Des chefs des finances de partout au Canada se regroupent afin que les principes de développement durable soient mieux pris en compte dans leur métier.

Nommé Section canadienne du Réseau de leadership des chefs des finances, ce réseau, qui a tenu sa première réunion en début de semaine à Toronto, s’inscrit dans le cadre du projet Association pour la comptabilité durable (ACD) du Prince de Galles. Il s’agit du premier groupe du genre au pays à se pencher sur le rôle des chefs des finances en ce qui a trait à la prise en compte des questions environnementales et sociales dans les décisions financières. L’objectif de l’initiative est d’influencer l’environnement dans lequel les organisations exercent leurs activités de façon que les approches axées sur le développement durable deviennent monnaie courante. « Lorsqu’il s’agit d’élaborer des orientations stratégiques, d’évaluer les progrès accomplis et, bien sûr, de prendre des décisions de financement, les chefs des finances constituent des acteurs majeurs, déclare Jessica Fries, présidente du conseil de ACD. Ils ont donc un rôle essentiel à jouer dans la conception et l’adoption d’approches durables, et dans la recherche de façons de concilier les objectifs commerciaux et les risques et possibilités sur le plan environnemental et social. »

Lire aussi : Quand les investisseurs veulent faire une différence

__MR-20170328-feature

Les membres fondateurs de la Section canadienne du Réseau de leadership des chefs des finances. Devant, de gauche à droite : Bruce West, Steve Roder et Benita Warmbold. Derrière, de gauche à droite: Patrice Impey, Pamela Steer, Jonathan Simmons, Robert Siddall et Brian Lawson

Les membres fondateurs de cette section canadienne sont les chefs des finances de British Columbia Investment Management Corporation, Brookfield Asset Management, Groupe Co-operators, la Ville de Vancouver, la Financière Manuvie, Metrolinx, le Régime de retraite des employés municipaux de l’Ontario, et la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail (CSPAAT) en Ontario. « Il s’agit d’un groupe de dirigeants financiers qui unissent leurs forces pour contribuer concrètement à la durabilité économique, sociale et environnementale ainsi qu’à la rentabilité des entreprises et des investissements », explique Steve Roder, vice-président directeur principal et chef des finances à la Financière Manuvie, et coprésident de la Section canadienne du Réseau. « Le Réseau des chefs des finances du projet ACD agira comme un catalyseur qui aidera le milieu canadien de la finance à se mobiliser, à mettre en commun les meilleures pratiques et à résoudre les problèmes pour obtenir des résultats concrets en matière de développement durable », ajoute Pamela Steer, chef des finances de la CSPAAT et membre du conseil consultatif du projet ACD.

Lire aussi : Desjardins lance trois nouveaux fonds d’investissement pour l’environnement

La Section canadienne travaillera en partenariat avec les Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada). « Les membres canadiens de ce réseau s’intéresseront aux questions et aux défis qui se posent couramment en matière de développement durable au Canada, ajoute Joy Thomas, présidente et chef de la direction de CPA Canada. Les projets entrepris déboucheront sur des recommandations et des solutions pratiques qui profiteront tant au Canada qu’à l’ensemble du milieu de la finance. Les membres de la section canadienne pourront tirer parti des connaissances et des expériences de leurs pairs à l’étranger pour aider les organisations à créer de la valeur au moyen de pratiques mieux intégrées en matière de développement durable. »

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis