESIDE

Le magazine s’adresse aux surfeurs, canoteurs et autres pêcheurs, mais aussi aux écologistes et entrepreneurs animés par la nature, l’aventure et les modes de vie du

Pour réaliser ce projet, Abitibi & co a  travaillé de concert avec l’éditeur montréalais Atelier 10, connu pour son magazine Nouveau projet et sa collection de livres engagés. « Je suis un grand fan de Nouveau Projet, c’est un magazine qui pose de vraies questions et qui aspire à contribuer à un certains progrès social. Cela tombait sous le sens de travailler avec eux.»

Beside a fait le choix du magazine imprimé à l’heure où ce format est en pleine crise. Vendu à 18$, le magazine a parié sur un modèle d’affaires sans publicité, offrant plutôt du contenu commandité exclusif de 8 pages à un seul commanditaire, ici la Société des établissement de plein air au Québec (Sépaq). Ajouté à cela, Beside avait préalablement réalisé une campagne de sociofiancement qui lui a permis de lever plus de 21 000$, soit cinq fois plus que l’objectif initial. « Cela nous a permis de réaliser une étude de marché, plus de 600 personnes ont contribué à notre campagne, ce qui nous a conforté sur la pertinence de notre projet. »

beside3

Le magazine sera publié en français et en anglais afin de toucher le maximum de personnes en Amérique du Nord.

Pour chaque magazine vendu, un don de 1 $ sera versé à Outdoor Nation, qui soutient la reconstruction d’environnements naturels à risque. Beside est également membre de 1 % pour la Planète, un regroupement mondial d’entreprises s’engageant à remettre au minimum 1 % de leurs revenus annuels nets à des organisations environnementales. « Nous avons fait le choix du papier parce que nous souhaitons que la lecture de notre magazine soit appréciée aussi bien en ville qu’autour du feu; parce que pour mieux connecter avec la nature, il est parfois nécessaire de débrancher de ce qui nous empêche de vivre le moment présent. »

À partir du mois de novembre, l’équipe Beside va traverser le Canada en véhicule récréatif afin d’aller rencontrer ses lecteurs en organisant des événements dans chaque région disposant de communautés de plein air bien établies. MEC sera partenaire de cette tournée qui accouchera d’un documentaire. « Nous avons plus de 20 000 personnes qui nous suivent sur les médias sociaux. Or nous vendons environ 1000 canots par année, il y a donc des milliers de personnes qui s’identifient à notre marque mais qui ne peuvent pas se procurer un produit de notre cru. Le magazine est l’occasion de rallier notre communauté autour d’un produit plus abordable. »


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Emplois

Trouvez l'emploi idéal.

Événements

Nos prochaines activités.

25
Fév.

Prix Novae 2022

Date limite des mises en candidatures.

Voir tous les événements