En deux ans, le grillon s’est imposé dans notre alimentation; une avancée à laquelle la startup québécoise Näak a fortement contribué.

Voilà déjà plus de deux ans, Näak innovait sur le marché alimentaire québécois en proposant des barres protéinées à base de poudre de grillon. Fondée par William Walcker et Minh-Anh Pham, deux jeunes amateurs de triathlon, cette start-up montréalaise est née de leur volonté d’améliorer à la fois leur alimentation et leur performance sportive tout en réduisant leurs impacts sur l’environnement. Or le grillon est un ingrédient de choix, tant pour son important apport nutritif que sa faible empreinte environnementale: le grillon contient en effet 65% de protéine, contre 23% dans le poulet et 12% dans les œufs ; et pour produire la même quantité de protéine que le bœuf, le grillon a besoin de 12 fois moins de nourriture et de 2000 fois moins d’eau.

La première gamme de barres énergétiques Näak, riche en sodium, était d’ailleurs tout particulièrement conçue pour les athlètes. Mais l’ambition de l’entreprise est de démocratiser la consommation des grillons en Amérique de Nord. La recette des barres Näak a ainsi évolué vers un produit accessible à un plus large public, pour servir de collation consommée avant, pendant ou après l’effort physique.

naak-produits

Näak s’approvisionne en poudre de grillon auprès d’Entomo Farm en Ontario, l’une des plus grandes fermes d’insectes en Amérique du Nord. Mais le développement de nouvelles fermes comme Umamize, une ferme québécoise actuellement en démarrage, ouvre de nouvelles opportunités d’approvisionnement. «Il est intéressant d’avoir un élevage plus local, relève William Walcker. Le cycle de vie du produit nous importe énormément, il faut donc tenir compte de tous ses aspects, comme l’énergie nécessaire pour chauffer un énorme espace consacré à l’élevage des grillons.»

L’émergence de fermes d’insectes illustre parfaitement le changement qui s’opère actuellement quant à la réceptivité des consommateurs dans la consommation d’insectes. «On constate une différence énorme dans l’acceptation du produit par le public entre les débuts de Näak où les gens ne comprenaient pas que les grillons pouvaient se manger et maintenant. Aujourd’hui, les gens nous reconnaissent en disant: ‘c’est la compagnie qui fait de grillons, viens, on va en goûter’.» Un intérêt qui a permis à l’entreprise de réaliser une croissance importante et rapide: Näak est maintenant présente dans plus de 600 magasins à travers le Canada, notamment dans de grandes bannières comme Sport Expert, les épiceries Rachelle-Béry et plus récemment les centres sportifs Nautilus Plus.

Will copie2

Extrait d’une récente campagne menée par Näak.

«Le développement de ce marché peut prendre du temps, comme c’est le cas pour tous les nouveaux types de produits alimentaires, à l’instar des sushis ou du kombucha à leur époque.» Mais son potentiel est tel que l’entreprise compte poursuivre son développement pan-canadien et continuer à démocratiser la consommation des insectes. Pour cela, Näak continuera d’associer ses barres protéinées à «la performance, à la santé et au respect de l’environnement», à l’image de la communauté de sportifs que l’entreprise réunit à travers ses trois valeurs.


Näak accueillera la prochaine Rencontre Novae le vendredi 25 janvier, de 9h00 à 11h30. L’occasion de rencontrer William Walcker et Minh-Anh Pham, et de saisir avec eux les opportunités de ce marché en pleine croissance.


sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis