Voici comment l’entreprise québécoise Optel a déployé une vision intégrée autour de la santé et du bien-être de ses employés.

Fondée à Québec il y a 30 ans, Optel offre des solutions technologiques de traçabilité qui assurent la transparence des chaines d’approvisionnement, notamment dans les secteurs des ressources naturelles, des produits agroalimentaires et de la santé. Plusieurs fois récompensée pour son modèle d’affaires, la compagnie oeuvre à générer un impact positif sur ses clients, mais aussi ses employés, l’environnement et les collectivités. En 2017, cette vision lui a permis d’obtenir la certification Entreprise en santé, visant la promotion de la santé et le bien-être dans son milieu de travail sur son site de Québec, ainsi que la certification B-Corp pour ses performances en développement durable, notamment grâce à ses relations avec ses employés, sur l’ensemble de ses sites (Irlande, Brésil, États-Unis et Inde).

megane

Mégane Mandruzzato

Pour obtenir ces certifications, l’entreprise a privilégié la mobilisation des employés à travers la création de cinq comités – développement durable, santé et sécurité, santé durable, action communautaire et le club social – composés chacun de 5 à 7 employés. Ces comités, dont l’objectif est d’initier des activités au sein de l’entreprise, ont contribué à recueillir l’information utile pour établir les points d’amélioration possibles au sein de l’entreprise, avant de définir les plans d’action pour chacune des certifications. Depuis, les employés demeurent impliqués en jouant un rôle important d’amélioration continue à travers ces comités; tout comme le font également les «ambassadeurs», des employés qui ne siègent pas dans ces comités mais qui sont encouragés à partager avec leurs collègues leur intérêt ou leur passion dans un domaine susceptible de créer un impact positif dans l’entreprise – à propos de sujets aussi variés que l’écoconception ou la marche à pied par exemple.

En pratique, les projets relatifs à la santé et la qualité de vie, mis en œuvre par le département des ressources humaines et le comité santé durable, incitent les employés à «prendre soin de leur santé de manière durable à travers la santé mentale, une saine alimentation et des activités physiques», indique Mégane Mandruzzato, responsable du développement durable chez Optel. Le comité les encourage par exemple à participer à des événements sportifs tel que le Défi Entreprises ou le Pentathlon des neiges, tandis qu’un «programme de formation est offert aux gestionnaires sur la performance cognitive et la gestion du stress.»

optel-bulle

Par ailleurs, pour palier aux inconvénients des bureaux à aire ouverte, le bien-être des employés a également été pris en compte par l’aménagement d’un espace fermé dit «la bulle», réservé exclusivement aux employés souhaitant travailler ou prendre une pause sans être dérangés, pas même une sonnerie d’un téléphone.

Pour Mégane Mandruzzato, ces certifications permettent de donner à l’entreprise «la crédibilité pour véhiculer nos valeurs auprès des parties-prenantes» et d’attirer des employés motivés qui s’impliqueront d’autant mieux dans la mission de l’entreprise. Elles offrent aussi «la possibilité d’être plus conscientisés de l’impact que nous pouvons avoir aux niveaux social et environnemental, et de mettre en place des plans d’action pour une amélioration continue.» Optel travaille d’ailleurs actuellement sur de nouvelles actions en vue de renouveler dès l’an prochain les certifications Entreprise en santé et B-Corp.


Mégane Mandruzzato présentera en détail les différentes démarches d’Optel lors de la Conférence Novae – L’entreprise humaine, qui se tiendra à Québec le 21 mars. Programme et inscriptions.


optel-defi

Employés d’Optel prenant part au Défi entreprises.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis