Menu
Suivez-nous
Recherche

À Amsterdam, de la bière à base d’eau de pluie

Par Brian Pott | 1 février 2017 | International

Afin de contrer les impacts urbains des changements climatiques et de sensibiliser la population, une jeune microbrasserie récolte l’eau de pluie pour brasser sa bière.

Amsterdam, à l’instar de nombreuses municipalités occidentales, subit les changements climatiques : les épisodes de fortes précipitations, plus fréquents et plus soudains, provoquent une saturation des systèmes d’égouts publics et une augmentation des inondations urbaines. Pour contribuer à prévenir ces inondations, un jeune Hollandais a eu l’idée de récupérer l’eau de pluie, en amont, sur les toits de la ville, avant qu’elle ne se déverse dans les rues. Son usage? Utiliser ces quantités d’eau afin de… brasser de la bière. « La fabrication de la bière nécessite beaucoup d’eau, alors je me suis dit, « pourquoi ne pas combiner les deux? »», raconte Joris Hoebe, fondateur de cette bière d’un nouveau genre.

Lire aussi : Brasserie New Deal, le modèle d’affaires de la bière responsable

b_3_

La microbrasserie Hemelswater collecte son eau depuis le toit de cet hôtel d’Amsterdam.

L’aventure de Joris a commencé avec un groupe de quatre étudiants de l’Université des Sciences d’Amsterdam qui a installé deux réservoirs sur le toit de l’université. Après deux semaines de fortes pluies, près de 1 000 litres d’eau ont été recueillis. L’eau a ensuite été assainie par un système de filtration bactérienne, puis bouillie et utilisée dans une première production de bière, menant à la création de leur brasserie, Hemelswater. Après ce premier test réussi, l’équipe a installé son collecteur d’eau sur le toit d’un hôtel, le Volkshotel.

Leur première bière de Hemelswater est appelée Code Blond en référence aux codes de prévisions météorologiques qui annoncent des conditions dangereuses, telles que tempêtes, chutes de neige et fortes pluies. En raison de changements climatiques, ces alertes sont utilisées plus souvent que par le passé. L’été dernier, les Pays-Bas ont d’ailleurs battu des records de précipitations et d’humidité.

Lire aussi : Beau’s, la bière au service de l’entrepreneuriat féminin en Afrique

b_1_

Cette bière blonde faite à base d’eau de pluie peut rappeler le goût d’une IPA, selon le fondateur de la brasserie.

Vendue aux alentours de 2,50 euros, cette bière blonde de 5,7% peut rappeler le goût d’une IPA, selon Joris Hoebe. « Produire de la bière à partir de l’eau de pluie fait appel au même procédé qu’avec de l’eau du robinet, mais le goût est légèrement différent. Cette bière a un léger goût amer, fruité et doux à la fois », explique-t-il. Outre le brassage de la bière, Hemelswater propose également un gin fabriqué à partir d’eau de pluie. L’entreprise prévoit même d’expérimenter d’autres produits à base d’eau de pluie, comme la crème glacée, la limonade et la soupe. « L’année prochaine, nous comptons installer ces réservoirs un peu partout à Amsterdam afin de diversifier notre offre», conclut-il.

beer

L’eau récupérée depuis les toits, prête à être filtrée et traitée.


Publicité

Infolettre

Envoyée tous les jeudis.

Inscrivez-vous.

Suivez l’actualité de l’économie positive et engagée.

Publicité

Publicité

Événements

Nos prochaines activités.

26
Oct.

Forum Novae – Plastique

Du 26 au 29 octobre : adoptez les nouvelles solutions plastiques.

Voir tous les événements