Comment passer du concept à la concrétisation d’un projet en innovation sociale? Après avoir suivi le processus du concours Mouvement, cinq porteurs de projets nous présentent leurs avancées.

Voici le chemin qu’ont parcouru ÉAU, Give-a-Seat, Bois Public, Simplyk et Loop depuis leur passage au concours Mouvement, en 2016 et 2017. Rappelons que le concours Mouvement, initié par Novae et Loto-Québec, s’adresse à tout citoyen, organisation ou entreprise souhaitant développer un projet d’innovation sociale. Le concours offre à la fois de la visibilité, du coaching et des bourses en argent et en service. Alors que l’appel à projets de cette troisième édition se tient jusqu’au 13 novembre, retour sur cinq projets retenus dans le cadre des deux précédentes éditions.

ÉAU (Gagnant Mouvement 2017) développe des fermes aquaponiques urbaines et verticales pour la production de fruits et légumes biologiques et de poissons. « Lorsque nous avons remporté le prix Mouvement [en février dernier], raconte le cofondateur, Olivier Demers-Dubé, l’intention était de s’en servir afin d’optimiser les derniers aspects de notre technologie et finaliser les plans de notre ferme. Cela allait nous permettre de décrocher nos premiers contrats pour l’implantation de fermes. C’est exactement ce qui s’est passé ! Nous avons travaillé pour adapter nos fermes aux climats froids et, surtout, pour les rendre polyvalentes afin qu’elles puissent s’arrimer aux idiosyncrasies des projets et communautés qui en font la demande. Ainsi, nous avons amorcé le processus d’implantation de fermes avec cinq nouveaux partenaires, deux producteurs en serre ainsi que trois communautés à travers le Québec (Outaouais, Montréal, Saguenay). Aussi, notre équipe est passée de 4 à 8 afin de répondre aux exigences des projets amorcés ainsi qu’à ceux qui nous sont proposés.»

EAU-2017

La production aquaponique, par ÉAU.

Give-a-Seat (Gagnant Mouvement 2016) a développé une plateforme web qui facilite les dons des entreprises ou comités organisateurs d’évènements aux organismes caritatifs de leur choix, par la vente à tarif réduit de billets invendus. Un an après le démarrage d’une phase test, « notre lancement officiel le 1er juin dernier a marqué le début de la réelle aventure Give-a-Seat » indique Guillaume Campeau, cofondateur de l’entreprise. « De nombreux producteurs d’événements comme Evenko, Juste pour rire, Grand Prix F1, Coupe Rogers ou Piknic Électronik étaient présents et se sont associés à nous par la suite. Cet évènement nous a offert beaucoup de visibilité. Depuis, Give-a-Seat a généré plus de 25000 $ en dons » au profit notamment de la Fondation du cancer du sein du Québec, la Fondation Tel-Jeunes, La Maison de Père, la Fondation Evenko ou l’Arbre-Évolution.

_giveaseat

Les cofondateurs de Give-a-Seat, Théo Corboliou et Guillaume Campeau.

Bois Public (coup de coeur Mouvement 2017 de la SAQ) transforme les coupes d’arbres publics touchés par l’agrile pour les retourner dans la communauté sous forme de mobilier urbain. « Depuis le printemps dernier, indique Ronald Jean-Gilles, le fondateur, nous avons embauché un nouvel employé. Surtout, nous avons réalisé des projets qui correspondent parfaitement à notre modèle d’affaires : la valorisation des surplus de bois des municipalités ou des arrondissements au-delà de leurs besoins.» Bois Public s’est par exemple impliqué dans le projet Billot Urbain St-Michel dans le quartier Saint-Michel ou dans des ruelles vertes de certains arrondissements grâce à un projet du Regroupement des éco-quartiers. « Et Recyc’Québec a reconnu l’utilité de nos activités et nous a octroyé un financement pour développer des outils de sensibilisation auprès des municipalités.»

Bois-2017

La revalorisation du bois de frênes touchés par l’agrile, par Bois Public.

Simplyk (coup de coeur Mouvement 2017 de Keurig) a développé une plateforme web permettant à ceux qui désirent s’engager dans le bénévolat de géolocaliser des organismes communautaires en recherche de bénévoles. « Tout avance vite », souligne François de Kerret, son cofondateur. «La plateforme compte maintenant 15000 bénévoles inscrits auprès de plus de 1000 organismes communautaires. Nous nous sommes étendus à travers tout le Québec, mais aussi à Ottawa et Toronto. Si les utilisateurs sont principalement des étudiants du secondaire, la nouveauté est d’offrir aussi notre produit aux adultes, pour encourager le bénévolat auprès des employés d’entreprises

simplyk-2017

La plateforme Simplyk permet de faciliter le bénévolat.

Loop (coup de coeur Mouvement 2016 de Cascade et la SAQ) a mis au point des jus pressés à froid à base de fruits et légumes invendus des distributeurs. L’entreprise a tout d’abord produit en sous-traitance pour minimiser les risques au démarrage de son activité. «Nous avons maintenant notre propre usine de production, indique Julie Poitras-Saulnier, cofondatrice. Elle est située dans l’entrepôt de Courchesne-Larose, le distributeur avec qui nous sommes en partenariat. Elle nous permettra de sauver davantage de fruits et légumes et nous évitera également les déplacements des aliments. Nous passerons de 4 à 14 employés » dès que l’usine sera opérationnelle en novembre. Enfin, après le marché québécois, «nous avons commencé à développer la vente en Ontario: les jus Loop sont maintenant dans plus de 100 points de vente à Toronto!»

loop-2017

Julie Poitras-Saulnier, cofondatrice de Jus Loop, et ses deux associés, David Côté et Frédéric Monette.

Le concours Mouvement est une idée de Novae et Loto-Québec. L’édition 2018 est menée avec la collaboration de Cascades et de Keurig. Pour proposer un projet d’innovation sociale (d’ici le 13 novembre), cliquer ici.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis