À la veille de la manifestation mondiale pour le climat, comment votre organisation aborde-t-elle cet événement? 


Par Mickaël Carlier, président de Novae


Partout dans le monde, à travers tout le Québec, des millions de citoyens défileront pour la planète vendredi 27 septembre. Étudiants, mais aussi « simples » citoyens, jeunes et moins jeunes. Certains de vos employés y prendront certainement part également. Avec leurs enfants peut-être. Ils auront peut-être pris congé pour cette occasion. Ou bien « callé » malades. À moins qu’ils aient eu votre accord. Peut-être même avez-vous eu des discussions au bureau, informellement devant la machine à café, ou même organisées par votre comité développement durable.

Quoi qu’il en soit, la question mérite d’être posée: le 27 septembre, où sera votre organisation ?

Quelques jours après la manifestation mondiale du 15 mars dernier, à laquelle plus de 150 000 Québécois ont participé, j’animais dans le centre-ville de Montréal une conférence autour des pratiques de développement durable et d’innovation sociale. Je m’entretenais pour l’occasion avec des dirigeants de grandes entreprises d’ici, devant une assistance de près de 300 professionnels, assurément fortement intéressés par le sujet (après tout ils avaient acheté leur billet et nous écoutaient religieusement).

manif2

Manifestation du 15 mars 2019 à Montréal.

Lors de cette conférence, pour mettre un peu de contexte afin d’aborder les raisons qui poussent des entreprises à innover avec un angle « durable », je suis revenu brièvement sur cette manifestation du 15 mars. Celle de Montréal, à laquelle j’avais moi-même pris part avec ma fille de 11 ans, avait été remarquée pour avoir être l’une – peut même LA – plus importante de par le monde, celle qui avait mobilisé le plus de citoyens. Greta Thunberg, la jeune icône de ce mouvement mondial, l’avait d’ailleurs souligné sur les médias sociaux. Alors, face à notre auditoire de 300 personnes, j’ai posé cette simple question: qui parmi vous était dans la rue le 15 mars?

Je ne suis pas sûr d’avoir vu cinq mains se lever.

Pourtant, si l’un des slogans les plus frappants des étudiants est «A quoi bon avoir un diplôme s’il n’y a plus de planète», il en va de même pour les employés et dirigeants que nous sommes: «À quoi bon avoir un emploi s’il n’y a plus de planète». C’est d’ailleurs aussi le message qu’envoyaient ces dizaines de milliers de diplômés et jeunes professionnels européens qui signaient, l’automne dernier, ce manifeste par lequel ils s’engageaient à ne pas travailler pour des entreprises qui n’en font pas assez pour la planète.

Le Québec – et le Canada – traversent l’une des pires périodes de pénurie de main-d’oeuvre. Attirer et retenir des talents n’a jamais été aussi difficile, coûteux. Or il y a une intéressante concordance des grandes trajectoires: alors que la planète – l’air que l’on respire, l’eau que l’on boit, les aliments que l’on ingère – est aux abois, employés et entreprises traversent une crise profonde. Oui, cette pénurie de main-d’œuvre en est aussi une de sens.

«Le Québec – et le Canada – traversent l’une des pires périodes de pénurie de main-d’œuvre. En même temps, employés et entreprises traversent un crise profonde : cette pénurie en est aussi une de sens.»

À l’ére des vacances illimitées, des repas fournis et autres cours de yoga offerts par les employeurs en quête d’attractivité, votre culture organisationnelle intègre-t-elle les défis climatiques? Écoutez-vous les aspirations environnementales de vos employés? Les stimulez-vous même?  Y répondez-vous de manière tangible, inspirante? Il est évident que plus aucune entreprise ne peut aujourd’hui demeurer passive et regarder la «société civile» prendre la rue sans se sentir intimement concernée (parlez-en à Jeff Bezos alors que 900 employés d’Amazon s’apprêtent à faire grève pour contrer l’inaction climatique de leur employeur). Innover et inventer des modèles bénéfiques pour les gens, la planète et les organisations – People, Planet, Profit – n’a jamais été aussi nécessaire – et incontournable. Tout dirigeant un peu allumé l’aura saisi.

Alors, où serez-vous le 27 septembre? Si jamais ça vous tente de déplacer une réunion extra-importante, de repousser un peu ce dossier prioritaire, voici les informations pour participer aux diverses manifestations qui se tiendront simultanément à Montréal, Québec, Sherbrooke, Gatineau/Ottawa, Trois-Rivières, Rimouski, Chicoutimi, et dans plusieurs autres municipalités de la province.

Le 27, c’est dans quelques jours, ça vous laisse un peu de temps pour en parler avec vos collègues.


Photo de Une: image tirée de la vidéo Reconquérons notre avenir, de Macdoc Studio

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis