Une entreprise de Vancouver s’apprête à commercialiser un véhicule électrique individuel afin de répondre aux enjeux de déplacements urbains.

La Solo s’adresse aux citadins qui ont pour habitude d’effectuer la majeure partie de leurs déplacements seuls dans leur voiture. Le développement de ce premier modèle a été amorcé en 2007 par Jerry Kroll, l’actuel chef de la direction d’Electra Meccanica, l’entreprise de Vancouver derrière la Solo. Avec l’aide de Henry Reisner, président d’Intermeccanica, une entreprise de New Westminster qui fabrique des répliques de Porsche des années 50, un premier prototype a été complété en janvier 2015. « Nous croyons que la Solo deviendra le véhicule de prédilection des travailleurs. Il s’agit d’un moyen de transport non polluant, très économique et qui ne posera aucun problème en termes de stationnement », explique Jerry Kroll. Pour Electra Meccanica, une grande partie des ventes de la Solo seront réalisées aux Etats-Unis, où la voiture solo représente 80% des déplacements des citoyens lorsqu’ils se rendent à leur travail. Dans la région du Grand Montréal, plus de 1,5 millions de personnes utilisent quotidiennement la voiture solo pour aller travailler.

Lire aussi : Renault revient au Canada avec une voiture électrique

JerryKroll

Jerry Kroll, fondateur d’Electra Meccanica

Sorte de triporteur du 21ème siècle, la Solo est depuis peu en phase de pré-vente et prépare son arrivée effective sur les routes pour le début de 2017. « Nous avons tout fait pour que la Solo dépasse les attentes des consommateurs, nous prévoyons une expérience utilisateur totalement inédite », dit Henry Reisner.

Sur le plan technique, cette voiture repose sur un châssis à trois roues à propulsion et est capable d’atteindre les 130 km/h. D’une autonomie de 160 km, cette voiture monoplace se distingue également par ses mensurations : 3,1 mètres de longueur et 1,2 mètre de large, pour un poids de 450 kg. La recharge de sa batterie au lithium-ions de 8,64 kWh nécessitera trois heures à l’aide d’une borne de 220 V, ou six heures avec une prise de 110 V.

Lire aussi : Ampool, la voiture électrique… livrée en kit

solo2

La première voiture électrique Solo sera disponible début 2017

Baptisés Alpha, les 120 premiers exemplaires de cette voiture à trois roues auront une plaque numérotée sur laquelle apparaîtra leur date de fabrication et les signatures de tous les membres de l’équipe de conception d’Electra Meccanica. La voiture est aujourd’hui proposée en prévente au prix d’environ 20000$ et sera disponible en quatre coloris.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis