Retour sur les technologies, tant dans le ferroviaire que l’aéronautique, que Bombardier a récemment déployées afin de réduire l’incidence environnementale du transport.

Alors que les 20 meilleurs projets à impact de l’année seront dévoilés le 7 mai aux Prix Novae 2019, cette tribune offerte à Bombardier, partenaire du concours, permet de revenir sur certaines des initiatives qu’a menées l’entreprise l’an dernier. Entrevue avec Olivier Marcil, vice-président, Relations externes chez Bombardier.

À l’instar des 20 meilleures réalisations de l’année qui seront dévoilées aux Prix Novae, quel a été votre meilleur projet de 2018?
En 2018, nous avons continué de miser sur la technologie pour aider à relever les défis posés par les gaz à effet de serre (GES) et les changements climatiques. Dans le secteur du transport, nous devons saisir toutes les occasions de minimiser l’incidence de nos produits sur l’environnement afin de répondre de façon durable aux besoins grandissants de mobilité. La mise en marché de produits plus performants sur le plan environnemental fait évidemment partie de la solution. Ainsi, nous avons lancé l’an dernier un nouveau train alimenté par batteries [photo de Une]. Ce type de train de passagers est le premier du genre à entrer en service en Europe depuis plus de 60 ans, et nous en sommes très fiers. Sans émission, écoénergétique et silencieux, ce train offre une réelle autre solution durable sur les sections des réseaux ferroviaires non électrifiés, généralement desservies par des trains alimentés au diesel.

Olivier Marcil_6274_

Olivier Marcil

Qu’en est-il de votre secteur aéronautique?
Nous avons innové en 2018 pour aider à réduire l’incidence de l’industrie aéronautique sur le climat. En effet, depuis 2009, cette industrie suit un plan d’action ambitieux visant à réduire les émissions de GES, et nous agissons sur plusieurs fronts. L’innovation de produits des équipementiers d’origine comme Bombardier a permis de faire beaucoup de progrès : pour un vol donné, un avion émet aujourd’hui moitié moins de CO2 qu’un avion en 1990.
D’autres démarches sont également mises de l’avant en parallèle. L’établissement d’un réseau viable de carburants de substitution durables destinés au secteur aérien en est un bon exemple. Les carburants de substitution durables sont souvent dérivés de composants post-consommation tels que huiles de cuisson, rebuts municipaux ou résidus agricoles, entre autres. L’utilisation de ce type de combustibles permet une réduction nette des émissions de CO2 comparativement aux carburants conventionnels. Ainsi l’an dernier, en collaboration avec nos partenaires de l’industrie, nous avons mené la charge pour une adoption accrue de ces carburants de substitution durables dans l’aviation générale. Nous avons joué un rôle de leader dans les programmes pilotes de démonstration de leur viabilité à nos clients. Grâce à nos efforts, l’aéroport de Van Nuys, à Los Angeles, est devenu au début de 2019 le premier aéroport d’aviation générale aux États-Unis à offrir des carburants de substitution durables aux exploitants à titre d’essai.

Qu’envisagez-vous pour l’année 2019?
Nous prévoyons bien sûr continuer nos actions pour élargir le réseau de carburants de substitution durables à plus grande échelle. De plus, nous croyons toujours que la manière de communiquer notre incidence sur l’environnement est tout aussi importante que nos actions pour la réduire. Déjà en 2014, nous avions gagné un prix Novae pour l’analyse environnementale de cycle de vie effectuée sur les avions C Series (maintenant A220), une première dans l’industrie. En 2019, notre nouvel avion Global 7500 fera l’objet de la première déclaration environnementale de produits de l’aviation d’affaires et confirme notre engagement soutenu de divulguer de façon transparente l’incidence environnementale de nos produits.


Les Prix Novae 2019 seront dévoilés le 7 mai, à partir de 17h00, au Ausgang Plaza (pour vous procurer vos places, cliquer ici). Les Prix Novae sont une présentation de la TD et de Bombardier, et bénéficient d’une collaboration avec Les Affaires, partenaire média.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis