L’école des sciences de la créativité la Factry tiendra une formation afin d’aider les entreprises à lier innovation, modèle d’affaires et impact social.

Créer de l’impact en cohérence avec sa raison d’être et les principes du développement durable, voilà l’objectif de la prochaine formation que donnera la Factry le 30 novembre. «La poursuite du profit au détriment de la collectivité et de l’environnement n’a plus sa place, indique Hélène Godin, chef de la création de la Factry. Le monde de demain appartient aux entreprises qui mettent leur créativité au service de la création de valeur collective. C’est pour cette raison qu’on enseigne à la Factry des façons de transformer les entreprises en repensant les modèles d’affaires. À travers le cours Modèle d’affaires: Redéfinir l’impact social de son entreprise, les participants seront amenés à repenser l’impact économique, social et environnemental de leur entreprise.»

Hélène Godin_01

Hélène Godin

Cette formation s’appuiera notamment sur Capsule, un outil conçu par Alexandre Joyce, conseiller en stratégie et innovation au DesjardinsLab, et développé par l’agence Atelier. Capsule permet aux entreprises de mener une réflexion sur leur modèle d’affaires afin de «le repenser, l’améliorer, l’ajuster en le visualisant sur les trois dimensions du développement durable: l’économie, l’environnement et le social», relève Alexandre Joyce.

L’objectif est de permettre à chaque entreprise de définir son positionnement, sa mission, ses valeurs et la culture qui anime ses opérations afin d’identifier ultimement de nouvelles opportunités innovantes et viables. Cette formation s’inspire en ce sens du conférencier britannique Simon Sinek, auteur du livre «Commencer par le pourquoi», selon qui une entreprise se démarque lorsqu’elle réussit à démontrer, non pas ce qu’elle fait, mais pourquoi elle le fait.

capsule2

Une formation pour visualiser son modèle d’affaires sur les trois dimensions du développement durable.

La formation s’adresse à tous les types d’organismes, des startups aux grandes entreprises, tous domaines d’activités confondus. Concrètement, cet atelier consiste à réfléchir sur son modèle d’affaires à travers trois canevas – économie, social, environnement -, comprenant chacun neuf aspects, appelés les dimensions. «Il est intéressant de juxtaposer les différentes dimensions de ces trois canevas», explique Alexandre Joyce. Ainsi, la dimension «fin de vie» du canevas environnemental, conçu selon l’approche de l’analyse de cycle de vie, peut être alignée à la fois avec la dimension «relation client» du canevas économique et la dimension «culture» du canevas social. «On peut ainsi évaluer comment une entreprise qui a une culture forte au profit de sa clientèle est davantage en mesure d’influencer la fin de vie de ses produits: à travers cette réflexion, l’entreprise peut trouver une opportunité d’affaires en récupérant par exemple les matières en fin de vie pour les intégrer dans une logique d’économie circulaire

Alexandre Joyce_01

Alexandre Joyce

L’utilisation de Capsule dans la formation donnée à la Factry est donc un moyen d’identifier de nouvelles opportunités de services ou de produits, une façon d’améliorer sa stratégie de marque ou encore de repenser son modèle d’opération, à l’instar de Cascades. La compagnie a en effet utilisé cet outil pour réfléchir à «un nouveau modèle d’opération du recyclage économiquement intéressant, lui permettant en même temps de jouer un rôle social dans la récupération des matières», précise Alexandre Joyce.

Le thème de fond est donc l’innovation sociale. «Cet outil inspire, éveille et ouvre le dialogue sur les meilleures pratiques en développement durable. Il permet de développer la créativité tout en restant intègre avec sa raison d’être.»

Pour s’inscrire à la formation Modèle d’affaires: Redéfinir l’impact social de son entreprise (30 novembre), cliquer ici.


La rédaction de cet article a été financée par la Factry.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis