À Seattle, une campagne incite citoyens et entreprises à dire «non» aux pailles en plastique.

Chaque année, plus de 12 millions de tonnes de plastique sont jetées dans les océans. Parmi ces déchets, on retrouve des bouteilles, des contenants en tout genre, des jouets, mais aussi une grande quantité de pailles à usage unique. Pour lutter contre ce fléau, la Fondation Lonely Whale, une organisation à but non lucratif de défense de l’océan, mène une campagne – Strawless September – durant tout le mois de septembre à Seattle pour souligner à quel point l’utilisation des pailles est rarement nécessaire. Rien qu’aux États-Unis, plus de 500 millions de pailles en plastique sont utilisées chaque jour, ce qui représente environ 5000 tonnes de déchets plastiques par an.

Lire aussi: Plus de 40 multinationales collaborent afin de repenser le plastique

En raison de leur petite taille, les pailles sont difficilement recyclables et finissent la majorité du temps  dans les sites d’enfouissement ou dans les fonds marins où elles représentent un grave danger pour la faune.

_pailles2

Chaque année, plus de 12 millions de tonnes de plastique sont jetées dans les océans.

Cette initiative n’est pas la première en Amérique du Nord, une campagne similaire, nommée Straws Suck, avait eu lieu l’année dernière en Colombie-Britannique. D’autres ont été lancées à Burlington et dans plusieurs villes américaines au cours des dernières années. « Nous savons que notre campagne n’est pas la première de ce genre mais si elle peut aider à conscientiser la majorité des habitants de notre ville à ne plus utiliser des pailles en plastique, cela serait déjà une belle victoire », explique Dunes Ives, la directrice générale de Lonely Whale. « Les pailles en plastique font partie de notre vie de tous les jours, que ce soit nos enfants qui les utilisent pour boire leurs briques de lait ou nous les adultes lorsque nous allons prendre un verre après le travail. C’est un travail de sensibilisation globale qui touche tous les couches de la société. »

Lire aussi : Adidas lance ses chaussures faites de plastique récupéré des océans

À Seattle, un grand nombre d’entreprises se sont mobilisées : des restaurateurs, mais aussi l’aéroport de la ville et le stade de l’équipe de football des Seattle Seahawks. Parmi les initiatives prises par les commerçants, un bar a décidé de ne plus utiliser de pailles en plastique mais des pailles métalliques réulisables. « Nous encourageons les citoyens à être inventifs pour trouver des substituts aux pailles en plastique comme ce qu’a permis il y a quelques années le mouvement des sacs réutilisables. » Avec le #StopSucking, Lonely Whale souhaite également occuper une grande place dans le débat en ligne. Objectif : alerter les pouvoirs publics et obtenir l’interdiction des pailles en plastiques dans l’ensemble de la ville.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis