Alors que nous sommes de plus en plus nombreux sur la planète, et que les ressources y sont limitées, quelles sont les avenues à notre portée pour inventer une nouvelle façon de mieux cohabiter ?

C’est l’une des questions principales qui sera abordée lors de la discussion qui se tiendra le 27 novembre avec l’écosociologue Laure Waridel et le physicien et auteur Thierry Lefèvre. Cet événement, tenu sous l’un des dômes du Planétarium Rio Tinto Alcan, s’inscrit dans le cadre des Grandes discussions qu’organise Espace pour la vie : trois conférences qui, durant tout l’automne, invitent le public à réfléchir sur le lien que nous avons avec le monde du vivant et à imaginer les possibles pour amorcer des changements concrets dans notre façon d’habiter la nature, la planète et l’Univers.

Ainsi, après une première discussion le 16 octobre avec l’anthropologue et homme de radio Serge Bouchard, sur notre rapport à la nature, cette seconde édition se concentrera sur notre façon d’habiter la planète. Face aux défis climatiques et environnementaux, Laure Waridel et Thierry Lefèvre évoqueront notamment certaines avancées et initiatives – dans des secteurs aussi variés que l’agriculture, l’économie et les approches de développement durable de certaines PME – qui peuvent servir de modèles inspirants. Ils alimenteront nos réflexions quant aux notions de progrès véritable – trop souvent associé aux technologies -, aux responsabilités morales mais aussi juridiques qui incombent aux décideurs politiques et aux entreprises, et ultimement aux décisions et gestes que chaque citoyen peut poser pour contribuer à une évolution rapide et majeure de notre rapport à la planète.

Grandes discussions -16 octobre 2018 - Rencontres humain-nature

Une première Grande discussion avec Serge Bouchard s’est tenue à guichet fermée le 16 octobre.

«Ces Grandes discussions, issues de la programmation des Rencontres humain-nature, visent à enrichir la réflexion et inspirer de nouvelles idées audacieuses pour mieux habiter la planète», dit le directeur d’Espace pour la vie, Charles-Mathieu Brunelle

La troisième et dernière Grande discussion, le 11 décembre, donnera la parole à Nathalie Cabrol, astrobiologiste membre de la Mission Mars 2020, et Marie-Hélène Parizeau, présidente de la Commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies de l’Unesco: ensemble, ces deux grandes spécialistes évoqueront notre rapport… à l’Univers.

Pour s’inscrire aux prochaines Grandes discussions, cliquez ici.


La rédaction de cet article a été financée par Espace pour la vie. Crédit photos : Sébastien Gauthier

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis