Menu
Suivez-nous
Recherche

Arrimer ses achats responsables aux objectifs onusiens

Par Marie Allimann | 20 octobre 2021 | Entreprise

Bon nombre d’entreprises s’appuient sur les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU pour structurer leurs démarches d’approvisionnements responsables.

Intégrer les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies dans le processus d’achats responsables, cela va de soi pour l’Ecpar, ce réseau québécois qui réunit des organismes publics et privés pour intégrer les meilleures pratiques d’approvisionnement responsable. L’Ecpar est d’ailleurs le porte-parole du douzième Objectif de développement durable auprès d’Accélérer 2030 pour le Québec, un consortium d’organisations formé l’an dernier pour accélérer l’atteinte des ODD d’ici à 2030. L’Objectif 12 vise précisément à établir des modes de consommation et de production durables, autrement dit à faire plus et mieux avec moins. Un objectif qui, pour l’Ecpar, peut contribuer à subvenir aux besoins d’une population mondiale estimée à plus de 9 milliards d’ici à 2050, tout en réduisant les impacts environnementaux et sociaux. 

L’Ecpar a logiquement arrimé ces objectifs à ses activités, à commencer par la révision de ses outils – fiches, programmes de formations, etc. – de manière à tenir compte à la fois des ODD des Nations Unies et des lois québécoise et fédérale sur le développement durable. Son baromètre de l’achat responsable des entreprises et autres institutions canadiennes intègre lui aussi l’ensemble des ODD dans sa plus récente édition publiée en décembre 2020, ce qui a notamment permis de constater que l’Objectif 12 est fortement intégré dans les démarches d’achat responsable des organisations. 

Pour les entreprises qui n’ont pas encore formalisé leurs pratiques d’approvisionnements responsables, ni intégré l’Objectif 12, Carole Villeneuve, directrice générale de l’Ecpar, conseille d’adopter une démarche systémique et de considérer la chaine d’approvisionnement dans son entièreté. «Il faut travailler en amont à partir du diagnostic d’amplification des impacts: développer des stratégies et des outils qui permettront la réalisation de systèmes efficaces en affaires responsables, mobiliser les parties prenantes, impliquer les requérants internes et former le personnel, notamment les équipes d’achat qui doivent de plus en plus intégrer des notions relativement complexes comme l’économie circulaire et l’approche cycle de vie.» Sans oublier d’accroitre la part d’achat local et d’exiger des fournisseurs la transparence sur leurs produits. 

En outre, d’autres Objectifs de développement durable des Nations Unies peuvent être utiles à une organisation qui souhaite améliorer sa chaîne d’approvisionnement. En particulier les Objectifs 7 et 13 portant respectivement sur l’énergie propre et les mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques, et à travers lesquels l’organisation cherchera à favoriser l’achat de produits à faible empreinte carbone que ce soit pour leur fabrication, leur transformation ou leur transport. 

Et au-delà des aspects environnementaux, Carole Villeneuve rappelle aux organisations de ne pas oublier la dimension sociale de leurs pratiques d’approvisionnement. Il convient par exemple de tenir compte de la diversité des employés, en octroyant des mandats à des entreprises d’économie sociale qui favorisent l’intégration ou la réinsertion sociale, ou de questionner les fournisseurs sur les conditions de travail du personnel, la santé sécurité et les retombées dans le milieu.«Il y a aujourd’hui un mouvement très fort au Québec: les consommateurs, les clients et les parties prenantes se questionnent sur les organisation qui sont derrière tels produits ou services.» Les lignes directrices qu’offrent les ODD sont précisément une opportunité pour les entreprises de répondre aux attentes de leurs clients et de gérer ainsi leurs risques concurrentiels et réputationnels.


Cet article fait partie d’une série dédiée aux Objectifs de développement durable de l’ONU, dont le Canada est signataire, et à la façon dont les organisations québécoises peuvent les utiliser dans leurs propres stratégies d’impact sociétal.

Photo de une: Adrian Sulyok


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

07
Déc.
Voir tous les événements