Un entrepreneur indien a développé un système de «mini-forêts» qui séduit villes, quartiers et entreprises un peu partout sur la planète.

Shubhendu Sharma est le fondateur d’Afforestt, une entreprise indienne qui crée des forêts naturelles particulièrement «performantes», sans entretien et à coût très bas (quelques centaines de dollars). Pour ce faire, il a développé une approche pour stimuler le processus de reforestation: il crée des mini-forêts qui, en raison de la sélection minutieuse des plantes et d’une technique de plantation multicouches, grandissent rapidement. Par exemple, sur un terrain équivalent à six places de stationnement, il est possible de développer rapidement une forêt dense de 300 arbres.

Ainsi, ces forêts grandissent jusqu’à dix fois plus vite, sont trente fois plus denses et contiennent une biodiversité cent fois plus diversifiée que les forêts traditionnelles. Ces mini-forêts peuvent être facilement plantées dans toutes sortes de lieux et d’environnements, qu’il s’agisse de quartiers résidentiels, d’usines ou de cours d’écoles.

Lire aussi : Les communautés autochtones dans l’action climatique

__Afforest2

Alors ingénieur industriel, Shubhendu Sharma a eu cette idée lorsqu’il travaillait chez Toyota. Il y a rencontré le docteur Akira Miyawaki, un botaniste japonais expert en écologie végétale et en étude de la naturalité des forêts. Ce dernier était venu dans l’usine Toyota de New Delhi pour y créer une forêt afin d’aider l’entreprise à réduire son empreinte carbone. Pour Sharma, cette rencontre a été un coup foudre et il a décidé d’apprendre cette méthodologie en rejoignant l’équipe du docteur en tant que bénévole.

Lire aussi : Biopolis, faire rayonner la biodiversité urbaine

Une fois la méthode assimilée, il a commencé par développer une forêt dans son jardin. Au bout de deux ans, il a constaté que la nappe phréatique ne s’asséchait plus en été, que le nombre d’espèces d’oiseaux avait doublé et que la qualité de l’air s’était améliorée. Fort de ce succès, il a décidé qu’il allait créer des forêts avec la même approche qu’on construit des voitures chez Toyota: il a donc standardisé son processus en s’inspirant du fameux système de production Lean de Toyota.

Face aux crises que génèrent la déforestation, l’urbanisation et les changements climatiques, les mini-forêts d’Afforestt séduisent un peu partout sur la planète: de tels projets sont développés aux Pays-Bas, à Singapour ou encore en Iran. Depuis la création de l’entreprise en 2011, 96 mini-forêts ont été créées dans 34 villes, soit plus de 355 000 arbres plantés. Afforestt propose désormais sa méthodologie en open-source afin d’aider tous ceux qui souhaitent planter leur propre mini-forêt.

_Afforestt1

_afforestt7

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis